Citations atre


Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase atre issus de livres, discours ou entretiens.
Une Sélection de 1040 citations et proverbes sur le thème atre.

1040 citations

Pourquoi je suis devenue danseuse ? Parce que je suis née dans une ville froide, parce que j’ai eu très froid durant toute mon enfance, parce que j’ai toujours désiré danser au théâtre.
Joséphine Baker« Les mémoires » de Joséphine Baker, recueillis par Marcel Sauvage (1949) de
Joséphine Baker


Références de Joséphine Baker - Biographie de Joséphine Baker

Plus sur cette citation >> Citation de Joséphine Baker (n° 173370)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)





Quelqu'un avait dit, il ne se souvenait plus qui : « Si vous êtes au théâtre et que tout le monde y croit, c'est que vous êtes à l'église. »
Jean-Christophe GrangéLe jour des cendres (2021) de
Jean-Christophe Grangé


Références de Jean-Christophe Grangé - Biographie de Jean-Christophe Grangé

Plus sur cette citation >> Citation de Jean-Christophe Grangé (n° 173302)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



À vingt ans, j’avais posé le pied sur quatre continents. J’avais dit « bonjour » en dix-sept langues, j’avais photographié trente-six hôtels de ville. Outre le plaisir de la découverte, j’en avais tiré une leçon essentielle : nulle part, je n’étais chez moi. J’étais un Français en Afrique, un Africain ailleurs, un Breton en Normandie, un Martien en Russie. Mais peu m’importait. C’est ainsi que j’ai compris qui j’étais : un passager, un témoin.
Alexis MichalikLoin (2021) de
Alexis Michalik


Références de Alexis Michalik - Biographie de Alexis Michalik

Plus sur cette citation >> Citation de Alexis Michalik (n° 173216)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Les nuages couraient sur la lune enflammée
Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,
Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.
Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,
Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,
Nous avons aperçu les grands ongles marqués
Par les loups voyageurs que nous avions traqués.
Nous avons écouté, retenant notre haleine
Et le pas suspendu. -- Ni le bois, ni la plaine
Ne poussait un soupir dans les airs ; Seulement
La girouette en deuil criait au firmament ;
Car le vent élevé bien au dessus des terres,
N'effleurait de ses pieds que les tours solitaires,
Et les chênes d'en-bas, contre les rocs penchés,
Sur leurs coudes semblaient endormis et couchés.
Rien ne bruissait donc, lorsque baissant la tête,
Le plus vieux des chasseurs qui s'étaient mis en quête
A regardé le sable en s'y couchant ; Bientôt,
Lui que jamais ici on ne vit en défaut,
A déclaré tout bas que ces marques récentes
Annonçaient la démarche et les griffes puissantes
De deux grands loups-cerviers et de deux louveteaux.
Nous avons tous alors préparé nos couteaux,
Et, cachant nos fusils et leurs lueurs trop blanches,
Nous allions pas à pas en écartant les branches.
Trois s'arrêtent, et moi, cherchant ce qu'ils voyaient,
J'aperçois tout à coup deux yeux qui flamboyaient,
Et je vois au delà quatre formes légères
Qui dansaient sous la lune au milieu des bruyères,
Comme font chaque jour, à grand bruit sous nos yeux,
Quand le maître revient, les lévriers joyeux.
Leur forme était semblable et semblable la danse ;
Mais les enfants du loup se jouaient en silence,
Sachant bien qu'à deux pas, ne dormant qu'à demi,
Se couche dans ses murs l'homme, leur ennemi.
Le père était debout, et plus loin, contre un arbre,
Sa louve reposait comme celle de marbre
Qu'adoraient les romains, et dont les flancs velus
Couvaient les demi-dieux Rémus et Romulus.
Le Loup vient et s'assied, les deux jambes dressées
Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.
Il s'est jugé perdu, puisqu'il était surpris,
Sa retraite coupée et tous ses chemins pris ;
Alors il a saisi, dans sa gueule brûlante,
Du chien le plus hardi la gorge pantelante
Et n'a pas desserré ses mâchoires de fer,
Malgré nos coups de feu qui traversaient sa chair
Et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles,
Se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles,
Jusqu'au dernier moment où le chien étranglé,
Mort longtemps avant lui, sous ses pieds a roulé.
Le Loup le quitte alors et puis il nous regarde.
Les couteaux lui restaient au flanc jusqu'à la garde,
Le clouaient au gazon tout baigné dans son sang ;
Nos fusils l'entouraient en sinistre croissant.
Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,
Tout en léchant le sang répandu sur sa bouche,
Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.
Alfred de VignyPoèmes philosophiques (1843), La mort du loup de
Alfred de Vigny


