Citations que le vent


Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase que le vent issus de livres, discours ou entretiens.
Une Sélection de 1960 citations et proverbes sur le thème que le vent.

1960 citations

Le jeu politique est des plus piquant. On ne sait jamais qui va gagner. Ils s’observent sans arrêt, se mesurent dans les épreuves, se défient, s’éprouvent. Entre eux. Les femmes dérangent. Mais les femmes sont en train aussi de découvrir le plaisir de se retrouver entre elles. Elles créent leurs clubs, leurs associations, se retrouvent entre copines au restaurant, organisent des sorties, partent en vacances, de plus en plus. Le phénomène se développe… Elles aussi… Sauf qu’elles peuvent toujours rêver de créer un parti. Toutes les expériences ont échoué. L’opinion ne suit pas.
Yvette RoudyYvette Roudy, les femmes sont une force, Entretien avec Delphine Gardey, Jacqueline Laufer (2002) de
Yvette Roudy


Références de Yvette Roudy - Biographie de Yvette Roudy

Plus sur cette citation >> Citation de Yvette Roudy (n° 172870)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Le début de mon engagement féministe est attaché sans doute à mes relations avec mon père, des relations difficiles, comme souvent, sans aller chercher Freud qui par ailleurs a dit beaucoup de bêtises sur les femmes. Mon père était très autoritaire et passablement machiste. Mais je me suis engagée, peut-être aussi à cause de lui, dans le féminisme et dans le socialisme. Ces deux combats sont chez moi indissociables, complémentaires. Ce sens de la révolte contre tout ce qui me paraît injuste m’a toujours habitée, a joué un rôle important dans mon itinéraire politique.
Yvette RoudyYvette Roudy, les femmes sont une force, Entretien avec Delphine Gardey, Jacqueline Laufer (2002) de
Yvette Roudy


Références de Yvette Roudy - Biographie de Yvette Roudy

Plus sur cette citation >> Citation de Yvette Roudy (n° 172857)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Nous sommes tous les mêmes, sur la ligne de départ, c'est en route que nous différons. Les uns seront chaussés de souliers confortables, les autres seront ralentis par un sac à dos déjà trop lourd. Les uns auront un vent de bienveillance dans le dos, les autres seront pris dans des bourrasques de violence. Les uns sont nés sous une bonne étoile, les autres sont nés, tout court.
Virginie GrimaldiEt que ne durent que les moments doux (2021) de
Virginie Grimaldi


Références de Virginie Grimaldi - Biographie de Virginie Grimaldi

Plus sur cette citation >> Citation de Virginie Grimaldi (n° 172771)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Vraiment, mon divin ange , je ne savais pas que vous eussiez enterré votre médecin. Je ne sais rien de si ridicule qu'un médecin qui ne meurt pas de vieillesse ; et je ne conçois guère comment on attend sa santé de gens qui ne savent pas se guérir : cependant il est bon de leur demander quelquefois conseil, pourvu qu'on ne les croie pas aveuglément. Mais comment pouvez-vous prendre les mêmes remèdes, madame d'Argental et vous, puisque vous n'avez pas la même maladie ? c'est une énigme pour moi. Tout ce que je puis faire, c'est de lever les mains au ciel, et de le prier de vous accorder une vie très longue, très saine, avec très peu de médecins.
VoltaireLettre à Monsieur le Comte d'Argental, 6 novembre 1767 de
Voltaire


Références de Voltaire - Biographie de Voltaire

Plus sur cette citation >> Citation de Voltaire (n° 172735)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Aujourd'hui, il y a plus de dangers. Ils sont multiples. Vous avez le danger nucléaire. Vous avez le danger économique, celui de la domination de l'argent un peu partout. Vous avez les crises de la démocratie, comme il y en a eu à l'époque, et qui aujourd'hui sont aussi graves. Donc, il y a des traits semblables, mais aussi des traits très différents. Surtout, il y a l'absence de conscience lucide que l'on marche vers l'abîme. Ce que je dis n'est pas fataliste. Je cite souvent la parole du poète Hölderlin qui dit que « là où croît le péril croît aussi ce qui sauve ». Donc, je pense quand même qu'il y a encore espoir.
Edgar MorinGrand entretien, France Info, le 08 juillet 2021 de
Edgar Morin


Références de Edgar Morin - Biographie de Edgar Morin

Plus sur cette citation >> Citation de Edgar Morin (n° 172720)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



