Dicocitations est un partenaire du Monde. Chaque citation exprime les opinions de son auteur et ne saurait engager Dicocitations ou Le Monde.

Si j’ai quelquefois l’air de préférer aux hommes les arbres et les plantes, je ne vous en donnerai pas seulement pour raison que je dois aux arbres et aux fleurs des plaisirs sans cesse renaissants, et que les hommes, à bien peu d’exceptions près, m’ont toujours été des obstacles ou des ennemis ; mais vous connaissez trop le cœur humain pour trouver cette raison bonne, et personne autant que moi n’aurait mauvaise grâce à prétendre, et surtout à vous, que nos affections et nos antipathies sont en raison directe du bien ou du mal que nous avons reçu des personnes ou des objets qui les font naître : moi qui ai donné toute ma vie à quelqu’un qui m’a fait tant de mal ; vous qui aimez tant le melon, qui n’a jamais manqué de vous donner d’horribles crampes d’estomac.

Si j’ai quelquefois l’air de préférer aux hommes les arbres et les plantes, je ne vous en donnerai pas seulement pour raison que je dois aux arbres et aux fleurs des plaisirs sans cesse renaissants, et que les hommes, à bien peu d’exceptions près, m’ont toujours été des obstacles ou des ennemis ; mais vous connaissez trop le cœur humain pour trouver cette raison bonne, et personne autant que moi n’aurait mauvaise grâce à prétendre, et surtout à vous, que nos affections et nos antipathies sont en raison directe du bien ou du mal que nous avons reçu des personnes ou des objets qui les font naître : moi qui ai donné toute ma vie à quelqu’un qui m’a fait tant de mal ; vous qui aimez tant le melon, qui n’a jamais manqué de vous donner d’horribles crampes d’estomac. Karr

Le Dico des citations



© 2001- 2021 Frédéric Jézégou - & Dicocitations SAS - Données personnelles - Plan du site - Mentions légales : La base de données des citations est la propriété exclusive de Frédéric Jézégou producteur du contenu .