Citation & proverbe FEU QUE - 290 citations et proverbes feu que


Citations feu que


Sélection de 290 citations et proverbes sur le thème feu que

Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase feu que issus de livres, discours ou entretiens.
290 citations

Nous n’avons jamais, jamais, jamais échoué en Amérique lorsque nous avons agi ensemble. Et aujourd’hui, en ce moment et cet endroit, faisons en sorte que de recommencer, tous ensemble. Recommençons à nous écouter, à nous entendre, à nous voir. Faites preuve de respect les uns envers les autres. La politique ne doit pas être un feu qui détruit tout sur son passage.
Joe BidenDiscours d’investiture devant le Capitole à Washington 20 janvier 2021 de
Joe Biden


Références de Joe Biden - Biographie de Joe Biden

Plus sur cette citation >> Citation de Joe Biden (n° 171893)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 469 votes)





Ma flamme poétique, quand par hasard elle s'allume, n'est jamais de longue durée. Après avoir flambé un moment, mon feu s'éteint. J'aurais été une bien mauvaise vestale.
Louise AckermannPensées d'une solitaire (1903) de
Louise Ackermann


Références de Louise Ackermann - Biographie de Louise Ackermann

Plus sur cette citation >> Citation de Louise Ackermann (n° 171835)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



De même qu’on éteint un incendie de forêt par un contre-feu il faut, pour lutter contre le manque de temps, consacrer du temps à la réflexion sur l’emploi de son temps : donner du temps au temps.
Jean-Louis Servan-SchreiberL'Art du Temps (1983) de
Jean-Louis Servan-Schreiber


Références de Jean-Louis Servan-Schreiber - Biographie de Jean-Louis Servan-Schreiber

Plus sur cette citation >> Citation de Jean-Louis Servan-Schreiber (n° 171561)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 470 votes)



Des amours précaires naissaient à l'ombre du couvre-feu sans que l'on soit sûr de se retrouver les jours suivants.
Patrick ModianoDiscours de réception du prix Nobel de littérature, 7 décembre 2014 de
Patrick Modiano


Références de Patrick Modiano - Biographie de Patrick Modiano

Plus sur cette citation >> Citation de Patrick Modiano (n° 171117)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Dans ce Paris de mauvais rêve, où l’on risquait d’être victime d’une dénonciation et d’une rafle à la sortie d’une station de métro, des rencontres hasardeuses se faisaient entre des personnes qui ne se seraient jamais croisées en temps de paix, des amours précaires naissaient à l’ombre du couvre-feu sans que l’on soit sûr de se retrouver les jours suivants.
Patrick ModianoDiscours de réception du prix Nobel de littérature, 7 décembre 2014 de
Patrick Modiano


Références de Patrick Modiano - Biographie de Patrick Modiano

Plus sur cette citation >> Citation de Patrick Modiano (n° 171116)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Dans ce Paris de mauvais rêve, où l’on risquait d’être victime d’une dénonciation et d’une rafle à la sortie d’une station de métro, des rencontres hasardeuses se faisaient entre des personnes qui ne se seraient jamais croisées en temps de paix, des amours précaires naissaient à l’ombre du couvre-feu sans que l’on soit sûr de se retrouver les jours suivants. Et c’est à la suite de ces rencontres souvent sans lendemain, et parfois de ces mauvaises rencontres, que des enfants sont nés plus tard. Voilà pourquoi le Paris de l’Occupation a toujours été pour moi comme une nuit originelle. Sans lui je ne serais jamais né. Ce Paris-là n’a cessé de me hanter et sa lumière voilée baigne parfois mes livres.
Patrick ModianoDiscours de réception du prix Nobel de littérature, 7 décembre 2014 de
Patrick Modiano


Références de Patrick Modiano - Biographie de Patrick Modiano

Plus sur cette citation >> Citation de Patrick Modiano (n° 171115)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





