• Les autres biographies
  • Biographie
  • Bibliographie
  • Citations
  • Contemporains


  • Biographie de Camille de Toledo



    Camille de Toledo

    Camille de ToledoNé le : 25/06/1973

    Camille de Toledo, nom de plume d'Alexis Mital1 né le 25 juin 1975 est un écrivain français. Il vit à Berlin. Il est docteur en littérature comparée et enseigne notamment à l'Atelier des écritures contemporaines de l'ENSAV (La Cambre) à Bruxelles.
    Camille de Toledo est marié à l'historienne franco-tunisienne Leyla Dakhli, chercheuse au CNRS. Il est le fils de Gérard Mital, producteur de cinéma, et de Christine Mital, qui fut rédactrice en chef au Nouvel Observateur. Il est le petit-fils d'Antoine Riboud, fondateur et président du groupe Danone.
    Après des études à Sciences Po et à la London School of Economics, il voyage aux Etats-Unis et en Amérique du Sud, et réalise plusieurs films documentaires. En 2002, son premier court-métrage de fiction, "Tango de Olvido", est sélectionné au festival de Cannes. Il publie la même année son premier ouvrage, Archimondain Jolipunk ; confessions d'un jeune homme à contretemps, un essai mêlant des éléments de récit biographique salué notamment par Le Monde et Libération. En 2004, il obtient la bourse de la Villa Médicis. En 2005, il entreprend l’écriture de Strates décrite comme « une archéologie fictionnelle ». Sur quatre livres prévus pour cette tétralogie, deux sont parus : L’Inversion de Hieronymus Bosch (éd. Verticales, 2005) [archive], repris quelques années plus tard, en 2011, sous le titre : Au temps des monstres et des catastrophes pour la traduction espagnole (Ed. Alpha Decay, trad Juan Asis) et Vies et mort d’un terroriste américain [archive] (éd. Verticales, 2007). Camille de Toledo est l’auteur d’essais mêlant les écritures et les genres : récit autobiographique, critique, micro-fictions, dont Le Hêtre et le Bouleau, essai sur la tristesse européenne (2009). Il publie également en 2008 aux PUF une réponse sous forme d'essai au manifeste intitulé Pour une littérature-monde en français lancé en mars 2007. Intitulé Visiter le Flurkistan ou les illusions de la littérature-monde, c'est une charge en faveur d'une littérature libre de toute contrainte directement naturaliste ou réaliste, et qui relève bien plus fondamentalement de l’archéologie des fictions humaines, que de l'expérience « réelle » et « authentique » du monde.





    Crédit Photo
    Par ALEXIS ANTOINETravail personnel CC BY-SA 4.0, Lien