Citations d alors


Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase d alors issus de livres, discours ou entretiens.
Une Sélection de 550 citations et proverbes sur le thème d alors.

550 citations

La peur, la froide peur : c'est en elle et en elle seule, que se retrouvent ceux qui résistent et ceux qui se soumettent à un régime tyrannique. Il n'y naturellement ni héros, ni salauds et le courage n'a alors pas plus de sens, ni de valeur, que la lâcheté. Il n'y a d'abord que des gens qui ont peur et qui, ensuite, dont quelque chose de cette peur : ils volent avec les ailes qu'elle leur donne aux talonsdemeurent au sol, désespérément perdus, les pieds entravés.
Mohamed Mbougar SarrTerre Ceinte (2014) de
Mohamed Mbougar Sarr


Références de Mohamed Mbougar Sarr - Biographie de Mohamed Mbougar Sarr

Plus sur cette citation >> Citation de Mohamed Mbougar Sarr (n° 173617)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Tant mieux que certains jours dans nos vies fassent comme des crêtes au-delà desquelles on sent bien qu'on bascule, quand en dessous les pointes rocheuses font se lever la mer, et qu'alors certains jours, oui, il faut les contourner prudemment, comme on passe un mauvais cap à la voile.
Tanguy VielLa fille qu'on appelle (2021) de
Tanguy Viel


Références de Tanguy Viel - Biographie de Tanguy Viel

Plus sur cette citation >> Citation de Tanguy Viel (n° 173608)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Même un enfant de huit ans a l’intuition de sa dignité. Pour le reste, j’ignorais ce qu’il était permis d’éprouver dans ces cas-là. La honte, la colère, le ressentiment, l’indifférence. Restait le désarroi. Qui mettait tous les autres sentiments en instance. Qui différait la peine. Et pouvait la retarder des jours, des mois, des années parfois. Et alors, quand elle surgissait, on ne savait plus. Il est souvent trop tard pour se souvenir mais jamais trop tard pour oublier.
Elsa FottorinoParle tout bas (2021) de
Elsa Fottorino


Références de Elsa Fottorino - Biographie de Elsa Fottorino

Plus sur cette citation >> Citation de Elsa Fottorino (n° 173517)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Il fallait lui trouver une place. Existait-il des organismes, des instituts, des maisons spéciales ? demandèrent les parents. Très peu. Leur pays voulait du solide, du bon rouage. Il n’aimait pas les différents. Il n’avait rien prévu pour eux. Les écoles leur fermaient la porte, les transports n’étaient pas équipés, la voirie était un piège. Le pays ignorait que, pour certains, la volée de marches, le rebord et le trou valaient pour falaise, muraille et gouffre. Alors, un endroit dédié aux inadaptés…
Clara Dupont-MonodS'adapter (2021) de
Clara Dupont-Monod


Références de Clara Dupont-Monod - Biographie de Clara Dupont-Monod

Plus sur cette citation >> Citation de Clara Dupont-Monod (n° 173508)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Quand je clame mon envie de rester en France alors qu’on me voit partir sur les tournages du Scorsese et du Clooney, je suis sûr que certains pensent que c’est de la démagogie.
Jean DujardinInterview Première février 2013 de
Jean Dujardin


Références de Jean Dujardin - Biographie de Jean Dujardin

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Dujardin (n° 173457)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Quand tu as l'impression que la vie t'éparpille en mille morceaux, quand tous tes repères s'envolent, alors transforme toi en arbre.
Mélissa Da CostaTout le bleu du ciel (2020) de
Mélissa Da Costa


Références de Mélissa Da Costa - Biographie de Mélissa Da Costa

Plus sur cette citation >> Citation de Mélissa Da Costa (n° 173086)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Quand une histoire débute, on est dans l'euphorie, dans le désir insatiable, on veut s'aimer, on veut se prendre, ne jamais être séparé ou alors juste le temps de susciter une frustration jouissive qui sera apaisée dans un corps à corps passionné.
Agnès  Martin-LugandNos résiliences (2021) de
Agnès Martin-Lugand


Références de Agnès Martin-Lugand - Biographie de Agnès Martin-Lugand

Plus sur cette citation >> Citation de Agnès Martin-Lugand (n° 173001)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :0  0  0  0  0 - Note moyenne : 0/5 (sur 0 votes)



