Citations on ne sait jamais


Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase on ne sait jamais issus de livres, discours ou entretiens.
Une Sélection de 210 citations et proverbes sur le thème on ne sait jamais.

210 citations

Même un enfant de huit ans a l’intuition de sa dignité. Pour le reste, j’ignorais ce qu’il était permis d’éprouver dans ces cas-là. La honte, la colère, le ressentiment, l’indifférence. Restait le désarroi. Qui mettait tous les autres sentiments en instance. Qui différait la peine. Et pouvait la retarder des jours, des mois, des années parfois. Et alors, quand elle surgissait, on ne savait plus. Il est souvent trop tard pour se souvenir mais jamais trop tard pour oublier.
Elsa FottorinoParle tout bas (2021) de
Elsa Fottorino


Références de Elsa Fottorino - Biographie de Elsa Fottorino

Plus sur cette citation >> Citation de Elsa Fottorino (n° 173517)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Je suis très bien payé et je n'ai pas à me justifier. Il y a eu des abus, on le sait. Mais après, ça devient une chasse aux sorcières. J'ai toujours adapté mon salaire. On a annoncé que j'avais pris 2 millions pour faire The Artist , je peux vous dire que si j'avais pris 2 millions, The Artist ne se serait jamais fait !.
Jean DujardinInterview Le Parisien 27 février 2013 de
Jean Dujardin


Références de Jean Dujardin - Biographie de Jean Dujardin

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Dujardin (n° 173452)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Mamie disait souvent que pour garder son mari, une femme devait rester impeccable en toutes circonstances. D'ailleurs, je ne l'ai jamais vue sans maquillage, chignon parfaitement bombé et bijoux bien en place, même au petit déjeuner. Et c'est vrai que mon grand-père est resté avec elle jusqu'à sa mort et qu'il avait l'air assez impressionné par elle. Après, je ne suis pas sûre qu'il ait eu beaucoup d'endroitspartir quand bien même elle aurait décidé de traîner en chemise de nuit toute la journée.
Adèle BréauL'odeur de la colle en pot (2019) de
Adèle Bréau


Références de Adèle Bréau - Biographie de Adèle Bréau

Plus sur cette citation >> Citation de Adèle Bréau (n° 173257)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Le jeu politique est des plus piquant. On ne sait jamais qui va gagner. Ils s’observent sans arrêt, se mesurent dans les épreuves, se défient, s’éprouvent. Entre eux. Les femmes dérangent. Mais les femmes sont en train aussi de découvrir le plaisir de se retrouver entre elles. Elles créent leurs clubs, leurs associations, se retrouvent entre copines au restaurant, organisent des sorties, partent en vacances, de plus en plus. Le phénomène se développe… Elles aussi… Sauf qu’elles peuvent toujours rêver de créer un parti. Toutes les expériences ont échoué. L’opinion ne suit pas.
Yvette RoudyYvette Roudy, les femmes sont une force, Entretien avec Delphine Gardey, Jacqueline Laufer (2002) de
Yvette Roudy


