Citations sable


Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase sable issus de livres, discours ou entretiens.
Une Sélection de 900 citations et proverbes sur le thème sable.

900 citations

C’est une drôle d’affaire, la pensée, n’est-ce pas ? Ce n’est pas qu’il y ait long en distance du cerveau vers les lèvres mais quelquefois quand même ça peut vous paraître des kilomètres, que le trajet pour une phrase, ce serait comme traverser un territoire en guerre avec un sac de cailloux sur l’épaule, au point qu’à un moment la pensée pourtant ferme et solide et ruminée cent fois, elle préfère se retrancher comme derrière des sacs de sable.
Tanguy VielArticle 353 du code pénal (2017) de
Tanguy Viel


Références de Tanguy Viel - Biographie de Tanguy Viel

Plus sur cette citation >> Citation de Tanguy Viel (n° 173596)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Je ne sais pas vraiment quoi penser des nouvelles technologies… J’essaye de les exclure de ma vie autant que possible. Je félicite évidemment les avantages que cela apporte, mais je pense aussi faire partie de la dernière génération qui se souvient encore de la vie avant l’arrivée d’internet. Les nouvelles générations ne pourront sans doute pas imaginer que l’on ait pu exister dans ce monde sans les technologies. Ça paraît impensable aujourd’hui, mais je vous assure que l’on peut, je me souviens encore de cette époque.
Scarlett Johansson« GHOST IN THE SHELL : Entretien avec Scarlett Johansson », Nicolas Rieux, Mondociné, 28 mars 2017 de
Scarlett Johansson


Références de Scarlett Johansson - Biographie de Scarlett Johansson

Plus sur cette citation >> Citation de Scarlett Johansson (n° 173579)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Je n’ai jamais cru aux oracles. À l’instinct davantage. C’était donc moi sans être moi. C’était le monde, semblable en tout point, méconnaissable. Ce monde frappé d’un nouveau regard, ni triste, ni apitoyé, ce qui aurait rendu cette déformation passagère, non, ce retour célébrait d’impossibles retrouvailles. Les lieux, les objets, les décors étaient vidés de leur familiarité. Un vase bleu sur une cheminée, un fauteuil adossé au mur d’une chambre, un rideau que l’on tire le soir ou le matin. Les perspectives des villes ne rejoignent plus aucun récit.
Elsa FottorinoParle tout bas (2021) de
Elsa Fottorino


Références de Elsa Fottorino - Biographie de Elsa Fottorino

Plus sur cette citation >> Citation de Elsa Fottorino (n° 173513)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



On avait fait comme si je n’étais pas là. Pas responsable. Pas apte. Je n’ai pas aimé. Après coup, j’ai pensé que ce n’était peut-être pas si simple de me parler, de savoir comment regarder une fille comme moi, quand on a ces choses-là à lui dire. Ces choses-là : « Tourner la page », « obtenir réparation », « aller de l’avant ». La pensée magique, on ne pouvait pas y couper, elle était partout.
Elsa FottorinoParle tout bas (2021) de
Elsa Fottorino


Références de Elsa Fottorino - Biographie de Elsa Fottorino

Plus sur cette citation >> Citation de Elsa Fottorino (n° 173509)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Pour certains, il est impensable de remporter l’Oscar et d’avoir des doutes.
Jean DujardinInterview Première février 2013 de
Jean Dujardin


Références de Jean Dujardin - Biographie de Jean Dujardin

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Dujardin (n° 173458)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



peuvent-elles aller toutes celles que je croise. Pressées ou nonchalantes, ou souriantes, ou préoccupées. Le travail ? L’obsession du travail, du temps qui passe ? Un rendez-vous d’amour ? Une course indispensable ? Le couturier sans doute ? Que je suis canari, mais oui le couturier, l’amour ensuite, puisqu’il faut être belle. L’amour habille mieux que tous les couturiers.
Joséphine Baker« Les mémoires » de Joséphine Baker, recueillis par Marcel Sauvage (1949) de
Joséphine Baker


Références de Joséphine Baker - Biographie de Joséphine Baker

Plus sur cette citation >> Citation de Joséphine Baker (n° 173353)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





