Citations percu


Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase percu issus de livres, discours ou entretiens.
Une Sélection de 90 citations et proverbes sur le thème percu.

90 citations

Très sensible à la condition féminine, toujours, avant et surtout après mon séjour parisien. Si j'avais dit ce que je pensais réellement, j'aurais dressé tous les hommes de la Martinique contre moi. Fervente chrétienne, ce fut le choc des Negro spirituals à Paris (1930). Ayant perçu, avant les hommes, la nécessité d'une solidarité raciale, j'ai aussi voulu sensibiliser les femmes à la chose sociale et à la fierté noire, avant-guerre, dans de nombreuses publications puis en Martinique.
Paulette NardalFiertés de femme noire. Entretiens, mémoires de Paulette Nardal, de Philippe Grollemund, l'Harmattan, 2018 de
Paulette Nardal


Références de Paulette Nardal - Biographie de Paulette Nardal

Plus sur cette citation >> Citation de Paulette Nardal (n° 173841)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Il me semble juste de penser désormais que seule la fiction, le roman d'une vie, peut donner un véritable aperçu de sa réalité profonde, de sa complexité, éclairant ses opacités, en grande partie indiscernables par la personne même qui l'a vécue.
David  DiopLa porte du voyage sans retour (2021) de
David Diop


Références de David Diop - Biographie de David Diop

Plus sur cette citation >> Citation de David Diop (n° 173497)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Les nuages couraient sur la lune enflammée
Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,
Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.
Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,
Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,
Nous avons aperçu les grands ongles marqués
Par les loups voyageurs que nous avions traqués.
Nous avons écouté, retenant notre haleine
Et le pas suspendu. -- Ni le bois, ni la plaine
Ne poussait un soupir dans les airs ; Seulement
La girouette en deuil criait au firmament ;
Car le vent élevé bien au dessus des terres,
N'effleurait de ses pieds que les tours solitaires,
Et les chênes d'en-bas, contre les rocs penchés,
Sur leurs coudes semblaient endormis et couchés.
Rien ne bruissait donc, lorsque baissant la tête,
Le plus vieux des chasseurs qui s'étaient mis en quête
A regardé le sable en s'y couchant ; Bientôt,
Lui que jamais ici on ne vit en défaut,
A déclaré tout bas que ces marques récentes
Annonçaient la démarche et les griffes puissantes
De deux grands loups-cerviers et de deux louveteaux.
Nous avons tous alors préparé nos couteaux,
Et, cachant nos fusils et leurs lueurs trop blanches,
Nous allions pas à pas en écartant les branches.
Trois s'arrêtent, et moi, cherchant ce qu'ils voyaient,
J'aperçois tout à coup deux yeux qui flamboyaient,
Et je vois au delà quatre formes légères
Qui dansaient sous la lune au milieu des bruyères,
Comme font chaque jour, à grand bruit sous nos yeux,
Quand le maître revient, les lévriers joyeux.
Leur forme était semblable et semblable la danse ;
Mais les enfants du loup se jouaient en silence,
Sachant bien qu'à deux pas, ne dormant qu'à demi,
Se couche dans ses murs l'homme, leur ennemi.
Le père était debout, et plus loin, contre un arbre,
Sa louve reposait comme celle de marbre
Qu'adoraient les romains, et dont les flancs velus
Couvaient les demi-dieux Rémus et Romulus.
Le Loup vient et s'assied, les deux jambes dressées
Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.
Il s'est jugé perdu, puisqu'il était surpris,
Sa retraite coupée et tous ses chemins pris ;
Alors il a saisi, dans sa gueule brûlante,
Du chien le plus hardi la gorge pantelante
Et n'a pas desserré ses mâchoires de fer,
Malgré nos coups de feu qui traversaient sa chair
Et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles,
Se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles,
Jusqu'au dernier moment où le chien étranglé,
Mort longtemps avant lui, sous ses pieds a roulé.
Le Loup le quitte alors et puis il nous regarde.
Les couteaux lui restaient au flanc jusqu'à la garde,
Le clouaient au gazon tout baigné dans son sang ;
Nos fusils l'entouraient en sinistre croissant.
Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,
Tout en léchant le sang répandu sur sa bouche,
Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.
Alfred de VignyPoèmes philosophiques (1843), La mort du loup de
Alfred de Vigny


