Dicocitations est un partenaire du Monde. Chaque citation exprime les opinions de son auteur et ne saurait engager Dicocitations ou Le Monde.

Je souffrirais être rudement heurté par mes amis : Tu es un sot, tu rêves. J’aime entre les galants hommes, qu’on s’exprime courageusement : que les mots aillent où va la pensée. Il nous faut fortifier l’ouïe, et la durcir, contre cette tendreté du son cérémonieux des paroles. J’aime une société, et familiarité forte, et virile. Une amitié, qui se flatte en l’âpreté et vigueur de son commerce : comme l’amour, ès morsures et égratignures sanglantes.

Je souffrirais être rudement heurté par mes amis : Tu es un sot, tu rêves. J’aime entre les galants hommes, qu’on s’exprime courageusement : que les mots aillent où va la pensée. Il nous faut fortifier l’ouïe, et la durcir, contre cette tendreté du son cérémonieux des paroles. J’aime une société, et familiarité forte, et virile. Une amitié, qui se flatte en l’âpreté et vigueur de son commerce : comme l’amour, ès morsures et égratignures sanglantes. Montaigne

Le Dico des citations

© 2001- 2021 Frédéric Jézégou - & Dicocitations SAS - Données personnelles - Plan du site - Mentions légales : La base de données des citations est la propriété exclusive de Frédéric Jézégou producteur du contenu .