Références de Alfred de Vigny - Biographie de Alfred de Vigny

Plus sur cette citation >> Citation de Alfred de Vigny (n° 172682)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



J’ai souvent dit que personne n’est autre chose que ce qu’il fait : imaginons qu’il me reste trois ou quatre semaines à pouvoir faire, alors le choix de ce que je fais, la manière dont je le fais, sont plus importants que jamais.
Axel KahnL'invité de 7h50 - France Inter - lundi 17 mai 2021, présenté par Léa Salamé de
Axel Kahn


Références de Axel Kahn - Biographie de Axel Kahn

Plus sur cette citation >> Citation de Axel Kahn (n° 172679)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Mon Dieu, tout arrive en même temps… J'avais beau savoir que Mother vivait son dernier parcours, jamais je n'aurais cru que la fin irait aussi vite. Mother ? Non ? Déjà ? Quatre-vingt-quatre ans, mais quand même... Toujours vive, précise, les yeux, l'esprit, le front lumineux lavé, la gaieté… Ma jeune et vieille petite mère, ou plutôt ma définitive, pudique et impérieuse petite fille, depuis des années...
Philippe SollersLe secret (1992) de
Philippe Sollers


Références de Philippe Sollers - Biographie de Philippe Sollers

Plus sur cette citation >> Citation de Philippe Sollers (n° 172586)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Pour moi je n’ai connu que le sport d’équipe au temps de ma jeunesse, cette sensation puissante d’espoir et de solidarité qui accompagnent les longues journées d’entraînement jusqu’au jour du match victorieux ou perdu. Vraiment, le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football et les scènes de théâtre qui resteront mes vraies universités.
Albert CamusPourquoi je fais du théâtre, in Théâtre, récits, nouvelles, Paris: Gallimard, 1985, collection Pléiade, 1985, pages 1727, (12 mai 1959) de
Albert Camus


Références de Albert Camus - Biographie de Albert Camus

Plus sur cette citation >> Citation de Albert Camus (n° 172506)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Les communautés de bâtisseurs, les ateliers collectifs de peinture à la Renaissance ont dû connaître la même exaltation qu’éprouvent ceux qui travaillent à un grand spectacle. Encore faut-il ajouter que les monuments demeurent, tandis que le spectacle passe et qu’il est dès lors d’autant plus aimé de ses ouvriers qu’il doit mourir un jour. Pour moi je n’ai connu que le sport d’équipe au temps de ma jeunesse, cette sensation puissante d’espoir et de solidarité qui accompagnent les longues journées d’entraînement jusqu’au jour du match victorieux ou perdu. Vraiment, le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football et les scènes de théâtre qui resteront mes vraies universités.
Albert CamusPourquoi je fais du théâtre, in Théâtre, récits, nouvelles, Paris: Gallimard, 1985, collection Pléiade, 1985, pages 1727, (12 mai 1959) de
Albert Camus


Références de Albert Camus - Biographie de Albert Camus

Plus sur cette citation >> Citation de Albert Camus (n° 172505)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Un ministre de l’Intérieur qui considère que l’extrême droite est trop molle, qui manifeste devant l’Assemblée nationale contre la justice et qui, quatre jours après, porte plainte contre une opposante en l’accusant de diffamation, c’est quand même inquiétant, au-delà de ma personne.
Audrey PulvarInvitée le 25 mai 2021 sur LCI de
Audrey Pulvar


Références de Audrey Pulvar - Biographie de Audrey Pulvar

Plus sur cette citation >> Citation de Audrey Pulvar (n° 172226)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