Beaucoup de romanciers le savent : il existe un principe dramaturgique dans la fiction connu sous le nom de fusil de Tchekhov. « Si dans le premier acte vous dites qu’il y a un fusil accroché au mur, prévient le dramaturge russe, alors il faut absolument qu’un coup de feu soit tiré avec au second ou au troisième acte. »
Guillaume MussoLa vie est un roman (2021) de
Guillaume Musso


Références de Guillaume Musso - Biographie de Guillaume Musso

Plus sur cette citation >> Citation de Guillaume Musso (n° 172971)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Les nuages couraient sur la lune enflammée
Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,
Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.
Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,
Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,
Nous avons aperçu les grands ongles marqués
Par les loups voyageurs que nous avions traqués.
Nous avons écouté, retenant notre haleine
Et le pas suspendu. -- Ni le bois, ni la plaine
Ne poussait un soupir dans les airs ; Seulement
La girouette en deuil criait au firmament ;
Car le vent élevé bien au dessus des terres,
N'effleurait de ses pieds que les tours solitaires,
Et les chênes d'en-bas, contre les rocs penchés,
Sur leurs coudes semblaient endormis et couchés.
Rien ne bruissait donc, lorsque baissant la tête,
Le plus vieux des chasseurs qui s'étaient mis en quête
A regardé le sable en s'y couchant ; Bientôt,
Lui que jamais ici on ne vit en défaut,
A déclaré tout bas que ces marques récentes
Annonçaient la démarche et les griffes puissantes
De deux grands loups-cerviers et de deux louveteaux.
Nous avons tous alors préparé nos couteaux,
Et, cachant nos fusils et leurs lueurs trop blanches,
Nous allions pas à pas en écartant les branches.
Trois s'arrêtent, et moi, cherchant ce qu'ils voyaient,
J'aperçois tout à coup deux yeux qui flamboyaient,
Et je vois au delà quatre formes légères
Qui dansaient sous la lune au milieu des bruyères,
Comme font chaque jour, à grand bruit sous nos yeux,
Quand le maître revient, les lévriers joyeux.
Leur forme était semblable et semblable la danse ;
Mais les enfants du loup se jouaient en silence,
Sachant bien qu'à deux pas, ne dormant qu'à demi,
Se couche dans ses murs l'homme, leur ennemi.
Le père était debout, et plus loin, contre un arbre,
Sa louve reposait comme celle de marbre
Qu'adoraient les romains, et dont les flancs velus
Couvaient les demi-dieux Rémus et Romulus.
Le Loup vient et s'assied, les deux jambes dressées
Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.
Il s'est jugé perdu, puisqu'il était surpris,
Sa retraite coupée et tous ses chemins pris ;
Alors il a saisi, dans sa gueule brûlante,
Du chien le plus hardi la gorge pantelante
Et n'a pas desserré ses mâchoires de fer,
Malgré nos coups de feu qui traversaient sa chair
Et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles,
Se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles,
Jusqu'au dernier moment où le chien étranglé,
Mort longtemps avant lui, sous ses pieds a roulé.
Le Loup le quitte alors et puis il nous regarde.
Les couteaux lui restaient au flanc jusqu'à la garde,
Le clouaient au gazon tout baigné dans son sang ;
Nos fusils l'entouraient en sinistre croissant.
Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,
Tout en léchant le sang répandu sur sa bouche,
Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.
Alfred de VignyPoèmes philosophiques (1843), La mort du loup de
Alfred de Vigny


Références de Alfred de Vigny - Biographie de Alfred de Vigny

Plus sur cette citation >> Citation de Alfred de Vigny (n° 172682)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Est-ce assez curieux cette façon qu'à la vie de se répéter, parfois, comme pour une séance qui aura lieu une jour, la première répétition nous donnant le sentiment du déjà vu et la suivante, beaucoup plus tard, nous jetant dans la plus étrange confusion : « Est-ce maintenant que je sais ce que je pensais savoir alors? Ou est-ce que j'ai alors su ce que je sais maintenant ? ».
Gabrielle RoyLa Détresse et l'Enchantement (1984) de
Gabrielle Roy


