Citations Lorsque vous


Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase Lorsque vous issus de livres, discours ou entretiens.
Une Sélection de 130 citations et proverbes sur le thème Lorsque vous.

130 citations

Lorsque vous faites ce que vous aimez, vous ne voulez pas être de passage : vous n’avez pas sacrifié toute votre vie pour être un figurant ; moi, j’espère marquer le foot de mon empreinte.
Kylian MbappéEntretien Le Monde, Propos recueillis par Mustapha Kessous, 13 juillet 2018 de
Kylian Mbappé


Références de Kylian Mbappé - Biographie de Kylian Mbappé

Plus sur cette citation >> Citation de Kylian Mbappé (n° 172439)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Lorsque votre chien aboie en voyant passer un étranger devant votre clôture, en quoi son mobile diffère t-il de celui qui vous a incité à la construire ?
Shlomo SandComment la terre d'Israël fut inventée (2012) de
Shlomo Sand


Références de Shlomo Sand - Biographie de Shlomo Sand

Plus sur cette citation >> Citation de Shlomo Sand (n° 171960)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 470 votes)



Nous nous trouvons ici, quelques jours à peine après qu’une foule déchaînée a pensé qu’elle pouvait utiliser la violence pour faire taire la volonté du peuple, pour arrêter le cours de notre démocratie et nous chasser de ce sol sacré. Cela ne s’est pas produit, cela n’arrivera jamais, ni aujourd’hui, ni demain, ni jamais. A tous ceux qui ont soutenu notre campagne, je suis honoré de la foi que vous avez placé en nous. A tous ceux qui ne nous ont pas soutenus, permettez-moi de dire ceci : écoutez-moi lorsque nous avancerons. Prenez la mesure de mon action et de mon coeur.
Joe BidenDiscours d’investiture devant le Capitole à Washington 20 janvier 2021 de
Joe Biden


Références de Joe Biden - Biographie de Joe Biden

Plus sur cette citation >> Citation de Joe Biden (n° 171894)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 468 votes)



Pour deux personnes. Faites bouillir un mètre cinquante de gouttière en zinc dans une casserole en cuivre, n’oubliez pas que la gouttière réduit beaucoup à la cuisson. Pendant ce temps, découpez en fines rondelles une belle barre de fer, que vous aurez préalablement désoxydée, laminée, tréfilée. Lorsque votre gouttière est cuite, jetez vos rondelles dans la casserole en cuivre et portez à ébullition. Égouttez, saupoudrez de cinquante grammes de magnésium. Servez chaud. Vous aurez ainsi une santé de fer.
PiemBonne santé, mode d’emploi (1994) de
Piem


Références de Piem - Biographie de Piem

Plus sur cette citation >> Citation de Piem (n° 171419)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 468 votes)



Je dis donc aux maîtres, pour me résumer : lorsque d’une part vous aurez appris aux enfants à lire à fond, et lorsque d’autre part, en quelques causeries familières et graves, vous leur aurez parlé des grandes choses qui intéressent la pensée et la conscience humaine, vous aurez fait sans peine en quelques années œuvre complète d’éducateurs. Dans chaque intelligence il y aura un sommet, et, ce jour-là, bien des choses changeront.
Jean JaurèsLa Dépêche,journal de la démocratie du midi, 15 janvier 1888 de
Jean Jaurès


Références de Jean Jaurès - Biographie de Jean Jaurès

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Jaurès (n° 171187)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Mon expérience m’avait appris que, lorsque quelqu’un s’intéresse sincèrement à votre éducation et à votre développement, ne serait-ce qu’en vous donnant dix minutes de son emploi du temps surchargé, c’est important. C’est surtout important pour les femmes, pour les membres des minorités, pour tous ceux que la société ignore trop facilement.
Michelle ObamaDevenir (2018) de
Michelle Obama


