Citations avais trois


Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase avais trois issus de livres, discours ou entretiens.
Une Sélection de 20 citations et proverbes sur le thème avais trois.

20 citations

Dans ma maison, j'avais trois chaises : une pour la solitude, deux pour l'amitié, trois pour le monde. Lorsque des visiteurs venaient à l'improviste en nombre supérieur, ils n'avaient que la troisième à se partager entre eux tous, mais il économisaient généralement l'espace de la maison en s'abstenant de s'asseoir.
Henry David ThoreauWalden ou la vie dans les bois (1854) de
Henry David Thoreau


Références de Henry David Thoreau - Biographie de Henry David Thoreau

Plus sur cette citation >> Citation de Henry David Thoreau (n° 174096)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 469 votes)





Si on m'avait demandé ce qui se passait exactement en moi et ce que signifiaient les évènements, j'aurais été incapable de bredouiller trois mots. Mais déjà je savais que ma situation était identique à celle des autres habitants de la station, que tout ce que j'avais vécu,appris ou entrevu, faisait partie d'un seul tout, terrifiant et incompréhensible.
Stanislaw LemSolaris (1966) de
Stanislaw Lem


Références de Stanislaw Lem - Biographie de Stanislaw Lem

Plus sur cette citation >> Citation de Stanislaw Lem (n° 172602)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Ah, vous connaissez la citation ? : « J'avais dans ma maison trois chaises : une pour la solitude, deux pour l'amitié, trois pour la société. »
Louise PennyRévélation brutale (2009) de
Louise Penny


Références de Louise Penny - Biographie de Louise Penny

Plus sur cette citation >> Citation de Louise Penny (n° 169438)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Je connaissais bien François Mitterrand. Trois mois avant l’élection, je l’avais appelé pour lui parler de Coluche : « Il y a dans ce clown et dans son humour post-68 quelque chose de salubre. » Mitterrand détestait Mai 68 qui, croyait-il, lui avait fait perdre cinq ans. « Salubre ?, me répondit-il. Salubre est un mot des surréalistes et Coluche est effectivement leur descendant.
Pierre BénichouInterview Revue des Deux Mondes, aout 2019 de
Pierre Bénichou


Références de Pierre Bénichou - Biographie de Pierre Bénichou

Plus sur cette citation >> Citation de Pierre Bénichou (n° 168329)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…
En variant le ton, – par exemple, tenez :
Agressif : « Moi, monsieur, si j’avais un tel nez,
Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! »
Amical : « Mais il doit tremper dans votre tasse
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
Descriptif : « C’est un roc ! … c’est un pic ! … c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ? … C’est une péninsule ! »
Curieux : « De quoi sert cette oblongue capsule ?
D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
Gracieux : « Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »
Truculent : « Ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? »
Prévenant : « Gardez-vous, votre tête entraînée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »
Tendre : « Faites-lui faire un petit parasol
De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »
Pédant : « L’animal seul, monsieur, qu’Aristophane
Appelle Hippocampéléphantocamélos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os ! »
Cavalier : « Quoi, l’ami, ce croc est à la mode ?
Pour pendre son chapeau, c’est vraiment très commode ! »
Emphatique : « Aucun vent ne peut, nez magistral,
T’enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »
Dramatique : « C’est la Mer Rouge quand il saigne ! »
Admiratif : « Pour un parfumeur, quelle enseigne ! »
Lyrique : « Est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »
Naïf : « Ce monument, quand le visite-t-on ? »
Respectueux : « Souffrez, monsieur, qu’on vous salue,
C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »
Campagnard : « Hé, ardé ! C’est-y un nez ? Nanain !
C’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain ! »
Militaire : « Pointez contre cavalerie ! »
Pratique : « Voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »
Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
« Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! »
Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit
Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit
Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,
Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres
Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !
Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut
Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,
me servir toutes ces folles plaisanteries,
Que vous n’en eussiez pas articulé le quart
De la moitié du commencement d’une, car
Je me les sers moi-même, avec assez de verve,
Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve.
Edmond RostandCyrano de Bergerac (1897), I, 4, Cyrano de
Edmond Rostand


Références de Edmond Rostand - Biographie de Edmond Rostand

Plus sur cette citation >> Citation de Edmond Rostand (n° 165201)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 475 votes)



