Dicocitations est un partenaire du Monde. Chaque citation exprime les opinions de son auteur et ne saurait engager Dicocitations ou Le Monde.

C’était lui, oui, et c’est en souvenir d’elle que Carnet de bal commence ainsi, par cette phrase qui est le leitmotiv de l’illusion amoureuse : c’est lui, c’est toi, c’est toi et moi à la vie à la mort, c’est nous, ce ne peut être que nous. L’amour se déploie dans ce conte : toi et moi comme deux moitiés d’un coquillage dont nous reformerions l’unité perdue, dont nous retrouverions la forme unique.

C’était lui, oui, et c’est en souvenir d’elle que Carnet de bal commence ainsi, par cette phrase qui est le leitmotiv de l’illusion amoureuse : c’est lui, c’est toi, c’est toi et moi à la vie à la mort, c’est nous, ce ne peut être que nous. L’amour se déploie dans ce conte : toi et moi comme deux moitiés d’un coquillage dont nous reformerions l’unité perdue, dont nous retrouverions la forme unique. Camille Laurens

Le Dico des citations



© 2001- 2021 Frédéric Jézégou - & Dicocitations SAS - Données personnelles - Plan du site - Mentions légales : La base de données des citations est la propriété exclusive de Frédéric Jézégou producteur du contenu .