Références de Michelle Obama - Biographie de Michelle Obama

Plus sur cette citation >> Citation de Michelle Obama (n° 170416)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Je sais ce qu’il en coûte à un travailleur d’acquérir le savoir. J’en ai payé le prix avec ma chair et mon sang, en me privant de nourriture et de sommeil, en mettant en jeu ma santé, ma vie presque. Alors, lorsque je viens vous parler d’espérance et de liberté, faire miroiter devant vous ce monde nouveau qu’il vous faut créer de toutes pièces, cette nouvelle organisation du travail qu’il faut avoir l’audace d’imaginer, je ne suis pas surpris de vous trouver terre à terre et matérialistes, apathiques et incrédules.
Upton SinclairLa Jungle (1905) de
Upton Sinclair


Références de Upton Sinclair - Biographie de Upton Sinclair

Plus sur cette citation >> Citation de Upton Sinclair (n° 170387)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



Avant, faire le deuil d'une relation sentimentale était plus simple. Vous n'aviez qu'à vous retirer dans votre caverne et panser vos plaies jusqu'à ce que la douleur cesse. Aujourd'hui, les liens que l'on conserve dans le monde virtuel la ravivent en permanence. Groupes d'amis, listes de connaissances du travail, une notification par-ci, un commentaire par-là, la technologie persiste à vous donner des nouvelles de votre liaison passée même lorsque vous ne demandez rien. Comment résister, alors, à la curiosité masochiste d'en savoir plus ?
Patrick BauwenLa Nuit de l'ogre (2018) de
Patrick Bauwen


Références de Patrick Bauwen - Biographie de Patrick Bauwen

Plus sur cette citation >> Citation de Patrick Bauwen (n° 170187)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Lorsque vous avez éliminé l'impossible, ce qui demeure est la vérité, si improbable qu'elle puisse paraître.
Linwood BarclayContre toute attente (2011) de
Linwood Barclay


Références de Linwood Barclay - Biographie de Linwood Barclay

Plus sur cette citation >> Citation de Linwood Barclay (n° 170134)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Vous devez enfin devenir maîtres de vous-mêmes. Et, par exemple, savoir faire respecter la loi que vous aurez choisie, comme celle du blocus et de la quarantaine. Un historiographe de Provence dit qu’autrefois, lorsque quelqu’un des consignés venait à s’échapper, on lui faisait casser la tête. Vous ne désirerez pas cela. Mais vous n’oublierez pas non plus l’intérêt général. Vous ne ferez pas d’exception à ces règles pendant tout le tempselles seront utiles et même si votre coeur vous presse.
Albert CamusExhortation aux médecins de la peste (1941) de
Albert Camus


Références de Albert Camus - Biographie de Albert Camus

Plus sur cette citation >> Citation de Albert Camus (n° 168419)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Lorsque tout ceci, tant bien que mal, aura été respecté, vous ne devez pas vous tenir pour quittes. Car il est d’autres conditions, très nécessaires à la préservation de votre corps, bien qu’elles touchent plutôt aux dispositions de l’âme. « Aucun individu, dit un vieil auteur, ne peut se permettre de rien toucher de contaminé dans un paysrègne la peste. » Cela est bien dit. Et il n’est endroit que nous ne devions purifier en nous, fût-ce dans le secret des cœurs, pour mettre enfin de notre côté le peu de chances qui nous restent.
Albert CamusExhortation aux médecins de la peste (1941) de
Albert Camus


Références de Albert Camus - Biographie de Albert Camus

Plus sur cette citation >> Citation de Albert Camus (n° 168414)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



L’Italie, à la surprise de bon nombre d’observateurs, s’est retrouvée sur le podium de cette compétition anxiogène. (…) Mes rendez-vous des prochains jours ont été annulés en vertu des mesures de confinement ; j’en ai moi-même repoussé d’autres. J’ai échoué dans un espace vide inattendu. C’est un présent largement partagé : nous traversons un intervalle de suspension de notre quotidien, une interruption de notre rythme, comme dans certaines chansons, lorsque la batterie cesse et que la musique semble se dilater. Établissements scolaires fermés, de rares avions dans le ciel, des pas solitaires et sonores dans les couloirs des musées, partout plus de silence que d’habitude.
Paolo GiordanoContagions (2020) de
Paolo Giordano