L'adolescence est une période où le mensonge est un allié indispensable à la découverte du monde et sans lequel peu d'éclosions seraient possibles.
Agnès LedigSe le dire enfin (2021) de
Agnès Ledig


Références de Agnès Ledig - Biographie de Agnès Ledig

Plus sur cette citation >> Citation de Agnès Ledig (n° 173308)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Il y a des livres que l'on rate, comme certaines rencontres, on passe à côté d'histoires et de gens qui auraient pu tout changer. A cause d'un malentendu, d'une couverture, ou d'un résumé passable, d'un a priori. Heureusement que parfois la vie insiste.
Valérie PerrinTrois (2021) de
Valérie Perrin


Références de Valérie Perrin - Biographie de Valérie Perrin

Plus sur cette citation >> Citation de Valérie Perrin (n° 172985)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 468 votes)



J'ai joué mon rôle (depuis le début du confinement). Celui de déconneur professionnel. J'ai mis régulièrement en ligne des petites vidéos humoristiques sur ma page Facebook. Je suis passé de 180.000 à 300.000 abonnés durant le confinement. La preuve que le rire reste indispensable en toutes circonstances.
Jean-Yves LafesseInterrogé en mai 2020 par France 3 Bretagne de
Jean-Yves Lafesse


Références de Jean-Yves Lafesse - Biographie de Jean-Yves Lafesse

Plus sur cette citation >> Citation de Jean-Yves Lafesse (n° 172879)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Je me méfie du bonheur, la facture est trop salée. Il débarque chez toi, il pose ses valises, envahit l'espace, le moindre recoin, il est plaisant, de bonne compagnie, alors on s'y habitue, on s'y attache, il devient indispensable, et puis, brusquement, un jour, il disparaît, on rentre et il est parti, laissant la porte ouverte et le malheur mettre ses pieds sous la table.
Virginie GrimaldiEt que ne durent que les moments doux (2021) de
Virginie Grimaldi


Références de Virginie Grimaldi - Biographie de Virginie Grimaldi

Plus sur cette citation >> Citation de Virginie Grimaldi (n° 172767)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Une intelligence incapable d'envisager le contexte et le complexe planétaire, rend aveugle, inconscient et irresponsable.
Edgar MorinLa Tête bien faite, Paris, Seuil, (1999) de
Edgar Morin


Références de Edgar Morin - Biographie de Edgar Morin

Plus sur cette citation >> Citation de Edgar Morin (n° 172704)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Les nuages couraient sur la lune enflammée
Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,
Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.
Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,
Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,
Nous avons aperçu les grands ongles marqués
Par les loups voyageurs que nous avions traqués.
Nous avons écouté, retenant notre haleine
Et le pas suspendu. -- Ni le bois, ni la plaine
Ne poussait un soupir dans les airs ; Seulement
La girouette en deuil criait au firmament ;
Car le vent élevé bien au dessus des terres,
N'effleurait de ses pieds que les tours solitaires,
Et les chênes d'en-bas, contre les rocs penchés,
Sur leurs coudes semblaient endormis et couchés.
Rien ne bruissait donc, lorsque baissant la tête,
Le plus vieux des chasseurs qui s'étaient mis en quête
A regardé le sable en s'y couchant ; Bientôt,
Lui que jamais ici on ne vit en défaut,
A déclaré tout bas que ces marques récentes
Annonçaient la démarche et les griffes puissantes
De deux grands loups-cerviers et de deux louveteaux.
Nous avons tous alors préparé nos couteaux,
Et, cachant nos fusils et leurs lueurs trop blanches,
Nous allions pas à pas en écartant les branches.
Trois s'arrêtent, et moi, cherchant ce qu'ils voyaient,
J'aperçois tout à coup deux yeux qui flamboyaient,
Et je vois au delà quatre formes légères
Qui dansaient sous la lune au milieu des bruyères,
Comme font chaque jour, à grand bruit sous nos yeux,
Quand le maître revient, les lévriers joyeux.
Leur forme était semblable et semblable la danse ;
Mais les enfants du loup se jouaient en silence,
Sachant bien qu'à deux pas, ne dormant qu'à demi,
Se couche dans ses murs l'homme, leur ennemi.
Le père était debout, et plus loin, contre un arbre,
Sa louve reposait comme celle de marbre
Qu'adoraient les romains, et dont les flancs velus
Couvaient les demi-dieux Rémus et Romulus.
Le Loup vient et s'assied, les deux jambes dressées
Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.
Il s'est jugé perdu, puisqu'il était surpris,
Sa retraite coupée et tous ses chemins pris ;
Alors il a saisi, dans sa gueule brûlante,
Du chien le plus hardi la gorge pantelante
Et n'a pas desserré ses mâchoires de fer,
Malgré nos coups de feu qui traversaient sa chair
Et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles,
Se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles,
Jusqu'au dernier moment où le chien étranglé,
Mort longtemps avant lui, sous ses pieds a roulé.
Le Loup le quitte alors et puis il nous regarde.
Les couteaux lui restaient au flanc jusqu'à la garde,
Le clouaient au gazon tout baigné dans son sang ;
Nos fusils l'entouraient en sinistre croissant.
Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,
Tout en léchant le sang répandu sur sa bouche,
Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.
Alfred de VignyPoèmes philosophiques (1843), La mort du loup de
Alfred de Vigny