Références de Alfred de Vigny - Biographie de Alfred de Vigny

Plus sur cette citation >> Citation de Alfred de Vigny (n° 172682)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Quand j’étais petit, mon père c’était un Dieu. Après je me suis aperçu qu’on ne se comprenait pas sur certaines choses.
Gérard JugnotLes confidences de Gérard Jugnot dans Sept à Huit, 15 novembre 2020 de
Gérard Jugnot


Références de Gérard Jugnot - Biographie de Gérard Jugnot

Plus sur cette citation >> Citation de Gérard Jugnot (n° 171361)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Jamais autant qu'à l'usine je n'avais perçu avec autant d'acuité le sens du mot « économie ». Économie de geste. Économie de paroles.
Robert LinhartL'Etabli (1978) de
Robert Linhart


Références de Robert Linhart - Biographie de Robert Linhart

Plus sur cette citation >> Citation de Robert Linhart (n° 170366)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Il avait aimé être aimé et s'était aperçu trop tard que la tendresse qu'il avait prodiguée en retour ne suffisait pas.
William TrevorCet été-là (2012) de
William Trevor


Références de William Trevor - Biographie de William Trevor

Plus sur cette citation >> Citation de William Trevor (n° 168979)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Noël...En province tombe la neige.
Dans les foyers douillets,
Un sentiment préserve
Les sentiments d’antan.

Le coeur opposé au monde,
Comme la famille est vraie !
Ma pensée est profonde,
Je suis seul, et je songe à la nostalgie.

Et comme il est gracieusement blanc
Ce paysage que j’ignore,
Aperçu de derrière la vitre
Du foyer que je n’aurai jamais !
Fernando PessoaNoël (1922) de
Fernando Pessoa


Références de Fernando Pessoa - Biographie de Fernando Pessoa

Plus sur cette citation >> Citation de Fernando Pessoa (n° 168919)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



Il y a beaucoup de façon de parler de la télévision. Mais dans une perspective business, soyons réalistes : à la base, le métier de TF1, c'est d'aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit. [...] Or pour qu'un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du spectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c'est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible. [...] Rien n'est plus difficile que d'obtenir cette disponibilité. C'est là que se trouve le changement perpétuel. Il faut chercher en permanence des programmes qui marchent, suivre les modes, surfer sur les tendances, dans un contexte où l'information s'accélère et se banalise.
Patrick Le LayL'OBS, 11 juillet 2004 de
Patrick Le Lay


Références de Patrick Le Lay - Biographie de Patrick Le Lay

Plus sur cette citation >> Citation de Patrick Le Lay (n° 168132)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 470 votes)



La Réalité est neutre, ainsi qu'il l'avait expliqué - « émaciée » était un mot qu'il avait employé à plusieurs reprises pour la décrire. Ce monde, non perçu par nos sens, demeure là-bas comme un squelette, appauvri et sans passion. Quand nous ouvrons nos yeux, quand nous sentons, entendons, touchons et goûtons, nous ajoutons de la chair à ces os selon notre nature et la manière dont notre imagination fonctionne. Ainsi l'individu transforme « le monde » - l'esprit d'une personne tisse sa propre et éclatante couverture sur une réalité neutre. Ce monde que nous créons est une « fiction », il est à nous seul, il est unique et non partageable.
William BoydL'Attente de l'aube (2012) de
William Boyd


Références de William Boyd - Biographie de William Boyd

Plus sur cette citation >> Citation de William Boyd (n° 167898)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 468 votes)



