Citation & proverbe JEUNE CETTE - 70 citations et proverbes jeune cette


Citations jeune cette


Sélection de 70 citations et proverbes sur le thème jeune cette

Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase jeune cette issus de livres, discours ou entretiens.
70 citations

Tous les humains pourraient être égaux. Il suffirait d’enseigner aux enfants, dès leur plus jeune âge, des valeurs humanistes, et mettre à terre cette idolâtrie du dieu « argent ».
Alexis AubenqueCharité bien ordonnée (2011) de
Alexis Aubenque


Références de Alexis Aubenque - Biographie de Alexis Aubenque

Plus sur cette citation >> Citation de Alexis Aubenque (n° 171221)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)





Et c'est ainsi que j'en suis venue à penser que je n'étais plus obligée de conserver mon matricule (...). Je l'ai porté un demi-siècle sur la peau de mon bras gauche et puis j'ai perdu patience. Dans une clinique de Californie où des spécialistes gagnent des fortunes à effacer les rides de femmes vieillissantes et les tatouages de jeunes regrettant d'avoir dégradé leur apparence soignée juste pour s'amuser un soir de beuverie, une jeune dermatologue a mis plusieurs mois à faire disparaître au laser ce morceau de "monument". J'ai alors enfin su ce numéro par cœur; auparavant j'avais toujours eu du mal à m'en souvenir : A-3537. Cette suite de chiffres ne signifiait rien de plus qu'un tatouage de chien, elle n'avait jamais représenté pour moi une unité, comme une adresse ou un numéro de téléphone, alors pourquoi essayer de le retenir?
Ruth KlügerPerdu en chemin (2010) de
Ruth Klüger


Références de Ruth Klüger - Biographie de Ruth Klüger

Plus sur cette citation >> Citation de Ruth Klüger (n° 170963)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 469 votes)



En 1991, je n’avais aucun doute que, comme jeune femme, j’étais l’égale des jeunes hommes, que j’aurais les mêmes chances qu’eux dans ma vie professionnelle, les mêmes droits. Bref que tout était enfin merveilleux, que notre âge était celui du triomphe de la Démocratie, de la Culture, que le féminisme était devenu inutile... Cette illusion va vite s’effondrer
Colombe SchneckEntretien Diacritik, 25 mai 2020 de
Colombe Schneck


Références de Colombe Schneck - Biographie de Colombe Schneck

Plus sur cette citation >> Citation de Colombe Schneck (n° 169222)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Aspirés à longs traits, le bonheur et l'air sain
Grandiront sa stature et gonfleront son sein
De jeune vierge vigoureuse,
Je veux ainsi l'instruire et la former ainsi
Pendant que nous vivrons toutes les deux ici
Dans cette solitude heureuse.
William WordsworthLes Ballades lyriques (1798) de
William Wordsworth


Références de William Wordsworth - Biographie de William Wordsworth

Plus sur cette citation >> Citation de William Wordsworth (n° 168115)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



J'ai été sauvé, et ma femme a été sauvée, par un nazi. J'étais un juif emprisonné avec des juifs. Et c'est un nazi qui m'a sauvé et, plus important, qui a sauvé Misia, à cette époque ma jeune épouse. Alors, même si c'était un nazi, pour moi c'était Jésus-Christ.
Thomas KeneallyLa quête de Schindler (2015) de
Thomas Keneally


Références de Thomas Keneally - Biographie de Thomas Keneally

Plus sur cette citation >> Citation de Thomas Keneally (n° 168091)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



On ne sait pas assez combien la liberté est un sentiment éducateur et favorable à la raison; la contrainte exalte notre confiance en nos propres forces; mais dès qu'un être jeune et droit se sent chargé de lui-même, cette responsabilité le remplit d'une salutaire terreur, et dans ce silence de toute voix étrangère, il interroge, il écoute, il juge la voix intérieure qui s'élève.
Ernest LegouvéHistoire morale des femmes (1848) de
Ernest Legouvé


Références de Ernest Legouvé - Biographie de Ernest Legouvé

Plus sur cette citation >> Citation de Ernest Legouvé (n° 167195)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Dans cette question fondamentale de la déplaisance ou de la sympathie, la jeune fille est juge suprême, tribunal sans appel.
Ernest LegouvéHistoire morale des femmes (1848) de
Ernest Legouvé