À l’heurel’on voit que le Delta est en train d’augmenter dans notre pays et qu’on voit des vagues épidémiques démarrées chez nos voisins, c’est un risque qu’on ne peut pas prendre et qu’ils ne peuvent pas prendre pour eux-mêmes et pour les autres. Ils n’ont pas envie que le pays soit un jour reconfiné, ils n’ont pas envie qu’on vive dans la tension permanente. Donc, le vaccin est 100% efficace contre le confinement.
Olivier VéranOlivier Véran après avoir échangé avec des jeunes au centre de vaccination de l'AccorHotel Arena, à Paris, le 8 juillet 2021 de
Olivier Véran


Références de Olivier Véran - Biographie de Olivier Véran

Plus sur cette citation >> Citation de Olivier Véran (n° 172716)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)





Antonio Machado disait : « Une idée n'a pas plus de valeur qu'une métaphore, en général elle en a moins. » Et Descartes, qui n'était pas principalement cartésien, remarquait : « On pourrait s'étonner que les pensées profondes se trouvent dans les écrits des poètes et non ceux des philosophes. La raison en est que les poètes se servent de l'enthousiasme et exploitent la force de l'image »
Edgar MorinLa Tête bien faite, Paris, Seuil, (1999) de
Edgar Morin


Références de Edgar Morin - Biographie de Edgar Morin

Plus sur cette citation >> Citation de Edgar Morin (n° 172713)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Nous savons que dans le coeur vibrant d'un lieu résonnent la voix des eaux et le murmure du vent. Nous savons que le souffle de la terre produit des messages, des plaintes, des reproches.
Marcello FoisCe que nous savons depuis toujours (2003) de
Marcello Fois


Références de Marcello Fois - Biographie de Marcello Fois

Plus sur cette citation >> Citation de Marcello Fois (n° 172695)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



En Russie où il n'y avait que de l'hiver, où des choses atroces étaient survenues, l'endroit d'où les soldats ne revenaient pas. Là-bas, disait-on, c'était le temps qui faisait la guerre, le gel permanent, le vent terrible qui frappait sans cesse...
Marcello FoisC'est à toi (2014) de
Marcello Fois


Références de Marcello Fois - Biographie de Marcello Fois

Plus sur cette citation >> Citation de Marcello Fois (n° 172694)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Les nuages couraient sur la lune enflammée
Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,
Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.
Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,
Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,
Nous avons aperçu les grands ongles marqués
Par les loups voyageurs que nous avions traqués.
Nous avons écouté, retenant notre haleine
Et le pas suspendu. -- Ni le bois, ni la plaine
Ne poussait un soupir dans les airs ; Seulement
La girouette en deuil criait au firmament ;
Car le vent élevé bien au dessus des terres,
N'effleurait de ses pieds que les tours solitaires,
Et les chênes d'en-bas, contre les rocs penchés,
Sur leurs coudes semblaient endormis et couchés.
Rien ne bruissait donc, lorsque baissant la tête,
Le plus vieux des chasseurs qui s'étaient mis en quête
A regardé le sable en s'y couchant ; Bientôt,
Lui que jamais ici on ne vit en défaut,
A déclaré tout bas que ces marques récentes
Annonçaient la démarche et les griffes puissantes
De deux grands loups-cerviers et de deux louveteaux.
Nous avons tous alors préparé nos couteaux,
Et, cachant nos fusils et leurs lueurs trop blanches,
Nous allions pas à pas en écartant les branches.
Trois s'arrêtent, et moi, cherchant ce qu'ils voyaient,
J'aperçois tout à coup deux yeux qui flamboyaient,
Et je vois au delà quatre formes légères
Qui dansaient sous la lune au milieu des bruyères,
Comme font chaque jour, à grand bruit sous nos yeux,
Quand le maître revient, les lévriers joyeux.
Leur forme était semblable et semblable la danse ;
Mais les enfants du loup se jouaient en silence,
Sachant bien qu'à deux pas, ne dormant qu'à demi,
Se couche dans ses murs l'homme, leur ennemi.
Le père était debout, et plus loin, contre un arbre,
Sa louve reposait comme celle de marbre
Qu'adoraient les romains, et dont les flancs velus
Couvaient les demi-dieux Rémus et Romulus.
Le Loup vient et s'assied, les deux jambes dressées
Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.
Il s'est jugé perdu, puisqu'il était surpris,
Sa retraite coupée et tous ses chemins pris ;
Alors il a saisi, dans sa gueule brûlante,
Du chien le plus hardi la gorge pantelante
Et n'a pas desserré ses mâchoires de fer,
Malgré nos coups de feu qui traversaient sa chair
Et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles,
Se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles,
Jusqu'au dernier moment où le chien étranglé,
Mort longtemps avant lui, sous ses pieds a roulé.
Le Loup le quitte alors et puis il nous regarde.
Les couteaux lui restaient au flanc jusqu'à la garde,
Le clouaient au gazon tout baigné dans son sang ;
Nos fusils l'entouraient en sinistre croissant.
Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,
Tout en léchant le sang répandu sur sa bouche,
Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.
Alfred de VignyPoèmes philosophiques (1843), La mort du loup de
Alfred de Vigny