Références de Alfred de Vigny - Biographie de Alfred de Vigny

Plus sur cette citation >> Citation de Alfred de Vigny (n° 172682)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



On est responsable de sa propre vie, mais aussi du monde qui se construit autour de vous, car celui-ci ne s'édifie pas indépendamment de la volonté humaine.
Axel KahnUn type bien ne fait pas ça... : morale, éthique et itinéraire personnel (2010) de
Axel Kahn


Références de Axel Kahn - Biographie de Axel Kahn

Plus sur cette citation >> Citation de Axel Kahn (n° 172667)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Suis-je responsable de mon inconscient ? Mais qui d'autre en serait responsable ?
Stanislaw LemSolaris (1966) de
Stanislaw Lem


Références de Stanislaw Lem - Biographie de Stanislaw Lem

Plus sur cette citation >> Citation de Stanislaw Lem (n° 172597)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Ayez peur du virus, [ Covid ] n'ayez surtout pas peur du vaccin. Le vaccin est une planche de salut indispensable.
Jean CastexEn visite dans les Landes, discours du Premier ministre, Jean Castex, le 24/06/2021 de
Jean Castex


Références de Jean Castex - Biographie de Jean Castex

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Castex (n° 172519)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 469 votes)



Je voudrais me plonger dans la source féconde
l’herbe au sable fin mêle ses verts réseaux,
Et reposer auprès de la Naïade blonde
Qui s’épanouitcomme une fleur des eaux.
Léon ValadeRêve d’été (1866) de
Léon Valade


Références de Léon Valade - Biographie de Léon Valade

Plus sur cette citation >> Citation de Léon Valade (n° 172512)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



J'aime la ville comme une mère longtemps mésestimée. Je l'aime d'un amour cannibale. Pour me nourrir, je déchire sa chair qui se reforme toujours dans son inépuisable générosité.
Michel HostValet de nuit (1986) de
Michel Host


Références de Michel Host - Biographie de Michel Host

Plus sur cette citation >> Citation de Michel Host (n° 172496)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



J'aime la ville comme une mère longtemps mésestimée. Je l'aime d'un amour cannibale. Pour me nourrir, je déchire sa chair qui se reforme toujours dans son inépuisable générosité. Tu es la région infinie. La contrée seule habitable aux êtres faibles, dépourvus comme je suis. Ils y trouvent diversion et pâture, assez de vie vraie, d'illusion pour se croire eux-mêmes en vie.
Michel HostValet de nuit (1986) de
Michel Host


Références de Michel Host - Biographie de Michel Host

Plus sur cette citation >> Citation de Michel Host (n° 172495)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



« Mein Kampf », qui constitue assurément un document indispensable pour la connaissance de l’histoire contemporaine, est aussi une œuvre de polémique et de propagande dont l’esprit de violence n’est pas étranger à l’époque actuelle et qui par là-même peut encore, malgré l’inanité de ses théories, contribuer à une renaissance de la haine raciale ou à l’exaspération de la xénophobie.
Adolf  HitlerMein Kampf (1924), Adolf Hitler, éd. La Bibliothèque électronique du Québec, coll. « Polémique et propagande » de
Adolf Hitler