Références de Gabrielle Roy - Biographie de Gabrielle Roy

Plus sur cette citation >> Citation de Gabrielle Roy (n° 172581)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Il y a des mots comme cela: une fois dits, on les entendra toujours. Ils se logent dans quelque coin de la mémoire d’où on ne pourra les faire sortir. Ils nous attendent à un tournant de la pensée, la nuit souvent, quand nous ne pouvons nous rendormir, alors que ce sont toujours les vieilles souffrances qui viennent nous retrouver les premières.
Gabrielle RoyLa Détresse et l'Enchantement (1984) de
Gabrielle Roy


Références de Gabrielle Roy - Biographie de Gabrielle Roy

Plus sur cette citation >> Citation de Gabrielle Roy (n° 172580)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Quand un sujet me branche, je le dissèque, je le démonte, je le tourne dans tous les sens ; je l'ai fait avec les dinosaures, les volcans, l'Égypte, alors pourquoi pas avec le rap ? Je vivais hip-hop, je bouffais hip-hop, je dormais hip-hop.
Philippe Fragione, dit AkhenatonLa Face B, Akhenaton, éd. Don Quichotte, 2010 de
Philippe Fragione, dit Akhenaton


Références de Philippe Fragione, dit Akhenaton - Biographie de Philippe Fragione, dit Akhenaton

Plus sur cette citation >> Citation de Philippe Fragione, dit Akhenaton (n° 172484)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Comme je le répète souvent, je suis allé à la fac jusqu'à la cafétéria. La faute au rap, une fois encore. Pour la musique, j'étais déterminé comme jamais. [...] Quand un sujet me branche, je le dissèque, je le démonte, je le tourne dans tous les sens ; je l'ai fait avec les dinosaures, les volcans, l'Égypte, alors pourquoi pas avec le rap ? Je vivais hip-hop, je bouffais hip-hop, je dormais hip-hop.
Philippe Fragione, dit AkhenatonLa Face B, Akhenaton, éd. Don Quichotte, 2010 de
Philippe Fragione, dit Akhenaton


Références de Philippe Fragione, dit Akhenaton - Biographie de Philippe Fragione, dit Akhenaton

Plus sur cette citation >> Citation de Philippe Fragione, dit Akhenaton (n° 172481)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Pour ne pas désespérer complètement des hommes qui m’entouraient alors, il me fallait faire abstraction de leurs façons et de leur vie, et ne retenir que les raisons de leur déchéance. Alors je pouvais supporter ce spectacle sans découragement, alors ce n’étaient plus les hommes qui ressortaient de tous ces tableaux du malheur et du désespoir, de l’ordure et de la dépravation, mais les tristes résultats de tristes lois. Cependant, ayant moi-même bien du mal à vivre, j’étais gardé de capituler en quelque pitoyable sentimentalité à la vue des produits, résultat final de ce processus de dégradation. Non, ce n’est pas ainsi qu’il fallait le concevoir. Et il m’apparaissait que, seul, un double chemin pouvait conduire à l’amélioration de cet état :
Établir des bases meilleures de notre développement en s’inspirant d’un profond sentiment de responsabilité sociale.
Anéantir avec une décision brutale les rejetons non améliorables.
Adolf  HitlerMein Kampf (1924), Adolf Hitler, éd. La Bibliothèque électronique du Québec, coll. « Polémique et propagande » de
Adolf Hitler


Références de Adolf Hitler - Biographie de Adolf Hitler

Plus sur cette citation >> Citation de Adolf Hitler (n° 172411)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



On est dans l'Ouest, ici. Quand la légende dépasse la réalité, alors on publie la légende !
John FordRéplique extraite du film de John Ford, L’Homme qui tua Liberty Valance (1962) de
John Ford


Références de John Ford - Biographie de John Ford

Plus sur cette citation >> Citation de John Ford (n° 172352)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