Références de Alfred de Vigny - Biographie de Alfred de Vigny

Plus sur cette citation >> Citation de Alfred de Vigny (n° 172682)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



J’ai souvent dit que personne n’est autre chose que ce qu’il fait : imaginons qu’il me reste trois ou quatre semaines à pouvoir faire, alors le choix de ce que je fais, la manière dont je le fais, sont plus importants que jamais.
Axel KahnL'invité de 7h50 - France Inter - lundi 17 mai 2021, présenté par Léa Salamé de
Axel Kahn


Références de Axel Kahn - Biographie de Axel Kahn

Plus sur cette citation >> Citation de Axel Kahn (n° 172679)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Un vent léger caressait nos visages, et nous discutions de littérature : n'était-ce pas cela la civilisation ? Une toile légère lancée au-dessus de l'abîme, si légère et si fine, si harmonieuse et si pacifique, que la souffrance et la mort, pour un temps, battaient en retraite.
Patrice JeanL'homme surnuméraire (2017) de
Patrice Jean


Références de Patrice Jean - Biographie de Patrice Jean

Plus sur cette citation >> Citation de Patrice Jean (n° 172642)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



L'idéologie n'est-elle pas de tous les siècles? Il existe une littérature politiquement correcte, mais je ne la lis pas beaucoup. En général, on lit quelques lignes, quelques pages et l'on comprend que l'auteur racole le lecteur à coups de bons sentiments, d'indignations comme il faut, de révoltes bien coiffées. C'est peut-être nécessaire: on aime se voir tout beau dans le miroir des livres. Je n'ai pas de goût pour ça. Je cite souvent cette lettre de Kafka: « Il me semble d'ailleurs qu'on ne devrait lire que les livres qui vous mordent et vous piquent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? ».
Patrice JeanEntretien au FigaroVox le 29/09/2017 de
Patrice Jean


Références de Patrice Jean - Biographie de Patrice Jean

Plus sur cette citation >> Citation de Patrice Jean (n° 172627)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Quand je lis Nietzsche, Schopenhauer, Baudelaire, Pessoa ou même Molière, je me dis souvent que telle phrase, tel paragraphe, aujourd'hui, subiraient la foudre des censeurs.
Patrice JeanEntretien au FigaroVox le 29/09/2017 de
Patrice Jean


Références de Patrice Jean - Biographie de Patrice Jean

Plus sur cette citation >> Citation de Patrice Jean (n° 172626)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



La littérature et la gastronomie sont inséparables, l'une est la fille de l'autre. La gastronomie est née le jour ou de grands écrivains ont consacré leur talent aux choses de la table. L'oeuvre des cuisiniers n'a de raison de durer... qu’autant que les gourmets en parlent et en écrivent.
Maurice Edmond Saillant, dit Curnonsky« Paris-soir 2 juin 1929 » de
Maurice Edmond Saillant, dit Curnonsky


Références de Maurice Edmond Saillant, dit Curnonsky - Biographie de Maurice Edmond Saillant, dit Curnonsky

Plus sur cette citation >> Citation de Maurice Edmond Saillant, dit Curnonsky (n° 172564)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Que l'on ne vienne pas me parler des différences de classe et de formation qui peuvent exister entre deux hommes. Il n'existe qu'une hiérarchie sociale, celle de la valeur et de l'honnêteté morale. Quand deux hommes possèdent cela, ils parlent la même langue simple et vraie et ils ne peuvent que s'aimer fraternellement, se comprendre et ne jamais s'envier.
Jean MermozMes vols (1937) de
Jean Mermoz