C’était pour sauver mes parents des généralités, des symboles, des abréviations, pour leur rendre leur particularité et leur caractère distinctif, que je m’étais lancé dans ce voyage étrange et ardu. Tués par les nazis - oui, mais par qui exactement ? Effroyable ironie d’Auschwitz - je m’en suis aperçu en traversant les salles remplies de cheveux humains, de prothèses, de lunettes, de bagages destinés à ne plus aller nulle part -, l’étendue de ce qui est montré est tellement gigantesque que le collectif et l’anonyme, l’envergure du crime, sont constamment et paradoxalement affirmés aux dépens de toute perception de la vie individuelle.
Daniel MendelsohnLes disparus (2007) de
Daniel Mendelsohn


Références de Daniel Mendelsohn - Biographie de Daniel Mendelsohn

Plus sur cette citation >> Citation de Daniel Mendelsohn (n° 165167)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Pascal est sombre, La Rochefoucauld amer, La Bruyère malin, Vanvenargues mélancolique, Chamfort âcre, Joubert bienveillant, Swetchine douce. Pascal cherche, La Rochefoucauld suspecte, La Bruyère épie, Vauvenargues opine, Chamfort condamne, Joubert excuse, Swetchine plaint. Pascal a une obsession, La Rochefoucauld un parti pris, La Bruyère un point de vue, Vauvenargues un idéal, Chamfort un ressentiment, Joubert une aspiration, Swetchine une espérance. Pascal rapporte tout à une folie, La Rochefoucauld à un vice, La Bruyère à un travers, Vauvenargues à un principe, Chamfort à un abus, Joubert à un sentiment, Swetchine à une croyance. Pascal est profond, La Rochefoucauld pénétrant, La Bruyère sagace, Vauvenargues délicat, Chamfort paradoxal, Joubert ingénieux, Swetchine contemplative. Pascal est un problème, La Rochefoucauld un verdict, La Bruyère une étude, Vauvenargues un aperçu, Chamfort un réquisitoire, Joubert une image, Swttchine une prière. Pascal paraît hypocondre, La Rochefoucauld misanthrope, La Bruyère apathique, Vauvenargues cordial, Chamfort rageur, Joubert tranquille, Swetchine sereine...
Joseph RouxPensées (Maximes, études, images) (1866) de
Joseph Roux


Références de Joseph Roux - Biographie de Joseph Roux

Plus sur cette citation >> Citation de Joseph Roux (n° 163208)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



L'inconnu est abstraction ; le connu, un désert ; mais le connu à demi, l'entr'aperçu, est le lieu parfaitfaire onduler désir et hallucination.
Juan José SaerL'ancêtre (1983) de
Juan José Saer


Références de Juan José Saer - Biographie de Juan José Saer

Plus sur cette citation >> Citation de Juan José Saer (n° 162704)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



J'ai commencé à chanter quand soudain le public s'est levé comme un seul homme. Je me suis dit, wouah, c'est fou que les Allemands connaissent ma chanson ! J'étais profondément ému. Et puis j'ai aperçu du coin de l'oeil quelqu'un derrière moi qui était en train de monter sur la scène, en dansant, au bras de la chanteuse qui m'accompagnait. C'était Mandela ! C'était lui que le public acclamait ! Ça a été un choc.
Johnny CleggInterview de Johnny Clegg au « Nouvel Observateur », avril 2013. de
Johnny Clegg


Références de Johnny Clegg - Biographie de Johnny Clegg

Plus sur cette citation >> Citation de Johnny Clegg (n° 162531)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



L'amour est quelque chose de trop abstrait et d'indiscernable. Il est dépendant de nous perçu et vécu par nous. Si nous n'existions pas, il n'existerait pas. Et nous sommes tellement changeants ... Alors l'amour ne peut que l'être aussi.
Julie MarohLe bleu est une couleur chaude (2010) de
Julie Maroh