Références de Paolo Giordano - Biographie de Paolo Giordano

Plus sur cette citation >> Citation de Paolo Giordano (n° 168228)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4  4  4  4  4 - Note moyenne : 4/5 (sur 3 votes)



Lorsque vous avez perdu l'être qui vous était le plus proche, tout vous paraît vide, vous pouvez regardezvous voulez, tout est vide, et vous regardez et regardez et vous voyez que tout est vraiment vide, et cela pour toujours.
Thomas BernhardMaîtres anciens (1985) de
Thomas Bernhard


Références de Thomas Bernhard - Biographie de Thomas Bernhard

Plus sur cette citation >> Citation de Thomas Bernhard (n° 167458)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Lorsque vous vous coupez, la plaie finit toujours par se refermer. Elle ne reste pas éternellement ouverte, à vous faire souffrir.
Patricia WentworthL'affaire William Smith (2000) de
Patricia Wentworth


Références de Patricia Wentworth - Biographie de Patricia Wentworth

Plus sur cette citation >> Citation de Patricia Wentworth (n° 167123)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Lorsque vous aimez quelqu’un si fort, il paraît impossible qu’il puisse traverser l’espace et le temps sans que vous puissiez le rejoindre. Mieux valait ne pas y penser; le temps, l’espace étaient des notions effrayantes, froides, lointaines, infinies.
Patricia WentworthL'affaire William Smith (2000) de
Patricia Wentworth


Références de Patricia Wentworth - Biographie de Patricia Wentworth

Plus sur cette citation >> Citation de Patricia Wentworth (n° 167120)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Lorsque vous commencez à mentir, il devient chaque jour plus difficile d'avouer la vérité.
Mary Higgins ClarkUn jour tu verras...(1993) de
Mary Higgins Clark


Références de Mary Higgins Clark - Biographie de Mary Higgins Clark

Plus sur cette citation >> Citation de Mary Higgins Clark (n° 166993)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



La mort commence lorsque personne ne peut plus rêver de vous.
Valérie PerrinChanger l'eau des fleurs (2019) de
Valérie Perrin


Références de Valérie Perrin - Biographie de Valérie Perrin

Plus sur cette citation >> Citation de Valérie Perrin (n° 166852)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Vous n’avez plus à craindre le malheur. C’est au plus fort de son étreinte que l’on apprécie le plus les choses positives. Lorsque le bonheur est normal, on ne le remarque pas.
Virginie GrimaldiLe parfum du bonheur est plus fort sous la pluie (2018) de
Virginie Grimaldi


Références de Virginie Grimaldi - Biographie de Virginie Grimaldi

Plus sur cette citation >> Citation de Virginie Grimaldi (n° 166582)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.6  4.6  4.6  4.6  4.6 - Note moyenne : 4.6/5 (sur 473 votes)



Phèdre : Oui, prince, je languis, je brûle pour Thésée :
Je l’aime, non point tel que l’ont vu les enfers,
Volage adorateur de mille objets divers,
Qui va du dieu des morts déshonorer la couche ;
Mais fidèle, mais fier, et même un peu farouche,
Charmant, jeune, traînant tous les cœurs après soi,
Tel qu’on dépeint nos dieux, ou tel que je vous vois.
Il avait votre port, vos yeux, votre langage ;
Cette noble pudeur colorait son visage,
Lorsque de notre Crète il traversa les flots,
Digne sujet des vœux des filles de Minos.
Que faisiez-vous alors ? pourquoi, sans Hippolyte,
Des héros de la Grèce assembla-t-il l’élite ?
Pourquoi, trop jeune encor, ne pûtes-vous alors
Entrer dans le vaisseau qui le mit sur nos bords ?
Par vous aurait péri le monstre de la Crète,
Malgré tous les détours de sa vaste retraite :
Pour en développer l’embarras incertain,
Ma sœur du fil fatal eût armé votre main.
Mais non : dans ce dessein je l’aurais devancée ;
L’amour m’en eût d’abord inspiré la pensée.
C’est moi, prince, c’est moi, dont l’utile secours
Vous eût du labyrinthe enseigné les détours.
Que de soins m’eût coûtés cette tête charmante !
Un fil n’eût point assez rassuré votre amante :
Compagne du péril qu’il vous fallait chercher,
Moi-même devant vous j’aurais voulu marcher ;
Et Phèdre au labyrinthe avec vous descendue
Se serait avec vous retrouvée ou perdue.
Jean RacinePhèdre (1677), II, 5 de
Jean Racine