J'ai toujours eu une admiration profonde pour ces âmes courageuses qui, en pleine possession d'elles-mêmes et par pur dégoût des misères terrestres, ont trouvé en elles la force de se débarrasser de l'existence. La Nature a bien su ce qu'elle faisait en nous dotant d'une irrémédiable lâcheté en face de la mort ; mais combien il est beau de la vaincre et de lui crier : « : O marâtre ! je te rends ton fardeau. Si tu as cru me lier par le don fortuit et funeste de la vie, tu t'es trompée. Regarde ! voilà le cas que j'en fais. »
Louise AckermannPensées d'une solitaire (1903) de
Louise Ackermann


Références de Louise Ackermann - Biographie de Louise Ackermann

Plus sur cette citation >> Citation de Louise Ackermann (n° 171800)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



L’art dramatique n’est pas un problème de mémoire. Comme disait Sarah Bernard, le théâtre, ce n’est rien du tout : tu me parles et je te réponds. Et c’est vrai ! Cela vient tout seul. Si une scène est difficile à apprendre, c’est qu’elle est mal écrite.
Claude BrasseurInterview DH Les Sports par Patrick Laurent, le 28 juin 2016 de
Claude Brasseur


Références de Claude Brasseur - Biographie de Claude Brasseur

Plus sur cette citation >> Citation de Claude Brasseur (n° 171686)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 471 votes)



En soi, la pratique du mensonge n'a rien de particulièrement éprouvant : c'est une question d'habitude professionnelle, une ressource que la plupart des gens peuvent acquérir. Mais alors que l'aigrefin, l'acteur de théâtre ou le joueur professionnel peuvent rejoindre les rangs de leurs admirateurs après la représentation, l'agent secret, lui, ne peut pas se payer le luxe de la détente
John Le CarréL'espion qui venait du froid (1973) de
John Le Carré


Références de John Le Carré - Biographie de John Le Carré

Plus sur cette citation >> Citation de John Le Carré (n° 171643)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 471 votes)



La Revue de presse se déroule sur une scène de théâtre, devant un vrai public, c’est très écrit... J’ai beaucoup appris sur la comédie avec cette émission.
Jérôme Colin de VerdièreInterview Télé 7 jours, Propos recueillis par Christelle Devesa, 31/05/2016 de
Jérôme Colin de Verdière


Références de Jérôme Colin de Verdière - Biographie de Jérôme Colin de Verdière

Plus sur cette citation >> Citation de Jérôme Colin de Verdière (n° 171625)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Les quatre injonctions de Kahler vis à vis de l’action, qui occasionnent souvent des pertes de temps : les « dépêche-toi », les « sois parfait », les fais-moi plaisir » et les « sois fort ».
Jean-Louis Servan-SchreiberL'Art du Temps (1983) de
Jean-Louis Servan-Schreiber


Références de Jean-Louis Servan-Schreiber - Biographie de Jean-Louis Servan-Schreiber

Plus sur cette citation >> Citation de Jean-Louis Servan-Schreiber (n° 171555)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



« Cent répétitions, trois nuits par semaine, pendant quatre ans », songea Bernard Marx, qui était spécialiste en hypnopédie. « Soixante-deux mille quatre cents répétitions font une vérité. Quels idiots! »
Aldous HuxleyLe meilleur des mondes (1932) de
Aldous Huxley


Références de Aldous Huxley - Biographie de Aldous Huxley

Plus sur cette citation >> Citation de Aldous Huxley (n° 171081)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Quand j’ai commencé en 1985, je me suis inspirée de ce que je voyais dans les rues parisiennes. Des étudiants des Beaux-Arts se mettaient à peindre des murs, des palissades, des décors urbains… À l’époque, il y a avait déjà les VLP « Vive La Peinture », l’École des Affiches, Beau Geste qui détournaient des affiches publicitaires… Il y avait déjà un mouvement naissant. C’est à ce moment que j’ai décidé d’intervenir. J’ai également assisté, quelques années auparavant, à la naissance du Hip-hop aux États-Unis, et donc des graffs. Ce melting pot m’a parlé et c’est à ce moment que j’ai décidé d’intervenir car auparavant, je faisais du théâtre de rue.
Miss. Tic« Art interview : Miss.Tic », Miss.Tic, propos recueillis par Fanny Revault, 2020 de
Miss. Tic