J'ai pensé à leur rencontre. J'ai frotté mes parents comme du cuivre ancien pour en effacer le noir. Redressé leur têtes, aminci leurs corps, rallumé leurs yeux. Ils avaient dû s'aimer l'espace d'un instant, quand ils avaient tournoyé sous les lampions du 14 juillet, à moins qu'ils ne soient restés fixes pendant que le reste se mettait à tourner. Ton père était beau, avait dit ma mère, et il était doux, et il dansait comme un dieu. J'ai pensé à leur rencontre mille fois, le plus souvent la nuit, quand j'avais l'impression d'étouffer. Il fallait qu'ils se soient aimés, sinon quelle raison j'avais d'exister, moi, de respirer, de prendre la place d'un autre ? Mais alors, il était parti où, cet amour ? Je l'ai cherché sous mon lit, dans les murs froids, dans la forêt, dans les yeux de ma mère puis dans ceux d'autres femmes, et j'ai fini par comprendre qu'il s'était changé en pierre. Elle avaitrouler quelque part, passer par le trou d'une poche, et peut-être même qu'ils l'avaient un peu cherchée, mais va-t'en retrouver une pierre dans la caillasse du monde.
Jean-Baptiste AndreaCent millions d'années et un jour (2019) de
Jean-Baptiste Andrea


Références de Jean-Baptiste Andrea - Biographie de Jean-Baptiste Andrea

Plus sur cette citation >> Citation de Jean-Baptiste Andrea (n° 172182)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Les gens considèrent souvent que l’écriture d’un roman commence par une idée alors qu’un roman commence avant tout par une envie : celle d’écrire. Une envie qui vous prend et que rien ne peut empêcher, une envie qui vous détourne de tout. Ce désir perpétuel d’écrire, j’appelle ça la maladie des écrivains. Vous pouvez avoir la meilleure des intrigues de roman, si vous n’avez pas envie de l’écrire, vous n’en ferez rien.
Joël DickerL'Énigme de la Chambre 622 (2020) de
Joël Dicker


Références de Joël Dicker - Biographie de Joël Dicker

Plus sur cette citation >> Citation de Joël Dicker (n° 172142)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



On part un jour parce que l'on veut croire qu'un regard peut triompher des bornes de la pensée. Ou parce qu'un goéland, là-bas, aura crié trop fort. Ou bien, tout simplement parce qu'on s'ennuie - et la mer, alors, nous est une délivrance.
Michel Le BrisLe Grand Dehors (1992) de
Michel Le Bris


Références de Michel Le Bris - Biographie de Michel Le Bris

Plus sur cette citation >> Citation de Michel Le Bris (n° 171921)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Nous avons appris à nouveau que la démocratie est précieuse, la démocratie est fragile et, à cette heure mes amis, la démocratie l’a emporté. Alors maintenant, sur ce terrain sacré où, il y a quelques jours à peine, la violence cherchait à ébranler les fondations mêmes du Capitole, nous nous réunissons en une seule nation, sous le regard de Dieu, pour effectuer le transfert pacifique du pouvoir comme nous le faisons depuis plus de deux siècles.
Joe BidenDiscours d’investiture devant le Capitole à Washington 20 janvier 2021 de
Joe Biden


Références de Joe Biden - Biographie de Joe Biden

Plus sur cette citation >> Citation de Joe Biden (n° 171885)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 470 votes)



J’aime mon métier, tout simplement. S’il fallait que je le fasse seulement quand je m’écris des rôles, je ne bosserais pas beaucoup. Alors je travaille. J’ai le luxe financier depuis au moins Cuisine et Dépendances (1993) de pouvoir être exigeant dans mes choix. Je lis un scénar. Il me plaît, il me fait rire, il m’intéresse ; j’y vais. Je ne cherche pas à savoir si ça change ou pas, si je me «mets en danger» ou quoi que ce soit…
Jean-Pierre BacriInterview Trois Couleurs, Propos recueillis par Renan Cros, Octobre 2017 de
Jean-Pierre Bacri


Références de Jean-Pierre Bacri - Biographie de Jean-Pierre Bacri

Plus sur cette citation >> Citation de Jean-Pierre Bacri (n° 171856)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)




Votre commentaire sur ces citations








Thèmes populaires +


Autres belles citations et proverbes sur d alors


Toutes les citations sur d alors    Citations d alors    Citation d alors et Proverbe d alors    Citations, proverbes sur d alors    Citations d alors : 550 citations sur d alors    Proverbes d alors : 550 citations et proverbes sur d alors    550 citations et proverbes sur d alors    550 citations sur d alors    550 belles citations sur d alors    550 belles citations d alors, proverbes d alors    Citation d alors - Proverbe d alors - 550 citations      Citation sur dCitations courtes dPoèmes d alorsProverbes d alors

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions







Thèmes populaires