Références de Yvette Roudy - Biographie de Yvette Roudy

Plus sur cette citation >> Citation de Yvette Roudy (n° 172870)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Les nuages couraient sur la lune enflammée
Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,
Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.
Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,
Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,
Nous avons aperçu les grands ongles marqués
Par les loups voyageurs que nous avions traqués.
Nous avons écouté, retenant notre haleine
Et le pas suspendu. -- Ni le bois, ni la plaine
Ne poussait un soupir dans les airs ; Seulement
La girouette en deuil criait au firmament ;
Car le vent élevé bien au dessus des terres,
N'effleurait de ses pieds que les tours solitaires,
Et les chênes d'en-bas, contre les rocs penchés,
Sur leurs coudes semblaient endormis et couchés.
Rien ne bruissait donc, lorsque baissant la tête,
Le plus vieux des chasseurs qui s'étaient mis en quête
A regardé le sable en s'y couchant ; Bientôt,
Lui que jamais ici on ne vit en défaut,
A déclaré tout bas que ces marques récentes
Annonçaient la démarche et les griffes puissantes
De deux grands loups-cerviers et de deux louveteaux.
Nous avons tous alors préparé nos couteaux,
Et, cachant nos fusils et leurs lueurs trop blanches,
Nous allions pas à pas en écartant les branches.
Trois s'arrêtent, et moi, cherchant ce qu'ils voyaient,
J'aperçois tout à coup deux yeux qui flamboyaient,
Et je vois au delà quatre formes légères
Qui dansaient sous la lune au milieu des bruyères,
Comme font chaque jour, à grand bruit sous nos yeux,
Quand le maître revient, les lévriers joyeux.
Leur forme était semblable et semblable la danse ;
Mais les enfants du loup se jouaient en silence,
Sachant bien qu'à deux pas, ne dormant qu'à demi,
Se couche dans ses murs l'homme, leur ennemi.
Le père était debout, et plus loin, contre un arbre,
Sa louve reposait comme celle de marbre
Qu'adoraient les romains, et dont les flancs velus
Couvaient les demi-dieux Rémus et Romulus.
Le Loup vient et s'assied, les deux jambes dressées
Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.
Il s'est jugé perdu, puisqu'il était surpris,
Sa retraite coupée et tous ses chemins pris ;
Alors il a saisi, dans sa gueule brûlante,
Du chien le plus hardi la gorge pantelante
Et n'a pas desserré ses mâchoires de fer,
Malgré nos coups de feu qui traversaient sa chair
Et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles,
Se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles,
Jusqu'au dernier moment où le chien étranglé,
Mort longtemps avant lui, sous ses pieds a roulé.
Le Loup le quitte alors et puis il nous regarde.
Les couteaux lui restaient au flanc jusqu'à la garde,
Le clouaient au gazon tout baigné dans son sang ;
Nos fusils l'entouraient en sinistre croissant.
Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,
Tout en léchant le sang répandu sur sa bouche,
Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.
Alfred de VignyPoèmes philosophiques (1843), La mort du loup de
Alfred de Vigny


Références de Alfred de Vigny - Biographie de Alfred de Vigny

Plus sur cette citation >> Citation de Alfred de Vigny (n° 172682)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Je n'ai jamais imaginé qu'on pût être à ce point hanté par une voix, par un cou, par des épaules, par des mains. Ce que je veux dire, c'est qu'elle avait des yeux où il faisait si bon vivre que je n'ai jamais su où aller depuis.
Romain GaryLa Promesse de l'aube (1960) de
Romain Gary


Références de Romain Gary - Biographie de Romain Gary

Plus sur cette citation >> Citation de Romain Gary (n° 172500)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)





On ne sait jamais ce qu'on va trouver derrière une porte. C'est peut-être ça, la vie : pousser des portes.
Albert EspinosaTout ce que nous aurions pu être toi et moi si nous n'étions pas toi et moi (2012) de
Albert Espinosa


Références de Albert Espinosa - Biographie de Albert Espinosa

Plus sur cette citation >> Citation de Albert Espinosa (n° 171593)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 473 votes)



Les discussions avec Sarkozy étaient ainsi tour à tour amusantes et exaspérantes, ses mains en mouvement perpétuel, sa poitrine bombée comme celle d'un coq nain, son interprète personnel (contrairement à Merkel, il parlait un anglais limité) toujours à ses côtés, reflet exalté de chacun de ses gestes, de chacune de ses intonations, tandis que la conversation passait de la flatterie à la fanfaronnade, sans manquer d'une authentique perspicacité ni jamais s'éloigner de son intérêt premier, à peine déguisé, qui était de se trouver au coeur de l'action et de s'attribuer le mérite de tout ce qui valait qu'on s'en attribue le mérite.
Barack ObamaUne terre promise de de Barack Obama (2020) de
Barack Obama


Références de Barack Obama - Biographie de Barack Obama

Plus sur cette citation >> Citation de Barack Obama (n° 171376)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 469 votes)



Mais les lois seules ne suffiront pas. Les coeurs aussi doivent changer. Cela ne se fera pas du jour au lendemain. Il faut souvent plusieurs générations pour que les mœurs évoluent. Mais si nous voulons que notre démocratie fonctionne comme elle le devrait dans cette nation de plus en plus diverse, alors chacun d'entre nous doit essayer d'écouter le conseil de ce grand personnage de la littérature américaine, Atticus Finch, qui disait : « On ne comprends jamais vraiment quelqu'un tant qu'on ne considère pas les choses de son point de vue... tant qu'on ne s'est pas glissé dans sa peau pour expérimenter sa perspective
Barack ObamaDiscours choisis de Barack Obama (2018) de
Barack Obama


