citation 1

Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m'enrichis.
Antoine de Saint-ExupéryApocryphe de
Antoine de Saint-Exupéry


Références de Antoine de Saint-Exupéry - Biographie de Antoine de Saint-Exupéry

Plus sur cette citation >> Citation de Antoine de Saint-Exupéry (n° 48554)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.54  4.54  4.54  4.54  4.54 - Note moyenne : 4.54/5 (sur 489 votes)



Recherche de citations : diffères moi / moi mon / mon frère / frère loin / loin léser / léser enrichis / diffères mon / diffères frère / diffères loin / diffères léser

Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu [...] - Antoine de Saint-Exupéry...


Citation apocryphe


Une citation apocryphe est une citation attribuée à une personne qui n'a pourtant jamais tenu les propos rapportés, ou alors les a exprimés sous une forme différente. Celle-ci n'est pas authentique ou son origine est douteuse.
Le problème avec les citations d'hommes et de femmes célèbres c'est qu'elles sont parfois attribuées à tort. Certaines citations célèbres attribuées (abusivement) à leur auteur sont apocryphes - Retrouvez en commentaire l'origine de la citation, la source de la citation ou le véritable extrait ou encore le bon auteur.

La citation « Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m'enrichis. » est apocryphe, la référence mentionnée est souvent Citadelle ou Lettre à un Otage.

La forme exacte dans le chapitre VI de Lettre à un otage est
Si je diffère de toi, loin de te léser, je t’augmente

Je suis si las des polémiques, des exclusives, des fanatismes ! Je puis entrer chez toi sans m’habiller d’un uniforme, sans me soumettre à la récitation d’un Coran, sans renoncer à quoi que ce soit de ma patrie intérieure. Auprès de toi je n’ai pas à me disculper, je n’ai pas à plaider, je n’ai pas à prouver ; je trouve la paix, comme à Tournus. Au-dessus de mes mots maladroits, au-dessus des raisonnements qui me peuvent tromper, tu considères en moi simplement l’Homme. Tu honores en moi l’ambassadeur de croyances, de coutumes, d’amours particulières. Si je diffère de toi, loin de te léser, je t’augmente. Tu m’interroges comme l’on interroge le voyageur.
« Chapitre VI, page 40 » Lettre à un otage (1943) d'Antoine de Saint-Exupéry

Votre commentaire sur cette citation



Cette phrase de Antoine de Saint-Exupéry contient 16 mots. Il s'agit d'une citation courte.