Citations avant de parler


Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase avant de parler issus de livres, discours ou entretiens.
Une Sélection de 40 citations et proverbes sur le thème avant de parler.

40 citations

On avait fait comme si je n’étais pas là. Pas responsable. Pas apte. Je n’ai pas aimé. Après coup, j’ai pensé que ce n’était peut-être pas si simple de me parler, de savoir comment regarder une fille comme moi, quand on a ces choses-là à lui dire. Ces choses-là : « Tourner la page », « obtenir réparation », « aller de l’avant ». La pensée magique, on ne pouvait pas y couper, elle était partout.
Elsa FottorinoParle tout bas (2021) de
Elsa Fottorino


Références de Elsa Fottorino - Biographie de Elsa Fottorino

Plus sur cette citation >> Citation de Elsa Fottorino (n° 173509)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)





Pour moi comme pour beaucoup d'immigrés, qui ne sont ni d'ici ni de là-bas, le voyage est une autre résidence, comme la langue est une maison. Le mouvement, chez moi, est un ancrage. Entendre et parler espagnol en revanche, c'est fredonner l'air de ma première berceuse. C'est redevenir l'enfant que j'ai été, c'est être au plus près de ce que je suis. Avant que la vie ne m'esquinte.
Olivia RuizLa Commode aux tiroirs de couleur (2020) de
Olivia Ruiz


Références de Olivia Ruiz - Biographie de Olivia Ruiz

Plus sur cette citation >> Citation de Olivia Ruiz (n° 173168)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Les nuages couraient sur la lune enflammée
Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,
Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.
Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,
Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,
Nous avons aperçu les grands ongles marqués
Par les loups voyageurs que nous avions traqués.
Nous avons écouté, retenant notre haleine
Et le pas suspendu. -- Ni le bois, ni la plaine
Ne poussait un soupir dans les airs ; Seulement
La girouette en deuil criait au firmament ;
Car le vent élevé bien au dessus des terres,
N'effleurait de ses pieds que les tours solitaires,
Et les chênes d'en-bas, contre les rocs penchés,
Sur leurs coudes semblaient endormis et couchés.
Rien ne bruissait donc, lorsque baissant la tête,
Le plus vieux des chasseurs qui s'étaient mis en quête
A regardé le sable en s'y couchant ; Bientôt,
Lui que jamais ici on ne vit en défaut,
A déclaré tout bas que ces marques récentes
Annonçaient la démarche et les griffes puissantes
De deux grands loups-cerviers et de deux louveteaux.
Nous avons tous alors préparé nos couteaux,
Et, cachant nos fusils et leurs lueurs trop blanches,
Nous allions pas à pas en écartant les branches.
Trois s'arrêtent, et moi, cherchant ce qu'ils voyaient,
J'aperçois tout à coup deux yeux qui flamboyaient,
Et je vois au delà quatre formes légères
Qui dansaient sous la lune au milieu des bruyères,
Comme font chaque jour, à grand bruit sous nos yeux,
Quand le maître revient, les lévriers joyeux.
Leur forme était semblable et semblable la danse ;
Mais les enfants du loup se jouaient en silence,
Sachant bien qu'à deux pas, ne dormant qu'à demi,
Se couche dans ses murs l'homme, leur ennemi.
Le père était debout, et plus loin, contre un arbre,
Sa louve reposait comme celle de marbre
Qu'adoraient les romains, et dont les flancs velus
Couvaient les demi-dieux Rémus et Romulus.
Le Loup vient et s'assied, les deux jambes dressées
Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.
Il s'est jugé perdu, puisqu'il était surpris,
Sa retraite coupée et tous ses chemins pris ;
Alors il a saisi, dans sa gueule brûlante,
Du chien le plus hardi la gorge pantelante
Et n'a pas desserré ses mâchoires de fer,
Malgré nos coups de feu qui traversaient sa chair
Et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles,
Se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles,
Jusqu'au dernier moment où le chien étranglé,
Mort longtemps avant lui, sous ses pieds a roulé.
Le Loup le quitte alors et puis il nous regarde.
Les couteaux lui restaient au flanc jusqu'à la garde,
Le clouaient au gazon tout baigné dans son sang ;
Nos fusils l'entouraient en sinistre croissant.
Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,
Tout en léchant le sang répandu sur sa bouche,
Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.
Alfred de VignyPoèmes philosophiques (1843), La mort du loup de
Alfred de Vigny


