Citations disais


Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase disais issus de livres, discours ou entretiens.
Une Sélection de 60 citations et proverbes sur le thème disais.

60 citations

Marijosé, c'est bien parce que c'est vous, je vais vous dire ce que je n'ai encore dit à personne... Le vrai prix de mes lunettes, c'est 3300 euros, dont 500 euros de verres. Quand je les ai achetées, déjà, une paire de lunettes à 3 000 euros, je me disais : Je me fais un superbe cadeau. Et je n'ai pas l'intention de les déposer ni de les changer parce que, pour moi, si j'ai mis 3000 euros dedans, c'est pour que cela dure. Quand je vois les sommes qui ont été annoncées, qu'en une du Canard Enchaîné qui est censé être un bon journal, il est indiqué que mes lunettes coûtaient 15 000 euros, je me pose vraiment des questions sur ces gens qui me donnaient des leçons de journalisme.
Audrey PulvarA nous deux, diffusée sur France Ô le 19 janvier 2012 de
Audrey Pulvar


Références de Audrey Pulvar - Biographie de Audrey Pulvar

Plus sur cette citation >> Citation de Audrey Pulvar (n° 172203)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





« Il n’y a pas d’amour de vivre sans désespoir de vivre », ai-je écrit, non sans emphase, dans ces pages. Je ne savais pas à l’époque à quel point je disais vrai ; je n’avais pas encore traversé les temps du vrai désespoir. Ces temps sont venus et ils ont pu tout détruire en moi, sauf justement l’appétit désordonné de vivre. Je souffre encore de cette passion à la fois féconde et destructrice qui éclate jusque dans les pages les plus sombres de L’Envers et l’Endroit.
Albert CamusPréface de L'envers et L'endroit de
Albert Camus


Références de Albert Camus - Biographie de Albert Camus

Plus sur cette citation >> Citation de Albert Camus (n° 171275)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.59  4.59  4.59  4.59  4.59 - Note moyenne : 4.59/5 (sur 476 votes)



Vous savez, avant je me disais « pourvu que je leur plaise ». Aujourd’hui, je me dis « pourvu que je ne les déçoive pas ». Je n’oublie pas que rien n’est jamais gagné.
Annie CordyInterview La Voix du Nord en 2012 de
Annie Cordy


Références de Annie Cordy - Biographie de Annie Cordy

Plus sur cette citation >> Citation de Annie Cordy (n° 170091)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Je connus tout ce que vous savez : le printemps, l’odeur de la terre, la floraison des herbes dans les champs, les brumes du matin sur la rivière, et la vapeur du soir sur les prairies. Je traversai des villes, et ne voulus m’arrêter nulle part. Heureux, pensais-je, qui ne s’attache à rien sur la terre et promène une éternelle ferveur à travers les constantes mobilités. — Je haïssais les foyers, les familles, tous lieuxl’homme pense trouver un repos — et les affections continues, et les fidélités amoureuses, et les attachements aux idéestout ce qui compromet la justice ; je disais que chaque nouveauté doit nous trouver toujours tout entiers disponibles.
André GideLes Nourritures terrestres (1897) de
André Gide


Références de André Gide - Biographie de André Gide

Plus sur cette citation >> Citation de André Gide (n° 168473)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Je haïssais les foyers, les familles, tous lieuxl’homme pense trouver un repos — et les affections continues, et les fidélités amoureuses, et les attachements aux idéestout ce qui compromet la justice ; je disais que chaque nouveauté doit nous trouver toujours tout entiers disponibles.
André GideLes Nourritures terrestres (1897) de
André Gide


Références de André Gide - Biographie de André Gide

Plus sur cette citation >> Citation de André Gide (n° 168472)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Ruquier ne choisit jamais simplement. Le prédécesseur de Yann Moix, Aymeric Caron, était un chieur total. Je disais à Ruquier qu’il faisait tellement haïr la gauche avec son côté « Saint Juste chez Guy Lux » qu’il faisait plus de voix pour Le Pen que Le Pen lui-même. J’ai dit à Ruquier : « Vire ce con ! »
Pierre BénichouEntretien, Le Soir le 19/09/2015 par Maxime Biermé de
Pierre Bénichou


Références de Pierre Bénichou - Biographie de Pierre Bénichou

Plus sur cette citation >> Citation de Pierre Bénichou (n° 168327)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)





Un de mes traits de caractère est d’avoir un peu d’humour, mais j’ai mis quatre ans à me décider. Je me disais que j’allais gâcher ma carrière. C’était il y a douze ans et je n’ai rien gâché du tout. Mes amis, c’était Olivier de Kersauson, Jean Yanne, Jacques Martin, Carlos… On passait des nuits chez Castel, un endroit mythique qui n’était pas du tout mondain comme on l’a dit mais un bistrot où ça se passait. Oui, il y avait des vedettes de cinéma, Bardot, etc., mais ce n’était pas du tout un truc pour les bourgeois arrivés, il y en avait, mais c’était nous les patrons.
Pierre BénichouEntretien, Le Soir le 19/09/2015 par Maxime Biermé de
Pierre Bénichou