J'ai des liens assez forts avec la Bretagne ; grâce à l'absence de télévision, et à la bonne volonté de mes parents qui le soir, l'hiver au coin du feu, l'été, l'après-midi, sur la terrasse, me lisaient des légendes, me racontaient des histoires. Parmi toutes ces histoires, bien entendu il y avait ce qu'on appelle la matière de Bretagne. J'ai baigné là-dedans : le rythme effréné des galops de chevaux, le choc des épées sur les boucliers... Et puis également, c'est en Bretagne qu'on allait en vacances, quand j'étais petit. Tout ça pour dire que même si je n'ai rien de breton en moi, la Bretagne m'a durablement influencé. Et c'était donc tout naturel que mon premier livre se déroule dans une ambiance celte.
Erik L'HommeInterview accordée par Erik L'Homme à Harmonia Amanda et Tsaag Valren, pour Wikinews, le 12 novembre 2011 de
Erik L'Homme


Références de Erik L'Homme - Biographie de Erik L'Homme

Plus sur cette citation >> Citation de Erik L'Homme (n° 170002)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Puisque je voulais tout voir, tout connaître, tout entendre, j'étais mûr pour connaître l'aventure des chemins. J'étais prêt à traverser les cerceaux de feu tendus sur mon passage !
Jean VautrinGipsy Blues (2014) de
Jean Vautrin


Références de Jean Vautrin - Biographie de Jean Vautrin

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Vautrin (n° 169929)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



L'amitié ne consiste pas dans ces démonstrations excessives, dans cette ardeur effrénée qui n'appartiennent qu'à l'amour. C'est un feu doux, mais toujours égal, qui nous échauffe sans nous consumer. Il ne s'allume que lentement; mais la lenteur même de ses progrès les rend plus certains ; le temps ne sert qu'à l'accroître.
Marie-Geneviève-Charlotte Darlus, Thiroux d' ArconvilleDe l'amitié (1761) de
Marie-Geneviève-Charlotte Darlus, Thiroux d' Arconville


Références de Marie-Geneviève-Charlotte Darlus, Thiroux d' Arconville - Biographie de Marie-Geneviève-Charlotte Darlus, Thiroux d' Arconville

Plus sur cette citation >> Citation de Marie-Geneviève-Charlotte Darlus, Thiroux d' Arconville (n° 168856)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



La contradiction avive la discussion; mais il n'en faut jeter que ce qu'il faut dans la conversation si l'on ne veut pas qu'elle produise une grande flambée. Un feu doux est plus facile à contrôler.
Louis-Philippe RobidouxFeuilles Volantes (1949) de
Louis-Philippe Robidoux


Références de Louis-Philippe Robidoux - Biographie de Louis-Philippe Robidoux

Plus sur cette citation >> Citation de Louis-Philippe Robidoux (n° 168601)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



C'est là que j'ai compris : une aubergine, ça se traite comme une bimbo sur la plage. On la déshabille, on la tartine d'huile et on la laisse bronzer à petit feu, à son rythme.
Anne PercinComment (bien) rater ses vacances (2010) de
Anne Percin


Références de Anne Percin - Biographie de Anne Percin

Plus sur cette citation >> Citation de Anne Percin (n° 167366)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Son expérience dans l’armée lui avait appris que la plupart du temps le sort de la bataille se décide avant que le premier coup de feu soit tiré. Celui des deux adversaires qui dispose des renseignements les plus fiables, qui a l’avantage d’être informé, l’emporte presque toujours.
Mary Higgins ClarkEn secret (2019) de
Mary Higgins Clark


Références de Mary Higgins Clark - Biographie de Mary Higgins Clark

Plus sur cette citation >> Citation de Mary Higgins Clark (n° 167051)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Un feu sacré brûle depuis que l’homme existe; il ne s’est jamais éteint. Il a été soigneusement entretenu et perpétué, même sur le chemin des larmes. Ce feu est le souffle de la vie, c’est la manifestation du pur esprit, c’est la claire lumière des choses dans leur vérité essentielle...
Proverbes  amérindiensProverbe amérindien de
Proverbes amérindiens