Le manuscrit était prêt. Il avait bénéficié des leçons des poètes japonais et des primitifs flamands, des estampes d'Hiroshige et de l'art de la description du nouveau roman., il s'était nourri de toute l'humanité du kiosque, de tous ces témoignages des rescapés des guerres de la vie. Avec mes souvenirs qui remontaient à mesure que j'écrivais, j'avais reconstitué la tapisserie de mon enfance, laquelle se composait de trois panneaux. Comme un retable. Ouvert, les deux grands-pères encadraient notre Saine-Marie des écoles. D'un panneau à l'autre, au-dessus de la tête des miens, je pouvais voir l'orage couvant, puis menaçant, puis éclatant dans le déluge de la guerre. Refermé, il contenait toute mon espérance. De lui j'attendais qu'il me sauve
Jean RouaudKiosque (2019) de
Jean Rouaud


Références de Jean Rouaud - Biographie de Jean Rouaud

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Rouaud (n° 163152)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Pour tout dire, deux ou trois ans après mon arrivée, c'était comme si je n'avais jamais été ailleurs. Il n'y avait que le présent pâteux où se débat notre lucidité vaillante mais faible et un futur qui annonçait davantage la répétition que la nouveauté. Mon sentiment d'étrangeté était, de ce fait, accompagné non pas d'étonnement mais d'indifférence. Dans le va-et-vient des saisons, mon corps, densité sans destin propre, sans mémoire, était ballotté par la volée au ralenti des événements, et c'est de ce système, à la fois familier et inconnu, que viendrait me tirer, à son caprice, la mort.
Juan José SaerL'ancêtre (1983) de
Juan José Saer


Références de Juan José Saer - Biographie de Juan José Saer

Plus sur cette citation >> Citation de Juan José Saer (n° 162720)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Le chemin de Saint-Jacques n'était pas une simple randonnée, et je ne l'avais jamais considéré comme telle. C'était une épreuve de réalité en trois dimensions, où l'on apprenait d'abord à ne pas faire le malin : Dieu, qu'il existe (ou) et pas, restait la question centrale de mon existence. La seule qui m'intéresse vraiment, et le personnage principal qui m'attendait sur la route, si j'acceptais trois minutes d'être honnête avec moi-même.
Alix de Saint-AndréEn avant, route ! (2010) de
Alix de Saint-André


Références de Alix de Saint-André - Biographie de Alix de Saint-André

Plus sur cette citation >> Citation de Alix de Saint-André (n° 162490)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



J'ai commencé « La Servante écarlate » à Berlin-Ouest, en 1984 – oui, George Orwell regardait par-dessus mon épaule –, sur une machine à écrire allemande que j'avais louée. Le Mur était tout autour de nous. De l'autre côté, il y avait Berlin-Est, et aussi la Tchécoslovaquie et la Pologne, que j'ai visités tous les trois à l'époque. Je me souviens de ce que me disaient les gens et de ce qu'ils ne me disaient pas. Je me souviens des pauses significatives. Je me souviens que j'étais moi-même obligée de faire attention à ce que je disais, de peur de mettre quelqu'un en danger par inadvertance. Tout cela s'est retrouvé dans mon livre.
Margaret AtwoodLa Servante écarlate (1987) de
Margaret Atwood


Références de Margaret Atwood - Biographie de Margaret Atwood

Plus sur cette citation >> Citation de Margaret Atwood (n° 161599)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Il y a un auteur américain dont je n'avais jamais entendu parler avant d'aller à Harvard, Washington Irving, qui disait : “ il y a trois âges pour les hommes : la jeunesse, l'âge moyen et le tu-n'as-pas-changé-d'un-poil.”
Tom WolfeUn homme, un vrai de
Tom Wolfe


Références de Tom Wolfe - Biographie de Tom Wolfe

Plus sur cette citation >> Citation de Tom Wolfe (n° 153670)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Je me suis mis à parler relativement tard, d'où l'inquiétude véridique de mes parents, qui avaient même consulté un médecin. Je ne peux dire quel âge j'avais, mais sans doute pas moins de trois ans.
Albert EinsteinCorrespondance, 1954 de
Albert Einstein


Références de Albert Einstein - Biographie de Albert Einstein

Plus sur cette citation >> Citation de Albert Einstein (n° 149717)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.59  4.59  4.59  4.59  4.59 - Note moyenne : 4.59/5 (sur 476 votes)



L'homme que j'aimais est mort il y a trois mois. Tant que bien que mal, avant j'aimais la vie, parce qu'on l'avait en commun. Avant j'aimais la vie, même sachant tout ce que je savais, car dans l'immensité du vide il était là qui souriait.
Lolita PilleHell (2002) de
Lolita Pille