Références de Pierre Bénichou - Biographie de Pierre Bénichou

Plus sur cette citation >> Citation de Pierre Bénichou (n° 168325)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



J’ai mis beaucoup de temps à me considérer comme une victime car justement j’avais été consentante. Mais j’étais tout de même en dessous de la majorité sexuelle. J’aurais donc pu aller en justice, sauf qu’à chaque fois je me disais : « J’étais consentante. J’y ai repensé bien plus tard, il y avait prescription. Avec mon livre, j’ai entrepris autre chose, une réparation symbolique.
Vanessa SpringoraInterview de Vanessa Springora, BibliObs, par Elisabeth Philippe, le 26 décembre 2019 de
Vanessa Springora


Références de Vanessa Springora - Biographie de Vanessa Springora

Plus sur cette citation >> Citation de Vanessa Springora (n° 166215)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Comme je leur disais que chez moi tous les garçons me couraient après par ce que j'étais métisse, ils ont répliqué que je me dévalorisais. Alors maintenant je dis biraciale, et je suis censée me sentir insultée quand quelqu'un dit métisse.
Chimamanda Ngozi AdichieAmericanah (2014) de
Chimamanda Ngozi Adichie


Références de Chimamanda Ngozi Adichie - Biographie de Chimamanda Ngozi Adichie

Plus sur cette citation >> Citation de Chimamanda Ngozi Adichie (n° 165671)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



J’ai toujours adoré observer les autres dans des situations critiques. Quand il y avait un accident de voiture, une bagarre ou un bébé conservé sous cloche dans un laboratoire, je m’arrêtais toujours et j’observais avec tant d’avidité que je m’en souvenais pour la vie. C’est ainsi que j’ai appris des tas de choses que je n’aurais jamais apprises autrement, et même lorsqu’elles me surprenaient ou me rendaient malade, je n’en disais rien, au contraire, je prétendais que j’avais toujours su que les choses se passaient ainsi.
Sylvia PlathLa Cloche de détresse (1972) de
Sylvia Plath


Références de Sylvia Plath - Biographie de Sylvia Plath

Plus sur cette citation >> Citation de Sylvia Plath (n° 165541)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



J'écoutais le silence de la maison, je me disais que ce sera comme cela tous les matins, tous les soirs, toutes les nuits si Anna mourait et si les enfants se faisaient écraser un à un en sortant du collège.
Jean-Paul DuboisTous les matins je me lève (1988) de
Jean-Paul Dubois


Références de Jean-Paul Dubois - Biographie de Jean-Paul Dubois

Plus sur cette citation >> Citation de Jean-Paul Dubois (n° 164317)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Je n'existe pas. Si j'existais, je ne pourrais pas me connaître. Si je me connaissais, je ne pourrais pas dire qui je suis. Si je le disais, personne ne pourrait le comprendre.
Santiago AmigorenaLa première défaite (2012) de
Santiago Amigorena


Références de Santiago Amigorena - Biographie de Santiago Amigorena

Plus sur cette citation >> Citation de Santiago Amigorena (n° 164192)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Je pensais à mon géant de père et à sa tête dans les nuages et je me disais que le ciel avait fait du mal à maman et qu'un jour je la vengerais comme dans les films et que je tuerais le ciel pour qu'on ne voie plus jamais les nuages qui pissent que du malheur.
Gilles ParisAutobiographie d'une courgette (2002) de
Gilles Paris


Références de Gilles Paris - Biographie de Gilles Paris

Plus sur cette citation >> Citation de Gilles Paris (n° 164102)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Qu'est-ce que je faisais, en fait, avec tous ces hommes ? Je me disais que si on retirait leurs coeurs de leurs corps et qu'on les posait sur une table, tous les trois, il serait impossible de les reconnaître. Alors, qu'est-ce que je faisais, avec ces trois-là en même temps ?
Laura KasischkeUn oiseau blanc dans le blizzard (2000) de
Laura Kasischke


Références de Laura Kasischke - Biographie de Laura Kasischke

Plus sur cette citation >> Citation de Laura Kasischke (n° 163936)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



J'ai commencé « La Servante écarlate » à Berlin-Ouest, en 1984 – oui, George Orwell regardait par-dessus mon épaule –, sur une machine à écrire allemande que j'avais louée. Le Mur était tout autour de nous. De l'autre côté, il y avait Berlin-Est, et aussi la Tchécoslovaquie et la Pologne, que j'ai visités tous les trois à l'époque. Je me souviens de ce que me disaient les gens et de ce qu'ils ne me disaient pas. Je me souviens des pauses significatives. Je me souviens que j'étais moi-même obligée de faire attention à ce que je disais, de peur de mettre quelqu'un en danger par inadvertance. Tout cela s'est retrouvé dans mon livre.
Margaret AtwoodLa Servante écarlate (1987) de
Margaret Atwood