Références de Ernest Legouvé - Biographie de Ernest Legouvé

Plus sur cette citation >> Citation de Ernest Legouvé (n° 167191)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Dans cette question fondamentale de la déplaisance ou de la sympathie, la jeune fille est juge suprême, tribunal sans appel. On voit entre un jeune homme et une jeune fille mille convenances extérieures de fortune, d'âge, d'éducation, et l'on se demande avec surprise pourquoi elle ne l'aime pas : c'est parce qu'elle ne l'aime pas ; c'est parce qu'il manque entre eux cette affinité qui ne tombe pas sous les sens, s'exerce de l'âme à l'âme, et fait précisément le lien des êtres.
Ernest LegouvéHistoire morale des femmes (1848) de
Ernest Legouvé


Références de Ernest Legouvé - Biographie de Ernest Legouvé

Plus sur cette citation >> Citation de Ernest Legouvé (n° 167190)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Phèdre : Oui, prince, je languis, je brûle pour Thésée :
Je l’aime, non point tel que l’ont vu les enfers,
Volage adorateur de mille objets divers,
Qui va du dieu des morts déshonorer la couche ;
Mais fidèle, mais fier, et même un peu farouche,
Charmant, jeune, traînant tous les cœurs après soi,
Tel qu’on dépeint nos dieux, ou tel que je vous vois.
Il avait votre port, vos yeux, votre langage ;
Cette noble pudeur colorait son visage,
Lorsque de notre Crète il traversa les flots,
Digne sujet des vœux des filles de Minos.
Que faisiez-vous alors ? pourquoi, sans Hippolyte,
Des héros de la Grèce assembla-t-il l’élite ?
Pourquoi, trop jeune encor, ne pûtes-vous alors
Entrer dans le vaisseau qui le mit sur nos bords ?
Par vous aurait péri le monstre de la Crète,
Malgré tous les détours de sa vaste retraite :
Pour en développer l’embarras incertain,
Ma sœur du fil fatal eût armé votre main.
Mais non : dans ce dessein je l’aurais devancée ;
L’amour m’en eût d’abord inspiré la pensée.
C’est moi, prince, c’est moi, dont l’utile secours
Vous eût du labyrinthe enseigné les détours.
Que de soins m’eût coûtés cette tête charmante !
Un fil n’eût point assez rassuré votre amante :
Compagne du péril qu’il vous fallait chercher,
Moi-même devant vous j’aurais voulu marcher ;
Et Phèdre au labyrinthe avec vous descendue
Se serait avec vous retrouvée ou perdue.
Jean RacinePhèdre (1677), II, 5 de
Jean Racine


Références de Jean Racine - Biographie de Jean Racine

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Racine (n° 165944)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



C'est si loin à présent, comme un oiseau qui s'envole et devient un point dans le ciel. Mais notre fils a été témoin de cette amertume, à un âge trop avancé pour se laisser berner par de douces paroles, et trop jeune cependant pour connaître les étranges circonvolutions de nos coeurs.
Kazuo IshiguroLe géant enfoui (2015) de
Kazuo Ishiguro


