• Les autres biographies
  • Biographie
  • Bibliographie
  • Citations
  • Contemporains


  • Biographie de Mariette Navarro



    Mariette Navarro

    Mariette NavarroNé le : 04/04/1980

    Mariette Navarro est une dramaturge et poétesse française née à Lyon le 4 avril 1980.
    Après des études de lettres modernes et d'arts du spectacle, elle est formée en tant que dramaturge à l'école du Théâtre national de Strasbourg (2004-2007).

    Elle est d'abord dramaturge auprès de Dominique Pitoiset au Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine pour la création de Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee (2009) et Mort d'un commis voyageur d’Arthur Miller (2010), auprès de Matthieu Roy pour Qui a peur du loup ? de Christophe Pellet (2011) et auprès de Caroline Guiela Nguyen pour Se souvenir de Violetta (2011), Elle brûle (2013) et Le Chagrin au Théâtre national de la Colline.

    Elle travaille comme dramaturge pour différents théâtres et compagnies, fait partie de comités de lecture, et du collectif d'artistes de la Comédie de Béthune depuis 2014. Elle est associée aux Scènes du Jura (scène nationale) pour la saison 15-16, et au théâtre de l'Aquarium pour la saison 17-18.
    Elle co-dirige la collection Grands Fonds chez Cheyne éditeur.
    Elle intervient régulièrement dans les écoles supérieures d’art dramatique (ENSATT, ESAD, CNSAD).

    Avec son premier roman, Ultramarins (2021) Mariette Navarro invite le lecteur dans une dimension où tous les repères se perdent dans l'immensité sans bornes de l'océan.





    Crédit Photo
    Par CRIS (Centre de ressources internationales de la scène) - theatre-contemporain.net : association loi 1901 - Zone à étendre de Mariette Navarro - J'ai vu les rassemblements sur les places. J'ai vu les premiers départs vers la forêt. La façon dont quelque chose basculait avec le plus grand calme. Chapeau, d'ailleurs, pour le calme. Pas évident, quand on nous prend à ce point-là pour des idiots ou des esclaves. J'ai bien vu comme en face ils perdaient leurs moyens. Plus personne à diriger. J'ai trouvé cette idée géniale, moi qui n'ai pas beaucoup d'idées. Ne pas casser la machine, mais la laisser tourner à vide. Quitter le jeu. Bien vu. Un peuple entier qui glisse entre les doigts, qui se fond dans une forêt. Un peuple entier qui tourne le dos. J'ai eu envie d'être quelqu'un de ce peuple. J'ai eu envie de vous aimer.

    Capture Vidéo 1.05 Lien