Références de Lolita Pille - Biographie de Lolita Pille

Plus sur cette citation >> Citation de Lolita Pille (n° 141190)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



La vache, je comprends maintenant pourquoi Edward VIII a renoncé au trône d'Angleterre par amour. Si j'avais un trône, j'abdiquerais rien que pour revivre ces trois dernières secondes.
Jandy NelsonLe ciel est partout (2010) de
Jandy Nelson


Références de Jandy Nelson - Biographie de Jandy Nelson

Plus sur cette citation >> Citation de Jandy Nelson (n° 141094)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



J'entrepris d'écrire, à l'intention de ma mère adoptive, une lettre de suicide, que j'enverrais peu avant de me donner la mort, dans trois jours, une semaine, un mois, je ne savais, mais enfin ce serait chose faite, je veux dire écrire cette lettre.
René BellettoL'Enfer (1986) de
René Belletto


Références de René Belletto - Biographie de René Belletto

Plus sur cette citation >> Citation de René Belletto (n° 139185)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Le quarkon est une petite créature évoquant une hyène couverte d'écailles membraneuses et souvent décrite comme étant un dixième labrador, six dixièmes vélociraptor et trois dixièmes broyeur de cuisine. J'avais une affinité particulière avec ces êtres.
Jasper FfordeJennifer Strange, dresseuse de Quarkons (2012) de
Jasper Fforde


Références de Jasper Fforde - Biographie de Jasper Fforde

Plus sur cette citation >> Citation de Jasper Fforde (n° 137509)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Avant Carryl Chevron, j'avais tué un chien. Avant ça, j'avais placé un chat dans un poulailler au milieu de trois poulets et je les avais regardés détaler comme des dératés. Avant ça, j'avais tué d'autres choses, mais je ne me rappelle plus quoi.
Roger Jon ElloryVendetta (2005) de
Roger Jon Ellory


Références de Roger Jon Ellory - Biographie de Roger Jon Ellory

Plus sur cette citation >> Citation de Roger Jon Ellory (n° 136737)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Je suis, depuis l'enfance, fasciné par les arbres. Quand j'ai été arrêté dans le maquis, je portais un manuscrit où j'avais commencé à décrire le fantastique destin d'arbres partant à la conquête du ciel... Les gendarmes français qui nous ont pris en Corrèze ont, hélas, cru qu'il s'agissait d'un texte codé pour Londres ! Mes trois camarades et moi avons été condamnés à mort.
Armand GattiEntretien d'Armand Gatti, Télérama 1995 de
Armand Gatti


Références de Armand Gatti - Biographie de Armand Gatti

Plus sur cette citation >> Citation de Armand Gatti (n° 132338)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.54  4.54  4.54  4.54  4.54 - Note moyenne : 4.54/5 (sur 503 votes)



J'avais trois morceaux de pierre calcaire sur mon bureau, mais je fus épouvanté de m'apercevoir qu'ils demandaient à être époussetés chaque jour, alors que le mobilier de mon esprit était encore non épousseté.
Henry David ThoreauWalden ou la vie dans les bois (1854) de
Henry David Thoreau


Références de Henry David Thoreau - Biographie de Henry David Thoreau

Plus sur cette citation >> Citation de Henry David Thoreau (n° 131927)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



J'avais trois soeurs: une infirmière, une couturière et une cuisinière. Donc, j'avais trois fées au-dessus de la tête.
Carole Champagne, dite Carole LaureContact, l'encyclopédie de la création (Emission de TV canadienne). de
Carole Champagne, dite Carole Laure


Références de Carole Champagne, dite Carole Laure - Biographie de Carole Champagne, dite Carole Laure

Plus sur cette citation >> Citation de Carole Champagne, dite Carole Laure (n° 70388)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Et je compris que j'avais été le seul bon vivant de nous trois, avec mon accès de gaieté.
Auguste, comte de Villiers de l'Isle-AdamTribulat Bonhomet (1887) de
Auguste, comte de Villiers de l'Isle-Adam


Références de Auguste, comte de Villiers de l'Isle-Adam - Biographie de Auguste, comte de Villiers de l'Isle-Adam

Plus sur cette citation >> Citation de Auguste, comte de Villiers de l'Isle-Adam (n° 69094)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)




Votre commentaire sur ces citations







Dictionnaire des citations en A +



Thèmes populaires +


Autres belles citations et proverbes sur avais trois


Toutes les citations sur avais troisCitation sur avaisCitations courtes avaisPoèmes avais troisProverbes avais trois

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions







Thèmes populaires