Références de Adolf Hitler - Biographie de Adolf Hitler

Plus sur cette citation >> Citation de Adolf Hitler (n° 172404)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Le mouvement des Lumières est la sortie de l’homme de sa minorité dont il est lui-même responsable. Minorité, c’est-à-dire incapacité de se servir de son entendement sans la direction d’autrui, minorité dont il est lui-même responsable, puisque la cause en réside non dans un défaut de l’entendement mais dans un manque de décision et de courage de s’en servir sans la direction d’autrui. Sapere aude ! [ Ose savoir ] Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Voilà la devise des Lumières.
Emmanuel KantQu'est-ce que les Lumières ? (1784) de
Emmanuel Kant


Références de Emmanuel Kant - Biographie de Emmanuel Kant

Plus sur cette citation >> Citation de Emmanuel Kant (n° 172382)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)




Votre commentaire sur ces citations






Verbe désensabler  -  Conjugaison désensabler

Verbe dessabler  -  Conjugaison dessabler

Verbe ensabler  -  Conjugaison ensabler

Verbe sabler  -  Conjugaison sabler





.$char.
 -  Sacrifice  -  Sacrilege  -  Sage  -  Sagesse  -  Sagesse_populaire  -  Saint_Valentin  -  Salete  -  Sante  -  Santé  -  Sante  -  Satisfaction  -  Satyre  -  Savant  -  Savoir  -  Savoir_vivre  -  Scandale  -  Scepticisme  -  Science  -  Scrupule  -  Sculpture  -  Secret  -  Secte  -  Seigneur  -  Sein  -  Semblable  -  Sens  -  Sensibilite  -  Sentiment  -  Separation  -  Séparation  -  Serenite  -  Sérénité  -  Sérieux  -  Service  -  Servitude  -  Seul  -  Seule  -  Sexe  -  Sexologie  -  Sexualite  -  Silence  -  Simplicite  -  Sincère  -  Sincerite  -  Sincérité  -  Singe  -  Snob  -  Sobre  -  Sociabilite  -  Societe  -  Sociologie  -  Sodomie  -  Soi_même  -  Soleil  -  Solitude  -  Solution  -  Sommeil  -  Sondage  -  Songe  -  Sot  -  Sottise  -  Soucis  -  Souffrance  -  Souffrir  -  Soulage  -  Soupçon  -  Sourire  -  Souvenir  -  Specialiste  -  Spectacle  -  Sport  -  Stabilite  -  Star  -  Statistiques  -  Stimulation  -  Stress  -  Style  -  Subjonctif  -  Succes  -  Suggestion  -  Suicide  -  Superflu  -  Superiorite  -  Supermarche  -  Superstition  -  Supplice  -  Survie  -  Suspicion  -  Systeme


Thèmes populaires +


Autres belles citations et proverbes sur sable


Toutes les citations sur sable    Citations sable    Citation sable et Proverbe sable    Citations, proverbes sur sable    Citations sable : 900 citations sur sable    Proverbes sable : 900 citations et proverbes sur sable    900 citations et proverbes sur sable    900 citations sur sable    900 belles citations sur sable    900 belles citations sable, proverbes sable    Citation sable - Proverbe sable - 900 citations      Citation sur sableCitations courtes sablePoèmes sableProverbes sable

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions


Définition mot Bannissable  -  Définition mot Canonisable  -  Définition mot Cassable  -  Définition mot Chassable  -  Définition mot Chérissable  - 


Définition de sable  - 
Expression :

être le grain de sable dans la mécanique Bâtir à chaux et à sable: Bâtir solidement. Etre bâti à chaux et à sable : Avoir a une constitution robuste. Bâtir sur le sable: Fonder des projets, des établissements, des entreprises sur quelque chose de peu solide. Avoir du sable dans les yeux: Eprouver une envie de dormir qui appesantit les paupières. Le marchand de sable a passé: (Même sens et dans le langage enfantin).


Approchant : sablage, sablier, sableux





Thèmes populaires