Références de Margaret Atwood - Biographie de Margaret Atwood

Plus sur cette citation >> Citation de Margaret Atwood (n° 161599)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Dans mes premiers mémoires, attaquant de front l'ordre établi, je disais, par exemple : La propriété, c'est le vol ! Il s'agissait de protester, de mettre pour ainsi dire en relief le néant de nos institutions. Je n'avais point alors à m'occuper d'autre chose. Aussi, dans le mémoire où je démontrais, par A plus B, cette étourdissante proposition, avais-je soin de protester contre toute conclusion communiste.
Dans le Système des Contradictions économiques, après avoir rappelé et confirmé ma première définition, j'en ajoute une toute contraire, mais fondée sur des considérations d'un autre ordre, qui ne pouvaient ni détruire la première argumentation, ni être détruites par elle : La propriété, c'est la liberté !
Pierre Joseph ProudhonConfessions d'un révolutionnaire de
Pierre Joseph Proudhon


Références de Pierre Joseph Proudhon - Biographie de Pierre Joseph Proudhon

Plus sur cette citation >> Citation de Pierre Joseph Proudhon (n° 157682)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Quelquefois, je me disais qu'il passait peut-être toute une journée sans penser une seconde à moi. Je le voyais se lever, prendre son café, parler, rire, comme si je n'existais pas. Ce décalage avec ma propre obsession me remplissait d'étonnement. Comment était-ce possible. Mais lui-même aurait été stupéfait d'apprendre qu'il ne quittait pas ma tête du matin au soir. Il n'y avait pas de raison de trouver plus juste mon attitude ou la sienne. En un sens, j'avais plus de chance que lui.
Annie ErnauxPassion simple (1991) de
Annie Ernaux


Références de Annie Ernaux - Biographie de Annie Ernaux

Plus sur cette citation >> Citation de Annie Ernaux (n° 157435)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Enfin, comme je te le disais, la crevette c'est le fruit de la mer. On la fait au barbecue, bouillie, grillée, rôtie, sautée. T'as la crevette kebab, la crevette créole, le gombo de crevettes ; à la planche, à la vapeur, en sauce ; tu fais l'avocat crevettes, la crevette citron, la crevette à l'ail, la crevette au poivre ; soupe de crevettes, ragoût de crevettes, la salade de crevettes, cocktail de crevettes, le hamburger de crevettes, le sandwich crevettes. Ah — c'est à peu près tout.
Robert ZemeckisForrest Gump, dans le film Forrest Gump. de
Robert Zemeckis


Références de Robert Zemeckis - Biographie de Robert Zemeckis

Plus sur cette citation >> Citation de Robert Zemeckis (n° 155544)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



Vous ne croirez pas si je vous le disais, mais je cours comme souffle le vent. À partir de ce jour, dès que j'allais quelque part, je le faisais en courant.
Robert ZemeckisForrest Gump, dans le film Forrest Gump. de
Robert Zemeckis


Références de Robert Zemeckis - Biographie de Robert Zemeckis

Plus sur cette citation >> Citation de Robert Zemeckis (n° 155540)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Au cours des onze années durant lesquelles j'ai travaillé à sa réalisation, je n'ai donc pas eu de nom pour le film. “Holocauste”, par sa connotation sacrificielle et religieuse, était irrecevable ; il avait en outre déjà été utilisé. Mais un film, pour des raisons administratives, doit avoir un titre. J'en ai tenté plusieurs, tous insatisfaisants. La vérité est qu'il n'y avait pas de nom pour ce que je n'osais même pas alors appeler “l'événement”. Par-devers moi et comme en secret, je disais “la Chose”. C'était une façon de nommer l'innommable. Comment aurait-il pu y avoir un nom pour ce qui était absolument sans précédent dans l'histoire des hommes ? Si j'avais pu ne pas nommer mon film, je l'aurais fait.
Claude LanzmannEntretien paru dans Le Monde du 26 février 2005, Claude Lanzmann, à propos de « Shoah » de
Claude Lanzmann


Références de Claude Lanzmann - Biographie de Claude Lanzmann

Plus sur cette citation >> Citation de Claude Lanzmann (n° 154112)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)




Votre commentaire sur ces citations








Thèmes populaires +


Autres belles citations et proverbes sur disais


Toutes les citations sur disais    Citations disais    Citation disais et Proverbe disais      Citation sur disaisCitations courtes disaisPoèmes disaisProverbes disais

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions




Définition de disais  - 




Thèmes populaires