Références de Alfred de Vigny - Biographie de Alfred de Vigny

Plus sur cette citation >> Citation de Alfred de Vigny (n° 172682)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Je connaissais bien François Mitterrand. Trois mois avant l’élection, je l’avais appelé pour lui parler de Coluche : « Il y a dans ce clown et dans son humour post-68 quelque chose de salubre. » Mitterrand détestait Mai 68 qui, croyait-il, lui avait fait perdre cinq ans. « Salubre ?, me répondit-il. Salubre est un mot des surréalistes et Coluche est effectivement leur descendant.
Pierre BénichouInterview Revue des Deux Mondes, aout 2019 de
Pierre Bénichou


Références de Pierre Bénichou - Biographie de Pierre Bénichou

Plus sur cette citation >> Citation de Pierre Bénichou (n° 168329)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



Je n'en voulais plus de cette vie protégée, de cette vie de Blanc, de ces vêtements de Blanc, de cette musique blanche qui ne transporte nulle part et de ces livres qui parlent de roseaux et de saules. Je voulais transpirer une sueur d'homme noir, je voulais manger du piment et du manioc comme avant je mangeais des petits Lus et de la confiture, je voulais des tam-tams et des cris, je ne voulais plus être un muzundu, un étranger. Je voulais appartenir à un endroit, connaître mes vrais parents, avoir des cousins, des tantes et des oncles. je voulais parler une langue qui fait rouler les r et chuinter les s.
Nathacha AppanahTropique de la violence (2016) de
Nathacha Appanah


Références de Nathacha Appanah - Biographie de Nathacha Appanah

Plus sur cette citation >> Citation de Nathacha Appanah (n° 164141)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



« Je me sens solitaire », lui disait-elle quand elle était toute petite, et ne réussit jamais à devinerelle avait attrapé ce mot. Solitaire. Comment imaginer un mot plus triste dans la bouche d'une enfant de deux ans ? mais elle savait dire tant de choses si jeune, elle avait appris à parler si facilement, au début, si intelligemmentpeut-être était-ce la cause de son bégaiement, tous ces mots qu'elle connaissait mystérieusement avant que les autres enfants en soient capables d'articuler leur propre nom, peut-être était-ce la charge émotive trop lourde d'un vocabulaire qui comporte la phrase « je me sens solitaire ».
Philip RothPastorale américaine (1997) de
Philip Roth


Références de Philip Roth - Biographie de Philip Roth

Plus sur cette citation >> Citation de Philip Roth (n° 163824)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)





Avant, parler de philosophie à la radio faisait peur, c'est moins le cas maintenant.
Adèle Van ReethInterview Le Monde, Par Antoine Flandrin, le 27 mai 2017 de
Adèle Van Reeth


Références de Adèle Van Reeth - Biographie de Adèle Van Reeth

Plus sur cette citation >> Citation de Adèle Van Reeth (n° 163412)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



On ne se donna jamais la peine de retourner la-bas du vivant de grand père, même si papa n'arrêtait pas d'en parler et, à présent, il n'y avait plus rien là-bas,sinon des souvenirs ; mais peut-être qu'un jour, avant de mourir, je retournerai y vivre.
Truman CapoteUn été indien (1985) de
Truman Capote


Références de Truman Capote - Biographie de Truman Capote

Plus sur cette citation >> Citation de Truman Capote (n° 161864)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Minuit était l'heureAnne venait le chercher. Je sortis sur le prétexte le plus plausible et restai quelques minutes dans le jardin. Au-dessus se déployait un ciel d'une beauté inouïe, serti d'or, traversé de traînées ivoirines, un ciel comme il n'en existe nulle par ailleurs qu'en Irlande la nuit. J'étais là, tête levée, quand la barrière cria. Par une fenêtre, une lame de lumière striait la pelouse et l'allée. Anne s'avança et s'arrêta dans la lumière. Nous étions si près l'un de l'autre que j'entendis son souffle écourté par l'ascension de la colline. Puisque nous ne pouvions pas parler, j'avançai le bras. Nos mains se rencontrèrent pour une brève pression, puis Anne se dirigea vers la porte à laquelle elle frappa avant de la pousser et de se tenir debout sur le seuil.
Michel DéonUn taxi mauve (1973) de
Michel Déon