Références de Kazuo Ishiguro - Biographie de Kazuo Ishiguro

Plus sur cette citation >> Citation de Kazuo Ishiguro (n° 165735)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…
En variant le ton, – par exemple, tenez :
Agressif : « Moi, monsieur, si j’avais un tel nez,
Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! »
Amical : « Mais il doit tremper dans votre tasse
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
Descriptif : « C’est un roc ! … c’est un pic ! … c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ? … C’est une péninsule ! »
Curieux : « De quoi sert cette oblongue capsule ?
D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
Gracieux : « Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »
Truculent : « Ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? »
Prévenant : « Gardez-vous, votre tête entraînée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »
Tendre : « Faites-lui faire un petit parasol
De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »
Pédant : « L’animal seul, monsieur, qu’Aristophane
Appelle Hippocampéléphantocamélos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os ! »
Cavalier : « Quoi, l’ami, ce croc est à la mode ?
Pour pendre son chapeau, c’est vraiment très commode ! »
Emphatique : « Aucun vent ne peut, nez magistral,
T’enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »
Dramatique : « C’est la Mer Rouge quand il saigne ! »
Admiratif : « Pour un parfumeur, quelle enseigne ! »
Lyrique : « Est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »
Naïf : « Ce monument, quand le visite-t-on ? »
Respectueux : « Souffrez, monsieur, qu’on vous salue,
C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »
Campagnard : « Hé, ardé ! C’est-y un nez ? Nanain !
C’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain ! »
Militaire : « Pointez contre cavalerie ! »
Pratique : « Voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »
Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
« Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! »
– Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit
Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit
Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,
Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres
Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !
Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut
Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,
me servir toutes ces folles plaisanteries,
Que vous n’en eussiez pas articulé le quart
De la moitié du commencement d’une, car
Je me les sers moi-même, avec assez de verve,
Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve.
Edmond RostandCyrano de Bergerac (1897), I, 4, Cyrano de
Edmond Rostand


Références de Edmond Rostand - Biographie de Edmond Rostand

Plus sur cette citation >> Citation de Edmond Rostand (n° 165201)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 473 votes)



Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…
En variant le ton, – par exemple, tenez :
Agressif : « Moi, monsieur, si j’avais un tel nez,
Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! »
Amical : « Mais il doit tremper dans votre tasse
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
Descriptif : « C’est un roc ! … c’est un pic ! … c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ? … C’est une péninsule ! »
Curieux : « De quoi sert cette oblongue capsule ?
D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
Gracieux : « Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »
Edmond RostandCyrano de Bergerac (1897), I, 4, Cyrano de
Edmond Rostand


Références de Edmond Rostand - Biographie de Edmond Rostand

Plus sur cette citation >> Citation de Edmond Rostand (n° 165197)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



J'ai commencé à écrire jeune, en réalité. Mais j'ai commis des erreurs. En me croyant d'abord destiné à la poésie, mais ce n'était pas le cas. Ensuite, en me tournant vers le roman expérimental, dans lequel je voyais, grâce à la révolution des formes de représentation du monde, la promesse d'un possible changement dans la façon dont l'homme pense et voit le monde. L'expérimentation en art est indispensable, et je ne regrette pas d'être passé par cette phase, mais dans mon cas, c'était une illusion, une nouvelle erreur de parcours. J'y ai perdu du temps, sans doute, mais c'est ainsi.
Norman Rush Portrait de Norman Rush, le romancier des utopies, Télérama, le 03/09/2015 de
Norman Rush


Références de Norman Rush  - Biographie de Norman Rush

Plus sur cette citation >> Citation de Norman Rush (n° 165148)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Il savait qu'un homme mûr est prêt à tout pour avoir l'air sage, et que cette fausse sagesse est mortelle pour le jeune qui à foi en lui. Aussi ne parlait-il que des choses qu'il ne connaissait.
Thomas HarrisLe Silence des agneaux (1990) de
Thomas Harris


Références de Thomas Harris - Biographie de Thomas Harris

Plus sur cette citation >> Citation de Thomas Harris (n° 164750)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Cette jeune bourgeoise ne lui paraît pas spécialement folle, même si les plus profondes folies ne se voient pas.
Victoria MasLe bal des folles (2019) de
Victoria Mas


Références de Victoria Mas - Biographie de Victoria Mas

Plus sur cette citation >> Citation de Victoria Mas (n° 164625)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



J'avais trente ans à ce moment-là, et je pensais souvent à la mort aussi, comme une adolescente. Non pas que j'étais particulièrement malheureuse, non. Je trouvais l'idée de mourir jeune assez séduisante. Dire stop, avouer que l'avenir fait trop peur et que je n'ai pas trouvé la recette pour sautiller gaiement tous les jours. Je ne sais plus qui a dit que nous naissons tous en croyant à tort être ici sur terre pour être heureux.
Nathacha AppanahLa Noce d'Anna (2005) de
Nathacha Appanah


