Dicocitations est un partenaire du Monde. Chaque citation exprime les opinions de son auteur et ne saurait engager Dicocitations ou Le Monde.

Moi, si je sais ce que c’est que d’être cocu ? Ah ben ! ce serait malheureux, à mon âge, si je savais pas ça. Un cocu, c’est un type qu’est marié et que sa femme lui fait des blagues avec d’autres types.

Moi, si je sais ce que c’est que d’être cocu ? Ah ben ! ce serait malheureux, à mon âge, si je savais pas ça. Un cocu, c’est un type qu’est marié et que sa femme lui fait des blagues avec d’autres types. Alphonse Allais

Le Dico des citations

4 pensées sur “Moi, si je sais ce que c’est que d’être cocu ? Ah ben ! ce serait malheureux, à mon âge, si je savais pas ça. Un cocu, c’est un type qu’est marié et que sa femme lui fait des blagues avec d’autres types.

  • juillet 9, 2012 à 12:41
    Permalink

    Le mot "blague" chez Alphonse Allais recouvre une grande diversité de situations.

  • juillet 23, 2012 à 4:28
    Permalink

    L'utilise-t'il à la place de "schroumpf"?

  • juillet 23, 2012 à 4:32
    Permalink

    Pas tout à fait.

    Par "blague" il entend surtout "scénario comique ou absurde".

    ***
    Le Monsieur el le Quincailler
    * * *
    **
    Le monsieur : Bonjour, monsieur.
    Le quincaillier : Bonjour, monsieur.
    Le monsieur : Je désire acquérir un de ces appareils qu'on adapte aux portes et qui font qu'elles se ferment d'elles-mêmes.
    Le quincaillier : Je vois ce que vous voulez, monsieur. C'est un appareil pour la fermeture automatique des portes.
    Le monsieur : Parfaitement. Je désirerais un système pas trop cher.
    Le quincaillier : Oui, monsieur, un appareil bon marché pour la fermeture automatique des portes.
    Le monsieur : Et pas trop compliqué.
    Le quincaillier : C'est-à-dire que vous désirez un appareil simple et peu coûteux pour la fermeture automatique des portes.
    Le monsieur : Exactement, et puis, pas un de ces appareils qui ferment les portes si brusquement…
    Le quincaillier : …Qu' on dirait un coup de canon ! Je vois ce qu' il vous faut : un appareil simple, peu coûteux, pas trop brutal, pour la fermeture automatique des portes.
    Le monsieur : Tout juste. Mais pas non plus un de ces appareil qui ferment les portes si lentement.
    Le quincaillier : … Qu'on croirait mourir ! L'article que vous désirez, en somme, c'est un appareil simple, peu coûteux, ni trop lent, ni trop brutal, pour
    Le monsieur : Vous m' avez compris tout à fait. Ah ! et que mon appareil n'exige pas, comme certains systèmes que je connais, la force d' un taureau pour ouvrir la porte.
    Le quincaillier : Bien entendu. Résumons-nous. Ce que vous voulez, c'est un appareil simple, peu coûteux, ni trop lent, ni trop brutal, d' un maniement aisé, pour la fermeture automatique des
    Le monsieur : Eh bien ! montrez-moi un modèle.
    Le quincaillier : Je regrette, monsieur, mais je ne vends aucun système pour la fermeture automatique des portes.

  • juillet 23, 2012 à 4:35
    Permalink

    Je te remercie! Je pleure de rire.

Commentaires fermés.



© 2001- 2021 Frédéric Jézégou - & Dicocitations SAS - Données personnelles - Plan du site - Mentions légales : La base de données des citations est la propriété exclusive de Frédéric Jézégou producteur du contenu .