Références de Proverbes amérindiens - Biographie de Proverbes amérindiens

Plus sur cette citation >> Citation de Proverbes amérindiens (n° 166876)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Papa ! C'est fou la force de ce mot. C'est un coup de feu à bout portant avec une balle d'amour dans la bouche. Ça te dit que tu existes comme tu n'as jamais existé pour personne. C'est un appel qui happe le présent pur, il t'avale.
Alain Raymond, dit Alain DamasioLes Furtifs (2019) de
Alain Raymond, dit Alain Damasio


Références de Alain Raymond, dit Alain Damasio - Biographie de Alain Raymond, dit Alain Damasio

Plus sur cette citation >> Citation de Alain Raymond, dit Alain Damasio (n° 166479)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Pour les femmes, la vie c'étaient des actes et bien peu de mots. On leur avait appris que les mots représentaient la désinvolture de l'esprit s'ils n'étaient rattachés à des gestes concrets, comme égrener un épi de maïs, pétrir une pâte, fendre une bûche par le milieu, construire un feu. Les mots, quand ils sortaient, leur semblaient boursoufles de raison, jamais de légèreté et encore moins de folie.
Franck BouysseGlaise (2018) de
Franck Bouysse


Références de Franck Bouysse - Biographie de Franck Bouysse

Plus sur cette citation >> Citation de Franck Bouysse (n° 166393)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Gus adorait quand ils étaient assis au coin du feu et que la mémé lui racontait des histoires anciennes venues de son passé à elle, qu’il n’avait pas connu et qui la rendait plus souvent triste que joyeuse. Gus ne s’y trompait pas à l’époque. Et ses silences. Des silences qui le calmaient comme rien n’avait jamais pu le faire aussi bien depuis. Il lui disait alors qu’elle était une fée pleine de rides et elle répondait en souriant qu’elle n’en était pas une, que les fées étaient toujours belles et jamais vieilles, que c’était à ça qu’on les reconnaissait.
Franck BouysseGrossir le Ciel (2014) de
Franck Bouysse


Références de Franck Bouysse - Biographie de Franck Bouysse

Plus sur cette citation >> Citation de Franck Bouysse (n° 166388)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



La vérité, Thorgal de mon coeur, c'est que tu en avais assez de ta marmaille, de ton lit bien douillet et de ta marmite sur le feu tous les soirs. Tu voulais ta liberté, et à présent, tu t'offres le luxe d'avoir des remords.
Jean Van HammeThorgal, tome 19 : La Forteresse invisible (1996) de
Jean Van Hamme


Références de Jean Van Hamme - Biographie de Jean Van Hamme

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Van Hamme (n° 166345)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Les limites de son rôle dérivent de la nature de ses vertus. Et ces vertus, c’est encore aux lectures d’enfance que je vais aller demander en quoi elles consistent. Ce livre que vous m’avez vu tout à l’heure lire au coin du feu dans la salle à manger, dans ma chambre au fond du fauteuil revêtu d’un appuie-tête au crochet, et pendant les belles heures de l’après-midi, sous les noisetiers et les aubépines du parc, où tous les souffles des champs infinis venaient de si loin jouer silencieusement auprès de moi, tendant sans mot dire à mes narines distraites l’odeur des trèfles et des sainfoins sur lesquels mes yeux fatigués se levaient parfois, ce livre, comme vos yeux en se penchant vers lui ne pourraient déchiffrer son titre à vingt ans de distance, ma mémoire, dont la vue est plus appropriée à ce genre de perceptions, va vous dire quel il était « le Capitaine Fracasse », de Théophile Gautier. J’en aimais par-dessus tout deux ou trois phrases qui m’apparaissaient comme les plus originales et les plus belles de l’ouvrage.
Marcel ProustSur la lecture de
Marcel Proust