Références de Barack Obama - Biographie de Barack Obama

Plus sur cette citation >> Citation de Barack Obama (n° 171355)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Dans tous les cas, la belle chaleur qui régnait sur mon enfance m'a privé de tout ressentiment. Je vivais dans la gêne, mais aussi dans une sorte de jouissance. Je me sentais des forces infinies: il fallait seulement leur trouver un point d'application. Ce n'était pas la pauvreté qui faisait obstacle à ces forces: en Afrique, la mer et le soleil ne coûtent rien. L'obstacle était plutôt dans les préjugés et la bêtise. J'avaistoutes les occasions de développer une castillanerie qui m'a fait bien du tort, que raille avec raison mon ami et mon maître Jean Grenier, et que j'ai essayé en vain de corriger, jusqu'au moment où j'ai compris qu'il y avait une fatalité des natures. Il valait mieux alors accepter son propre orgueil et tâcher de le faire servir plutôt que de se donner, comme dit Chamfort, des principes plus fort que son caractère. Mais, après m'être interrogé, je puis témoigner que, parmi mes nombreuses faiblesses, n'a jamais figuré le défaut le plus répandu parmi nous, je veux dire l'envie, véritable cancer des sociétés et des doctrines.
Albert CamusPréface de L'envers et L'endroit de
Albert Camus


Références de Albert Camus - Biographie de Albert Camus

Plus sur cette citation >> Citation de Albert Camus (n° 171278)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 468 votes)



Tel un peintre à la recherche du paysage idéal, il aimait trouver la bonne personne à interroger, celle qui lui ferait voir le monde sous un autre angle que le sien. En cela, il faisait référence à l’immense privilège de pouvoir jouir d’un cadre de vie exceptionnel sur le yacht que lui avait offert son ami Nathan. Uniquement de la chance. Il ne devait jamais oublier d’où il venait.
Alexis AubenqueLa fille de l'océan (2019) de
Alexis Aubenque


Références de Alexis Aubenque - Biographie de Alexis Aubenque

Plus sur cette citation >> Citation de Alexis Aubenque (n° 171241)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Pour garder la cadence imposée, on devait mobiliser l'ensemble de ses facultés; dès l'instant où le premier boeuf tombait et jusqu'au coup de sifflet de midi, puis de douze heure trente à Dieu sait quelle heure de l'après-midi ou du soir, jamais il n'y avait le moindre répit, ni pour la main, ni pour l'oeil, ni pour l'esprit.[...] Si un ouvrier n'arrivait pas à suivre, il y en avait des centaines d'autres sur le pavé qui ne demandaient qu'à s'essayer.
Upton SinclairLa Jungle (1905) de
Upton Sinclair


Références de Upton Sinclair - Biographie de Upton Sinclair

Plus sur cette citation >> Citation de Upton Sinclair (n° 170397)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Il vaut mieux, disait tout le temps ma mémé sucre d'orge
Dire
du bien de sa valise que de la malle du voisin
Qui
connaît ses seins mettra ou pas un soutien-gorge
Comme
dit l'autre, on n'est jamais trahi que par les siens
C
'est quand le chat n'est pas là que les souris s'emmerdent
Et
il ne faut pas perdre de vue qu'on a souvent
Besoin
d'un plus p'tit que soi pour lui casser la gueule
Qui
sème des gnons récoltera toujours des dents.
Pierre PerretLes proverbes (1970) de
Pierre Perret


Références de Pierre Perret - Biographie de Pierre Perret

Plus sur cette citation >> Citation de Pierre Perret (n° 170041)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Jamais les arbres ne ramassent leurs feuilles, savait Bazelle. Automne après automne, elle sentait s'alourdir le poids de ses hanches et tandis que d'âge en âge son esprit ressassait, elle se persuadait qu'à trop oublier qui l'on est, on s'efface, on s'amenuise.
Jean VautrinUn grand pas vers le bon Dieu (1989) de
Jean Vautrin