Références de Miss. Tic - Biographie de Miss. Tic

Plus sur cette citation >> Citation de Miss. Tic (n° 171055)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 471 votes)



J'ai le goût du risque. Je ne suis pas un homme de cabinet. Jamais je n'ai su résister à l'appel de l'inconnu. Écrire est la chose la plus contraire à mon tempérament, et je souffre comme un damné de rester enfermé entre quatre murs et de noircir du papier, quand, dehors, la vie grouille, que j'entends la trompe des autos sur la route, le sifflet des locomotives, la sirène des paquebots... et que je songe à des pays perdus que je ne connais pas encore
Blaise CendrarsLa vie dangereuse (1938) de
Blaise Cendrars


Références de Blaise Cendrars - Biographie de Blaise Cendrars

Plus sur cette citation >> Citation de Blaise Cendrars (n° 170967)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Nuit de Noël 1943, du côté de la mer du Nord. La main de la petite fille caresse distraitement le pompon de fourrure blanche à la boutonnière de son manteau en lapin de Sibérie. Capuche rabattue sur le visage, l’air très sérieux pour ses quatre ans et demi, elle est seule, enfoncée dans la banquette, couvertures en peaux de loup sur les genoux.
Jean-Jacques SchuhlIngrid Caven (2000) de
Jean-Jacques Schuhl


Références de Jean-Jacques Schuhl - Biographie de Jean-Jacques Schuhl

Plus sur cette citation >> Citation de Jean-Jacques Schuhl (n° 170850)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



La polygamie est normale et même indispensable pour le bon équilibre du foyer conjugal. Si tu étais un peu reconnaissante, tu remercierais plutôt Allah d’avoir été seule pendant toutes ces années. Tu as bien profité de ta jeunesse sans partage. C’est égoïste à présent de montrer de l’amertume. Et puis, serais-tu plus sage que le Tout-Puissant qui a autorisé les hommes à avoir jusqu’à quatre épouses ? Es-tu plus importante que les épouses du Prophète qui ont accepté dignement cette polygamie ? Penses-tu être un homme pour affirmer qu’on ne peut aimer plusieurs femmes à la fois ?
Djaïli Amadou  AmalLes impatientes (2020) de
Djaïli Amadou Amal


Références de Djaïli Amadou Amal - Biographie de Djaïli Amadou Amal

Plus sur cette citation >> Citation de Djaïli Amadou Amal (n° 170694)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 469 votes)



La chanson est un art particulier, extrêmement difficile (quand c'est bien), contrairement à ce qu'on peut croire. Il faut écrire une pièce de théâtre ou un roman en 2 minutes ½ / 3 minutes et c'est un exercice extraordinaire. C'est grave, une chanson. Ça va dans les oreilles de tout le monde, ça se promène dans la rue, ça traverse la mer, c'est important une chanson, ça accompagne votre vie...
Juliette GrécoExtrait du documentaire Je m'appelle Gréco, réalisé par Jaci Judelson (un bonus du DVD Juliette Gréco, Olympia 2004 de
Juliette Gréco


Références de Juliette Gréco - Biographie de Juliette Gréco

Plus sur cette citation >> Citation de Juliette Gréco (n° 170515)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)




Votre commentaire sur ces citations







Dictionnaire des citations en A +



Thèmes populaires +


Autres belles citations et proverbes sur atre


Toutes les citations sur atre    Citations atre    Citation atre et Proverbe atre    Citations, proverbes sur atre    Citations atre : 1040 citations sur atre    Proverbes atre : 1040 citations et proverbes sur atre    1040 citations et proverbes sur atre    1040 citations sur atre    1040 belles citations sur atre    1040 belles citations atre, proverbes atre    Citation atre - Proverbe atre - 1040 citations      Citation sur atreCitations courtes atrePoèmes atreProverbes atre

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions


Définition mot Bellâtre  -  Définition mot Bleuâtre  -  Définition mot Châtré, ée  -  Définition mot Châtrer  -  Définition mot Châtreur  - 


Définition de âtre  - 
Expression :

(vx) Il n’y a rien, dans cette maison, de si froid (de plus froid) que l’âtre : se dit d’une maison où l’on ne fait qu’un très petit ordinaire, qu’une fort mauvaise cuisine.






Thèmes populaires