Références de Nathacha Appanah - Biographie de Nathacha Appanah

Plus sur cette citation >> Citation de Nathacha Appanah (n° 164119)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Un fonctionnaire de police avait établi le 18 juin, ou dans la journée du 19 juin, l'ordre d'envoi de Dora Bruder au camp des Tourelles. Cela se passait-il dans le commissariat du quartier Clignancourt ou 12 quai de Gesvres, au Service de la Protection de l'Enfance? Cet ordre d'envoi devait être dressé en deux exemplaires qu'il fallait remettre aux convoyeurs des voitures cellulaires, revêtu d'un cachet et d'une signature. Au moment de signer, ce fonctionnaire mesurait-il la portée de son geste? Au fond, il ne s'agissait, pour lui, que d'une signature de routine et, d'ailleurs, l'endroit où était envoyée cette jeune fille était encore désigné par la Préfecture de police sous un vocable rassurant: "Hébergement. Centre de séjour surveillé".
Patrick ModianoDora Bruder (1997) de
Patrick Modiano


Références de Patrick Modiano - Biographie de Patrick Modiano

Plus sur cette citation >> Citation de Patrick Modiano (n° 163735)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Sur cette question du bonheur de la répétition, j'ai aussi l'exemple de mon jeune chien. C'est un Welsh corgi, un chien très populaire dans les pays anglo-saxons. Un peu comme un renard... mais roux et blanc. Il peut aller rechercher la balle que je lui lance pendant trois heures avec une joie intacte. Pourquoi est-ce que moi, je m'amuse moins? Ce n'est pas seulement la taille du cerveau... Il y a aussi cette idée qu'il faut absolument que des choses nouvelles et merveilleuses vous arrivent. Ça donne à penser...
Michel HouellebecqPropos recueillis par Didier Sénécal, paru Lire, septembre 2001. de
Michel Houellebecq


Références de Michel Houellebecq - Biographie de Michel Houellebecq

Plus sur cette citation >> Citation de Michel Houellebecq (n° 163586)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Il aimait écouter les locomotives qui sifflaient, les bateaux qui cornaient, les sirènes des usines qui hurlaient — tout ce tourbillon de désirs autour de lui, il en devenait lui-même vibrant de désirs. Il était jeune, n'avait ni parti pris, ni projets, n'éprouvait rien d'autre que cette dilatation en lui, c'était quelque chose de physique, comme une déchirure de tous les membres, parfois douloureuse, mais c'était, n'empêche, ce qu'il découvrait de plus intime au fond de lui-même. Assis, la nuit, dans sa chambre déserte, il guettait le gémissement des tramways sur leurs rails.
Paul NizonStolz (1975) de
Paul Nizon


Références de Paul Nizon - Biographie de Paul Nizon

Plus sur cette citation >> Citation de Paul Nizon (n° 163170)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Quand le soir tombe, le jeune homme au teint blafard entre en agonie. Cette fois, le médecin major ne laisse plus d'espoir. La jeune promise passe régulièrement dans la pénombre, et doucement, pour ne pas gêner ceux qui dorment, pose un linge frais sur son front, remonte les draps sur sa poitrine, et, quand un accès brutal de toux le fait se dresser dans son lit, elle le prend comme un enfant dans ses bras et lui verse entre les lèvres une cuillerée de sirop.
Jean RouaudLes champs d'honneur (1990) de
Jean Rouaud


Références de Jean Rouaud - Biographie de Jean Rouaud

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Rouaud (n° 163123)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)




Votre commentaire sur ces citations









.$char.
 -  Jalousie  -  Jambes  -  Jardin  -  Jazz  -  Je+t_aime  -  Jesus  -  Jeu  -  Jeux  -  Jeux olympiques  -  Jeune  -  Jeunesse  -  Joie  -  Jolie  -  Jouer  -  Jouir  -  Jour  -  Journal  -  Journalisme  -  Journaliste  -  Jugement  -  Juger  -  Juif  -  Juste  -  Justice


Thèmes populaires +

Autres belles citations et proverbes sur jeune cette


Toutes les citations sur jeune cette    Citations jeune cette    Citation jeune cette et Proverbe jeune cette    Citations, proverbes sur jeune cette      Citation sur jeune_cetteCitations courtes jeune_cettePoèmes jeune_cetteProverbes jeune_cette

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions







Thèmes populaires