Références de Jean Vautrin - Biographie de Jean Vautrin

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Vautrin (n° 169942)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Il n'est plus un enfant, il sait que le temps des aventures n'a jamais été suspendu, n'a jamais arrêté la marche du monde, mis il a l'impression de vivre un intermède, une parenthèse entre l'atelier définitivement abandonné et le piano de ses désirs.
Juan MarséCalligraphie des rêves (2011) de
Juan Marsé


Références de Juan Marsé - Biographie de Juan Marsé

Plus sur cette citation >> Citation de Juan Marsé (n° 169689)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



On ne sait jamais, devant les nouveau-nés, quelle raison de pleurer leur fournira l'avenir.
Marguerite YourcenarAlexis ou le Traité du vain combat (1929) de
Marguerite Yourcenar


Références de Marguerite Yourcenar - Biographie de Marguerite Yourcenar

Plus sur cette citation >> Citation de Marguerite Yourcenar (n° 169150)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Claude Sautet disait : « Je ne peux filmer que ce que je vis.» C'est un peu pareil pour moi, même si je n'ai jamais été autobiographique. Je ne pense pas qu'on puisse retrouver dans aucun des textes que j'ai écrits, y compris les chansons d'amour, des choses qui me soient arrivées. Mais c'est quand même le monde où je suis, où je vis, où je pleure.
Jean-Loup DabadieMasterclass de Jean-Loup Dabadie, à l'occasion du Festival Lumière, En octobre 2016. de
Jean-Loup Dabadie


Références de Jean-Loup Dabadie - Biographie de Jean-Loup Dabadie

Plus sur cette citation >> Citation de Jean-Loup Dabadie (n° 169032)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



La religion chrétienne n'avait jamais troublé le paganisme de son âme : sa religion à elle était bien plus ancienne ; elle croyait aux présages, aux signes, au fer, aux dates heureuses ou fatales, aux amulettes, aux prières, dont le sens ne l'intéressait nullement. Et elle adorait ses morts.
Sigrid UndsetPrintemps (1932) de
Sigrid Undset


Références de Sigrid Undset - Biographie de Sigrid Undset

Plus sur cette citation >> Citation de Sigrid Undset (n° 168957)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



On ne sait jamais pourquoi on aime ni vraiment ce qu'on aime quand on aime.
Emmanuelle RichardPour la peau (2016) de
Emmanuelle Richard


Références de Emmanuelle Richard - Biographie de Emmanuelle Richard

Plus sur cette citation >> Citation de Emmanuelle Richard (n° 168828)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Mieux vaut un adversaire déclaré qu'un allié douteux. On sait à l'égard du premier quelle conduite tenir; on ne le sait jamais à l'égard du second.
Emile de GirardinPensées et maximes extraites des oeuvres de M. Émile de Girardin (1867) de
Emile de Girardin


Références de Emile de Girardin - Biographie de Emile de Girardin

Plus sur cette citation >> Citation de Emile de Girardin (n° 168743)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)




Votre commentaire sur ces citations









.$char.
 -  Oasis  -  Obéir  -  Obeissance  -  Obligation  -  Obscurite  -  Occasion  -  Occident  -  Odeur  -  Oeuvre  -  Offenser  -  Oil  -  Oisivete  -  Olympique  -  Ombre  -  Opinion  -  Opportuniste  -  Optimisme  -  Ordinateur  -  Ordre  -  Organisation  -  Orgasme  -  Orgueil  -  Orgueil  -  Originalite  -  Origine  -  Orthographe  -  Oubli  -  Oublier  -  Ouvrage


Thèmes populaires +


Autres belles citations et proverbes sur on ne sait jamais


Toutes les citations sur on ne sait jamais    Citations on ne sait jamais    Citation on ne sait jamais et Proverbe on ne sait jamais    Citations, proverbes sur on ne sait jamais    Citations on ne sait jamais : 210 citations sur on ne sait jamais    Proverbes on ne sait jamais : 210 citations et proverbes sur on ne sait jamais    210 citations et proverbes sur on ne sait jamais    210 citations sur on ne sait jamais    210 belles citations sur on ne sait jamais    210 belles citations on ne sait jamais, proverbes on ne sait jamais    Citation on ne sait jamais - Proverbe on ne sait jamais - 210 citations      Citation sur onCitations courtes onPoèmes on ne sait jamaisProverbes on ne sait jamais

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions







Thèmes populaires