Références de Jean Racine - Biographie de Jean Racine

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Racine (n° 165944)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…
En variant le ton, – par exemple, tenez :
Agressif : « Moi, monsieur, si j’avais un tel nez,
Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! »
Amical : « Mais il doit tremper dans votre tasse
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
Descriptif : « C’est un roc ! … c’est un pic ! … c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ? … C’est une péninsule ! »
Curieux : « De quoi sert cette oblongue capsule ?
D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
Gracieux : « Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »
Truculent : « Ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? »
Prévenant : « Gardez-vous, votre tête entraînée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »
Tendre : « Faites-lui faire un petit parasol
De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »
Pédant : « L’animal seul, monsieur, qu’Aristophane
Appelle Hippocampéléphantocamélos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os ! »
Cavalier : « Quoi, l’ami, ce croc est à la mode ?
Pour pendre son chapeau, c’est vraiment très commode ! »
Emphatique : « Aucun vent ne peut, nez magistral,
T’enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »
Dramatique : « C’est la Mer Rouge quand il saigne ! »
Admiratif : « Pour un parfumeur, quelle enseigne ! »
Lyrique : « Est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »
Naïf : « Ce monument, quand le visite-t-on ? »
Respectueux : « Souffrez, monsieur, qu’on vous salue,
C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »
Campagnard : « Hé, ardé ! C’est-y un nez ? Nanain !
C’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain ! »
Militaire : « Pointez contre cavalerie ! »
Pratique : « Voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »
Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
« Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! »
Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit
Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit
Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,
Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres
Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !
Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut
Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,
me servir toutes ces folles plaisanteries,
Que vous n’en eussiez pas articulé le quart
De la moitié du commencement d’une, car
Je me les sers moi-même, avec assez de verve,
Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve.
Edmond RostandCyrano de Bergerac (1897), I, 4, Cyrano de
Edmond Rostand


Références de Edmond Rostand - Biographie de Edmond Rostand

Plus sur cette citation >> Citation de Edmond Rostand (n° 165201)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 473 votes)




Votre commentaire sur ces citations









.$char.
 -  Lache  -  Lacheté  -  Lâcheté  -  Laideur  -  Langage  -  Langue  -  Lapsus  -  Larme  -  Leçon  -  Lecture  -  Lettre  -  Liaison  -  Liberalite  -  Liberte  -  Liberté  -  Limitation  -  Linguistique  -  Lire  -  Littérature  -  Litterature  -  Livre  -  Logement  -  Logiciel  -  Logique  -  Loi  -  Loisirs  -  Louange  -  Loyauté  -  Lucidite  -  Lumiere  -  Lune  -  Lunettes  -  Luxe  -  Luxure


Thèmes populaires +


Autres belles citations et proverbes sur Lorsque vous


Toutes les citations sur Lorsque vous    Citations Lorsque vous    Citation Lorsque vous et Proverbe Lorsque vous    Citations, proverbes sur Lorsque vous    Citations Lorsque vous : 130 citations sur Lorsque vous    Proverbes Lorsque vous : 130 citations et proverbes sur Lorsque vous    130 citations et proverbes sur Lorsque vous      Citation sur lorsqueCitations courtes lorsquePoèmes Lorsque vousProverbes Lorsque vous

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions







Thèmes populaires