Références de Michel Déon - Biographie de Michel Déon

Plus sur cette citation >> Citation de Michel Déon (n° 157261)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Mais pour tenter de s'approprier un sujet, d'y insuffler le -soi-, il faut savoir en parler. Le transcender par le verbe. Et c'est pourquoi il faut maîtriser, dans la peinture traditionnelle chinoise, l'art d'écrire, avant celui de peindre
Paul  GreveillacMaîtres et esclaves de
Paul Greveillac


Références de Paul Greveillac - Biographie de Paul Greveillac

Plus sur cette citation >> Citation de Paul Greveillac (n° 155832)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



L'amour était une sorte de hululement sur des accords de piano qui répétait toujours le même discours (l'espoir avant, le désespoir après), et des promotions sur la lingerie, le chocolat et les billets d'avion à la mi-février. C'était une bonne raison pour souscrire un crédit et en parler à son conseiller financier.
Fanny TaillandierLes confessions du monstre de
Fanny Taillandier


Références de Fanny Taillandier - Biographie de Fanny Taillandier

Plus sur cette citation >> Citation de Fanny Taillandier (n° 155464)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Le temps de se taire doit être le premier dans l'ordre et on ne saurait jamais bien parler qu'on n'ait appris auparavant à se taire.
Jean-François ParotL'enquête russe de
Jean-François Parot


Références de Jean-François Parot - Biographie de Jean-François Parot

Plus sur cette citation >> Citation de Jean-François Parot (n° 153739)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Mon pauvre oncle disait souvent : Il faut toujours tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler. Que devrait-on faire avant d'écrire ?
Gérard de NervalLes Illuminés (1852) de
Gérard de Nerval


Références de Gérard de Nerval - Biographie de Gérard de Nerval

Plus sur cette citation >> Citation de Gérard de Nerval (n° 149367)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



Un intellectuel, c'est d'abord quelqu'un qui réfléchit avant d'écrire ou de parler, qui réfléchit avant de réfléchir, et qui réfléchit même sur l'utilité de la réflexion avant la réflexion proprement dite.
Bernard PivotLe métier de lire, réponses à Pierre Nora (1990) de
Bernard Pivot


Références de Bernard Pivot - Biographie de Bernard Pivot

Plus sur cette citation >> Citation de Bernard Pivot (n° 145392)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 469 votes)



Le domestique qui vint lui parler était de statut inférieur au sien. Il ne prit donc pas la peine de le saluer avant de lui faire son rapport.
Larry CorreiaLes Chroniques du Grimnoir, 1. Magie brute (2012) de
Larry Correia


Références de Larry Correia - Biographie de Larry Correia

Plus sur cette citation >> Citation de Larry Correia (n° 144375)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Pense deux fois avant de parler une, et tu en parleras deux fois mieux.
William PennFruits de la solitude (1693) de
William Penn


Références de William Penn - Biographie de William Penn

Plus sur cette citation >> Citation de William Penn (n° 134123)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Pense deux fois, avant de parler une.
Proverbes anglaisProverbe de
Proverbes anglais


Références de Proverbes anglais - Biographie de Proverbes anglais

Plus sur cette citation >> Citation de Proverbes anglais (n° 111414)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Ecoute avant de parler,
Et peut-être verras-tu qu'il faut te taire.
Proverbes françaisProverbe de
Proverbes français


Références de Proverbes français - Biographie de Proverbes français

Plus sur cette citation >> Citation de Proverbes français (n° 107468)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Pense deux fois avant de parler,
Tu en parleras deux fois mieux.
Proverbes françaisProverbe de
Proverbes français


Références de Proverbes français - Biographie de Proverbes français

Plus sur cette citation >> Citation de Proverbes français (n° 107467)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Il est des ouvrages qu'il faut admirer vite avant qu'on cesse d'en parler. Il y a aussi des remèdes à la mode qu'il faut se hâter d'employer pendant qu'ils guérissent.
Jean Antoine Petit, dit John Petit-SennBluettes et boutades (1846) de
Jean Antoine Petit, dit John Petit-Senn


Références de Jean Antoine Petit, dit John Petit-Senn - Biographie de Jean Antoine Petit, dit John Petit-Senn

Plus sur cette citation >> Citation de Jean Antoine Petit, dit John Petit-Senn (n° 104092)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)




Votre commentaire sur ces citations







Dictionnaire des citations en A +



Thèmes populaires +


Autres belles citations et proverbes sur avant de parler


Toutes les citations sur avant de parler    Citations avant de parler      Citation sur avantCitations courtes avantPoèmes avant de parlerProverbes avant de parler

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions







Thèmes populaires