Dicocitations est un partenaire du Monde. Chaque citation exprime les opinions de son auteur et ne saurait engager Dicocitations ou Le Monde.

Il faut vraiment beaucoup de naïveté pour croire à l’utilité de crier et de vociférer dans le monde, comme si notre destin en était changé. Il suffit de l’accepter tel qu’il se présente et de s’abstenir de toute intempestive considération. Dans ma jeunesse, quand j’allais au restaurant, moi aussi je disais au garçon : un bon morceau, du meilleur dans le filet, pas trop gras. Le garçon, sans doute, n’entendait guère ma recommandation ; encore moins y faisait-il attention ; encore moins ma voix parvenait-elle à la cuisine pour attendrir le découpeur. Et même si tout cela se réalisait, il n’y avait peut-être pas un bon morceau dans tout le rôti. Maintenait, je ne crie plus jamais.

Il faut vraiment beaucoup de naïveté pour croire à l’utilité de crier et de vociférer dans le monde, comme si notre destin en était changé. Il suffit de l’accepter tel qu’il se présente et de s’abstenir de toute intempestive considération. Dans ma jeunesse, quand j’allais au restaurant, moi aussi je disais au garçon : un bon morceau, du meilleur dans le filet, pas trop gras. Le garçon, sans doute, n’entendait guère ma recommandation ; encore moins y faisait-il attention ; encore moins ma voix parvenait-elle à la cuisine pour attendrir le découpeur. Et même si tout cela se réalisait, il n’y avait peut-être pas un bon morceau dans tout le rôti. Maintenait, je ne crie plus jamais. Søren Kierkegaard

Le Dico des citations

Une pensée sur “Il faut vraiment beaucoup de naïveté pour croire à l’utilité de crier et de vociférer dans le monde, comme si notre destin en était changé. Il suffit de l’accepter tel qu’il se présente et de s’abstenir de toute intempestive considération. Dans ma jeunesse, quand j’allais au restaurant, moi aussi je disais au garçon : un bon morceau, du meilleur dans le filet, pas trop gras. Le garçon, sans doute, n’entendait guère ma recommandation ; encore moins y faisait-il attention ; encore moins ma voix parvenait-elle à la cuisine pour attendrir le découpeur. Et même si tout cela se réalisait, il n’y avait peut-être pas un bon morceau dans tout le rôti. Maintenait, je ne crie plus jamais.

  • juin 17, 2012 à 9:22
    Permalink

    Les morceaux de rôti n'ont pas d'oreilles, en effet.

Commentaires fermés.



© 2001- 2021 Frédéric Jézégou - & Dicocitations SAS - Données personnelles - Plan du site - Mentions légales : La base de données des citations est la propriété exclusive de Frédéric Jézégou producteur du contenu .