Dicocitations est un partenaire du Monde. Chaque citation exprime les opinions de son auteur et ne saurait engager Dicocitations ou Le Monde.

La gare d’Austerlitz garde toujours pour moi une odeur d’enfance mêlée à celle de la fumée noire des locomotives, au parfum d’encre des illustrés qu’on achetait au kiosque, dans la salle des pas perdus. Ce nom qu’on donne au vaste hall où se pressent les voyageurs me ravissait. Imaginant ces milliers de pas égarés à la recherche d’un chemin qu’ils ne trouveraient peut-être jamais, un vague sentiment d’inquiétude m’envahissait peu à peu à l’idée que les miens propres pourraient rejoindre la cohorte de ceux qui s’étaient déjà perdus.

La gare d’Austerlitz garde toujours pour moi une odeur d’enfance mêlée à celle de la fumée noire des locomotives, au parfum d’encre des illustrés qu’on achetait au kiosque, dans la salle des pas perdus. Ce nom qu’on donne au vaste hall où se pressent les voyageurs me ravissait. Imaginant ces milliers de pas égarés à la recherche d’un chemin qu’ils ne trouveraient peut-être jamais, un vague sentiment d’inquiétude m’envahissait peu à peu à l’idée que les miens propres pourraient rejoindre la cohorte de ceux qui s’étaient déjà perdus. Régine Deforge

Le Dico des citations



© 2001- 2021 Frédéric Jézégou - & Dicocitations SAS - Données personnelles - Plan du site - Mentions légales : La base de données des citations est la propriété exclusive de Frédéric Jézégou producteur du contenu .