Références de Julie Maroh - Biographie de Julie Maroh

Plus sur cette citation >> Citation de Julie Maroh (n° 161380)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Lorsqu'on s'interroge, au seuil de la vieillesse, on découvre qu'on n'a rien fait de ce que l'on avait arrêté, que les voeux les plus chers ne se sont pas réalisés, que rien n'est arrivé de ce que l'on attendait, et que, en somme, le temps a galopé en marge du chemin que l'on s'était tracé... Et l'on s'en est à peine aperçu...
Pierre AguétantLe coeur secret (1921) de
Pierre Aguétant


Références de Pierre Aguétant - Biographie de Pierre Aguétant

Plus sur cette citation >> Citation de Pierre Aguétant (n° 161369)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Emmanuel Macron est l'incarnation de la reproduction sociale des élites. Il porte une vision très autocentrée, jacobine, colbertiste. Je n'ai perçu dans son travail quotidien ni une modernité qui m'aurait éblouie, ni un rapport à la démocratie qui me donnerait confiance. Le réveil risque d'être difficile pour ceux qui y croient !
Anne Hidalgo« Anne Hidalgo dénonce l'« immense gâchis du quinquennat » », Anne Hidalgo, Europe 1, 12 janvier 2017 de
Anne Hidalgo


Références de Anne Hidalgo - Biographie de Anne Hidalgo

Plus sur cette citation >> Citation de Anne Hidalgo (n° 160049)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



« Si l'abeille venait à disparaître, l'homme n'aurait plus que quelques années à vivre. » C'est l'une des versions de la phrase attribuée à Albert Einstein. Voici un aperçu de ce que l'on trouve sur Internet :
« L'espèce humaine ne survivra que quelques années à la disparition des abeilles.
« Si l'abeille venait à disparaître de la surface du globe, l'homme n'aurait plus que 5 années à vivre.
« Si l'abeille disparaissait de la surface du globe, l'homme n'aurait plus que 4 années à vivre.
« Sans abeilles, en quatre ans, plus d'herbe, plus de fruits, plus d'hommes sur la Terre. »
On pourrait sans doute trouver d'autres versions, « traductions » d'une phrase en anglais, si diverses que l'on en est venu à douter de l'authenticité de la citation. Et toutes les recherches entreprises n'ont jamais abouti. Impossible de trouver dans les écrits d'Einstein la preuve recherchée. Mais qu'importe : la phrase, quelle que soit la version, véhicule un message important : Le sort de l'humanité est lié à celui des pollinisateurs. Et ce sont surtout des insectes, dont les abeilles.
Hubert ReevesChronique Environnement Planète verte , 2 mars 2008 de
Hubert Reeves


Références de Hubert Reeves - Biographie de Hubert Reeves

Plus sur cette citation >> Citation de Hubert Reeves (n° 159557)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 475 votes)



Pour assassiner une divinité, il faut être plus puissant qu'elle, infiniment féroce et cruel. Jésus de Nazareth était une créature divine plein de bienveillance et d'amour. Son meurtrier devait être plus fort, plus rusé et répugnant. Ces misérables déicides n'étaient en mesure d'exécuter leurs actes que s'ils disposaient des monstrueuses ressources du pouvoir et du mal. Voilà comment le Juif est perçu dans l'imaginaire de ses ennemis. Nous sommes tous des Judas. Même après quatre-vingts générations
Amos OzJudas de
Amos Oz


Références de Amos Oz - Biographie de Amos Oz

Plus sur cette citation >> Citation de Amos Oz (n° 158122)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Voilà comment le Juif est perçu dans l'imaginaire de ses ennemis. Nous sommes tous des Judas. Même après quatre-vingt générations.
Amos OzJudas de
Amos Oz


Références de Amos Oz - Biographie de Amos Oz

Plus sur cette citation >> Citation de Amos Oz (n° 158121)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