Références de Marcel Proust - Biographie de Marcel Proust

Plus sur cette citation >> Citation de Marcel Proust (n° 166242)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Dans ce village du Lot où il fait froid et beau, où un feu crépitait toute la nuit au pied de [mon] lit… Là-bas, tout me plaisait et tout me réchauffait l’âme. Je redécouvrais tout. Il n’y a pas d’âge pour réapprendre à vivre. On dirait qu’on ne fait que ça, toute sa vie.
Françoise SaganIn Madame Sagan de Geneviève Moll (2005) de
Françoise Sagan


Références de Françoise Sagan - Biographie de Françoise Sagan

Plus sur cette citation >> Citation de Françoise Sagan (n° 166102)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…
En variant le ton, – par exemple, tenez :
Agressif : « Moi, monsieur, si j’avais un tel nez,
Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! »
Amical : « Mais il doit tremper dans votre tasse
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
Descriptif : « C’est un roc ! … c’est un pic ! … c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ? … C’est une péninsule ! »
Curieux : « De quoi sert cette oblongue capsule ?
D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
Gracieux : « Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »
Truculent : « Ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? »
Prévenant : « Gardez-vous, votre tête entraînée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »
Tendre : « Faites-lui faire un petit parasol
De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »
Pédant : « L’animal seul, monsieur, qu’Aristophane
Appelle Hippocampéléphantocamélos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os ! »
Cavalier : « Quoi, l’ami, ce croc est à la mode ?
Pour pendre son chapeau, c’est vraiment très commode ! »
Emphatique : « Aucun vent ne peut, nez magistral,
T’enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »
Dramatique : « C’est la Mer Rouge quand il saigne ! »
Admiratif : « Pour un parfumeur, quelle enseigne ! »
Lyrique : « Est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »
Naïf : « Ce monument, quand le visite-t-on ? »
Respectueux : « Souffrez, monsieur, qu’on vous salue,
C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »
Campagnard : « Hé, ardé ! C’est-y un nez ? Nanain !
C’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain ! »
Militaire : « Pointez contre cavalerie ! »
Pratique : « Voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »
Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
« Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! »
– Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit
Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit
Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,
Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres
Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !
Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut
Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,
me servir toutes ces folles plaisanteries,
Que vous n’en eussiez pas articulé le quart
De la moitié du commencement d’une, car
Je me les sers moi-même, avec assez de verve,
Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve.
Edmond RostandCyrano de Bergerac (1897), I, 4, Cyrano de
Edmond Rostand


Références de Edmond Rostand - Biographie de Edmond Rostand

Plus sur cette citation >> Citation de Edmond Rostand (n° 165201)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 473 votes)




Votre commentaire sur ces citations









.$char.
 -  Facilite  -  Faible  -  Faiblesse  -  Faim  -  Faire  -  Fait  -  Famille  -  Fanatique  -  Fatalite  -  Fatigue  -  Faute  -  Faveur  -  Felicitations  -  Femme  -  Femme_homme  -  Ferocite  -  Fete  -  Fête des mamans  -  Fête des papas  -  Fête des mères  -  Fête des pères  -  Fidele  -  Fidèle  -  Fidelite  -  Fidélité  -  Fierte  -  Fille  -  Fils  -  Finalite  -  Finance  -  Flamme  -  Flatter  -  Flatterie  -  Fleur  -  Foi  -  Folie  -  Fonctionnaire  -  Foot  -  Football  -  Force  -  Fortune  -  Fou  -  Foule  -  Français  -  Française  -  France  -  Franchise  -  Fraternite  -  Frustation  -  Fuir  -  Futur


Thèmes populaires +

Autres belles citations et proverbes sur feu que


Toutes les citations sur feu que    Citations feu que    Citation feu que et Proverbe feu que    Citations, proverbes sur feu que    Citations feu que : 290 citations sur feu que    Proverbes feu que : 290 citations et proverbes sur feu que    290 citations et proverbes sur feu que    290 citations sur feu que    290 belles citations sur feu que    290 belles citations feu que, proverbes feu que    Citation feu que - Proverbe feu que - 290 citations      Citation sur feu_queCitations courtes feu_quePoèmes feu_queProverbes feu_que

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions







Thèmes populaires