Citation qui - 20046 citations et proverbes sur qui .


Citation qui


Sélection de 20046 citations sur le sujet qui

- Trouvez une citation, une phrase, un dicton ou un proverbe qui issus de livres, discours ou entretiens.

Page 1 sur un total de 1003 pages.


Citations qui




Lorsqu'une relation amicale ou amoureuse se termine, nous ne devons pas en souffrir, car l'amour est au-dessus d'un quelconque chagrin affectif. Il faut se réjouir d'avoir pu éprouver ce sentiment, d'avoir fait partie de la vie d'un autre être humain, et ce, même si la relation n'a pas fonctionné. Il faut remercier le ciel, pour cette expérience de vie. Chaque rencontre est un cadeau et nous devons en être reconnaissants, car elles nous permettent d'acquérir ce qui autrefois nous faisait défaut.
Recueil de pensées Essence-Ciel - Joëlle Laurencin




Douceur d'un instant, parfumé de tendresse. Elle agit avec délicatesse, tombe dans l'ivresse de l'amour, toujours, car elle ne peut résister à l'abondance de pureté qui s'en dégage. Elle s'en réjouit, et sourit à la vie. Elle est amour, disperse de l'amour ici et là, sans ne jamais en être rassasié. Il n'y a rien de plus beau et de plus authentique, que d'avoir l'amour en soi et de le partager avec autrui.
Recueil de pensées Essence-Ciel - Joëlle Laurencin




S'il me fallait t'écrire de multiples poèmes, afin de te dévoiler ce que mon cœur ressent, je crois bien, que mes doigts finirait par tomber d'eux-mêmes, tant les pages auront été nombreuses. Que dire de cet émoi qui m'agrippe et grandit en moi, tout cela est incontrôlable et tellement merveilleux à la fois. Mon âme est scintillante lorsque je songe à toi. Je ne rêve pas, tout ceci est bien réel. Cet amour est là, et jamais il ne s'envolera. Que tu y croies ou non, cela n'a pas d'importance en soi, car tu vis en moi et tu y resteras pour l'éternité. ..
Recueil de pensées Essence-Ciel - Joelle Laurencin




S'il me fallait t'écrire de multiples poèmes, afin de te dévoiler ce que mon cœur ressent, je crois bien, que mes doigts finirait par tomber d'eux-mêmes, tant les pages auront été nombreuses. Que dire de cet émoi qui m'agrippe et grandit en moi, tout cela est incontrôlable et tellement merveilleux à la fois. Mon âme est scintillante dès lorsque je songe à toi. Je ne rêve pas, tout ceci est bien réel. Cet amour est là, et jamais il ne s'envolera. Que tu y croies ou non, cela n'a pas d'importance en soi, car tu vis en moi et tu y resteras pour l'éternité. ..
Recueil de pensées Essence-Ciel - Joelle Laurencin




Le son de son tic-tac représentait pour moi l'instrument de mesure du temps qui s'écoulait sans elle.
La mecanique du coeur - Mathias Malzieu




Car on ne contrariait pas Bridget Forester : une femme qui, d'un coup de langue, pouvait vous boursoufler la peinture d'une porte de grange, si ce n'est pas vous arracher l'écorce d'un tronc d'arbre tout vif disaient les villageois.
Stardust : le mystère de l'étoile - Neil Gaiman




Je suis aussi peu amoureuse de toi, Harry, que tu l'es de moi. Mais j'ai besoin de toi comme tu as besoin de moi. Je te suis indispensable en ce moment, parce que tu es désespéré et qu'il te faut une secousse qui te jette à l'eau et te redonne la vie.
Le loup des steppes - Hermann Hesse




Il y a des gens qui diront que chacun es libre de croire ce qu'il luit plait de croire. Ils ont sans doute raison. Mais je n'aime pas les gens qui ont raison. Les gens qui ont raison ne sont jamais inquiets. Il est épouvantable de n'être jamais inquiet.
La guitare - Michel del Castillo




Un système productif où tout est sacrifié à la production n'est pas en lui-même très viable. Très vite il s'essouffle, avant, en règle générale, d'imploser, comme on l'a vu en 1989 à l'Est. C'est ce qui se passera très probablement un jour aussi à l'Ouest : il implosera. L'actuelle crise économique et écologique en est un signe avant-coureur.
Eric werner, 26 mai 2006, dans eric werner s'explique sur « la maison de servitude ». - Éric Werner




L'enjeu de représentation c'est cela : ce qui fonde la parole et que celle-ci ne saurait dire, si ce n'est par son accompagnement mytheologique, lequel est un incessant travail social de montages, de trucs de discours qui cassent ce que nous nommons réalité.
Leçons vii, pierre legendre, éd. fayard, 1998, p. 157 - Pierre Legendre




Pour les jeunes qui vivaient dans les barres, pour les fils de personne qui suaient leur sueur et les sang dans les aciéries, la plage c'était déjà le paradis. Le seul le vrai.
D'acier - Silvia Avallone




Celui qui ne voudra mettre à contribution aucun autre esprit que le sien même se trouvera bientôt réduit à la plus misérable de toutes les imitations, c'est-à-dire à celle de ses propres ouvrages.
Ingres raconte par lui-meme et par ses amis (édition 1947) - Jean-Auguste-Dominique Ingres




Je présume qu'au ciel les bienheureux pensent que les avantages de leur situation ont été exagérés par les théologiens qui n'y ont jamais mis les pieds.
Œuvres complètes (édition 1999) - Jorge Luis Borges




S'il y a des banques au paradis, ce dont il est permis de douter, je pense cher Sundance Kid que vous vous ferez un plaisir de les dévaliser. Sinon, il vous reste l'Enfer et le Purgatoire qui, à défaut de banques, grouillent de banquiers.
L'instinct de l'équarrisseur : vie et mort de sherlock holmes - Thomas Day




Depuis quelques temps, un monde imaginaire débarquait dans son existence. Elle avait l'impression d'une foule de personnages qui descendaient de sa bibliothèque en rappel pour venir semer leur pagaille.
Victoria rêve - Timothée de Fombelle




Mais comment peindre, comment exprimer, fût-ce pour soi-même, une vie qui s'écoule hors de l'espace et du temps ? Personne ne dira jamais comment vous ronge et vous détruit ce vide inexorable...
Le joueur d'echecs - Stefan Zweig




Ils ignoraient qu'il y avait, au-dessous de l'histoire apparente et officielle, une série de faits cachés qui étaient la préparation et la cause véritable des faits publics.
Les juifs nos maitres ! , emmanuel chabauty, édition paris, 1882, p. 101 - Emmanuel Chabauty




Ça fait toujours peur quand quelqu'un qui crie tout le temps se met à parler doucement.
La couleur des sentiments - Kathryn Stockett




Je vous ai aimé autant qu'on peut aimer une femme.Elle,je l'aime comme vous, puisque c'est vous mais cet amour est devenu quelque chose d'irrésistible,de destructeur,de plus fort que la mort.Je suis à lui comme une maison qui brûle est au feu !
Fort comme la mort - Guy de Maupassant




Un homme de lettres, c'est un homme qui a passé son baccalauréat ès-lettres. Et encore ! ...
Le journal de jules renard (édition 1927) - Jules Renard



Page 1 sur un total de 1003 pages.









.$char.
 -  Quadrumane  -  Qualite  -  Quarantaine  -  Querelle  -  Question  -  Quitter

Etendez votre recherche :
Citation qui   Phrases sur qui    Poèmes qui    Proverbes qui