Références de Jean Mermoz - Biographie de Jean Mermoz

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Mermoz (n° 172534)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Que l'on ne vienne pas me parler des différences de classe et de formation qui peuvent exister entre deux hommes. Il n'existe qu'une hiérarchie sociale, celle de la valeur et de l'honnêteté morale. Quand deux hommes possèdent cela, ils parlent la même langue simple et vraie et ils ne peuvent que s'aimer fraternellement, se comprendre et ne jamais s'envier. Je ne connais que cette vérité et je hais ceux qui, par leur égoïsme, leur faux amour-propre ou leur sectarisme bêlant de mauvais pasteurs, font que des hommes peuvent se mépriser et se haïr, sous prétexte qu'ils n'ont pas la même formation et n'appartiennent pas à la même classe sociale.
Jean MermozMes vols (1937) de
Jean Mermoz


Références de Jean Mermoz - Biographie de Jean Mermoz

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Mermoz (n° 172533)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Les communautés de bâtisseurs, les ateliers collectifs de peinture à la Renaissance ont dû connaître la même exaltation qu’éprouvent ceux qui travaillent à un grand spectacle. Encore faut-il ajouter que les monuments demeurent, tandis que le spectacle passe et qu’il est dès lors d’autant plus aimé de ses ouvriers qu’il doit mourir un jour. Pour moi je n’ai connu que le sport d’équipe au temps de ma jeunesse, cette sensation puissante d’espoir et de solidarité qui accompagnent les longues journées d’entraînement jusqu’au jour du match victorieux ou perdu. Vraiment, le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football et les scènes de théâtre qui resteront mes vraies universités.
Albert CamusPourquoi je fais du théâtre, in Théâtre, récits, nouvelles, Paris: Gallimard, 1985, collection Pléiade, 1985, pages 1727, (12 mai 1959) de
Albert Camus


Références de Albert Camus - Biographie de Albert Camus

Plus sur cette citation >> Citation de Albert Camus (n° 172505)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Je considère Ombre est Lumière comme l’album emblématique de l’esprit IAM. Il est le fondement et la base du groupe. Comme De la planète Mars, il s’illustre par son dosage savant d’humour et de textes engagés, contre le racisme ordinaire, la délinquance en col blanc, ou bien le fondamentalisme religieux. Mais dans ce disque nous avons choisi d’élargir notre propos. Avec Joe, nous écrivons souvent nos textes intimistes sur le registre du storytelling, cette manière de raconter les histoires caméra à l’épaule.
Philippe Fragione, dit AkhenatonLa Face B, Akhenaton, éd. Don Quichotte, 2010 de
Philippe Fragione, dit Akhenaton


Références de Philippe Fragione, dit Akhenaton - Biographie de Philippe Fragione, dit Akhenaton

Plus sur cette citation >> Citation de Philippe Fragione, dit Akhenaton (n° 172485)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Comme je le répète souvent, je suis allé à la fac jusqu'à la cafétéria. La faute au rap, une fois encore. Pour la musique, j'étais déterminé comme jamais. [...]
Philippe Fragione, dit AkhenatonLa Face B, Akhenaton, éd. Don Quichotte, 2010 de
Philippe Fragione, dit Akhenaton


Références de Philippe Fragione, dit Akhenaton - Biographie de Philippe Fragione, dit Akhenaton

Plus sur cette citation >> Citation de Philippe Fragione, dit Akhenaton (n° 172483)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)




Votre commentaire sur ces citations









.$char.
 -  quadrumane  -  Qualite  -  Quarantaine  -  Querelle  -  Question


Thèmes populaires +


Autres belles citations et proverbes sur que le vent


Toutes les citations sur que le vent    Citations que le vent    Citation que le vent et Proverbe que le vent    Citations, proverbes sur que le vent    Citations que le vent : 1960 citations sur que le vent    Proverbes que le vent : 1960 citations et proverbes sur que le vent    1960 citations et proverbes sur que le vent    1960 citations sur que le vent    1960 belles citations sur que le vent    1960 belles citations que le vent, proverbes que le vent    Citation que le vent - Proverbe que le vent - 1960 citations      Citation sur queCitations courtes quePoèmes que le ventProverbes que le vent

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions







Thèmes populaires