L'expérience vécue, la connaissance intellectuelle, marquent leur empreinte sur notre appareil à percevoir le monde, au point d'en bouleverser le monde perçu. Notre représentation intellectuelle du monde peut nous gouverner jusqunous rendre aveugles à tout ce qui n'est pas compris dans cette représentation.
Boris CyrulnikMémoire de singe et paroles d'homme (1983) de
Boris Cyrulnik


Références de Boris Cyrulnik - Biographie de Boris Cyrulnik

Plus sur cette citation >> Citation de Boris Cyrulnik (n° 155989)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)




Votre commentaire sur ces citations






Verbe désoperculer  -  Conjugaison désoperculer

Verbe percuter  -  Conjugaison percuter

Verbe répercuter  -  Conjugaison répercuter





.$char.
 -  Paix  -  Papa  -  Paradis  -  Paradoxe  -  Paraître  -  Pardon  -  Pardonner  -  Parent  -  Paresse  -  Parler  -  Parole  -  Parole chanson  -  Partage  -  Partir  -  Pas  -  Passé  -  Passé  -  Passion  -  Passoire  -  Patience  -  Patient  -  Patrie  -  Patriotisme  -  Pauvre  -  Pauvrete  -  Pauvreté  -  Payer  -  Pays  -  Paysan  -  Péché  -  Peche  -  Pédagogie  -  Pédanterie  -  Peine  -  Peinture  -  Pensée  -  Pensées  -  Penser  -  Perception  -  Père  -  Père noel  -  Père fils  -  Amour Papa  -  Enfants Père  -  Amour Père  -  Aime Père  -  Aime Papa  -  Père coeur  -  Père enfant  -  Père Mère  -  Père Fille  -  Père Fils  -  Fête des Pères  -  Bonne fête des pères  -  Perfection  -  Perfidie  -  Permanence  -  Perséverance  -  Personnage  -  Personnalité  -  Personne  -  Persuader  -  Pessimisme  -  Peuple  -  Peur  -  Philosophie  -  Phrases  -  Physiologie  -  Physique  -  Piano  -  Piege  -  Piston  -  Pitie  -  Pitié  -  Plagiat  -  Plaindre  -  Plaire  -  Plaisir  -  Plannification  -  Pleonasme  -  Pleur  -  Pleurer  -  Poésie  -  Poesie  -  Poète  -  Poete  -  Pognon  -  Police  -  Politesse  -  Politicien  -  Politique  -  Ponctualite  -  Populaire  -  Popularité  -  Pornographie  -  Porte  -  Posologie  -  Posséder  -  Postérité  -  Pouvoir  -  Prédiction  -  Préférence  -  Préjugé  -  Prendre  -  Présent  -  Président  -  Pret  -  Prétention  -  Prévoir  -  Prier  -  Principes  -  Prison  -  Privilege  -  Prix  -  Probabilite  -  Probleme  -  Producteur  -  Profit  -  Progres  -  Proletariat  -  Promenade  -  Promesse  -  Promettre  -  Prononciation  -  Proposer  -  Propriété  -  Prose  -  Prostituée  -  Prouver  -  Proverbe  -  Prudence  -  Psychanalyse  -  Psychologie  -  Psychose  -  Publicité  -  Pucelage  -  Pudeur  -  Punition  -  Pureté


Thèmes populaires +


Autres belles citations et proverbes sur percu


Toutes les citations sur percu    Citations percu    Citation percu et Proverbe percu    Citations, proverbes sur percu    Citations percu : 90 citations sur percu      Citation sur percuCitations courtes percuPoèmes percuProverbes percu

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions


Définition mot Inaperçu, ue  -  Définition mot Répercussif, ive  -  Définition mot Répercussion  -  Définition mot Répercuter  -  Définition mot Percusseur  - 


Définition de perçu  - 




Thèmes populaires