La définition de Tropique du dictionnaire français. Signification du mot et son éthymologie - De nombreux exemples d'usage en français ainsi que des citations.

Tropique
Nature : s. m.
Prononciation : tro-pi-k'
Etymologie : Du grec, tourner, parce que le soleil, arrivé à l'un des tropiques, semble retourner sur ses pas et marcher vers l'autre.

Voir les citations du mot TropiqueSignification du mot Tropique


Notre dictionnaire de français vous présente les définitions de tropique de manière précise, avec des exemples pertinents pour aider à comprendre la signification du mot.

Notre dictionnaire de définitions comprend des informations complémentaires telles que la nature du mot, sa prononciation, des exemples d'expressions, l'étymologie, les synonymes, les homonymes, les antonymes mais également les rimes et anagrammes. Quand la définition du mot s'y prête nous vous proposons des citations littéraires en rapport avec tropique pour illustrer la compréhension du mot ou préciser le sens et de répondre à la question quelle est la signification de Tropique ?


La définition de Tropique

Terme d'astronomie. Parallèle terrestre correspondant à la latitude de 23° 28' (inclinaison de l'équateur sur l'écliptique) qui sépare la zone torride des zones tempérées. En tous les points d'un tropique le soleil passe une fois par an au zénith. Les deux tropiques. Passer sous le tropique.

Par extension, le tropique, la région comprise entre les deux tropiques.

Tropique ou oiseau des tropiques, phaéthon à queue blanche et à brins rouges.

Adj. Année tropique, intervalle de temps compris entre deux passages successifs du centre du soleil à l'équinoxe de printemps ; cette année diffère de l'année sidérale à cause du déplacement de l'équinoxe de printemps, dû à la précession des équinoxes et à la nutation ; elle est de 365 jours 5 heures 48 minutes 47 secondes, et ainsi plus courte de 24 minutes 8 secondes que l'année sidérale.

Terme de botanique. Fleurs tropiques, fleurs qui s'ouvrent le matin et se ferment le soir. On dit maintenant fleur équinoxiale plutôt que fleur tropique.






Toutes les définitions de « tropique »


Trésor de la Langue Française informatisé


TROPIQUE1, subst. masc. et adj.

I. ? Subst. masc.
A. ? GÉOGRAPHIE
1. Chacun des deux parallèles terrestres de latitude + et - 23oC 27', qui limitent la zone dans laquelle le soleil passe deux fois par an au zénith. Sous les tropiques; franchir, passer le tropique; passer sous le tropique. C'est entre les tropiques que se trouvent les plus grands quadrupèdes, les plus grands reptiles, les plus grands oiseaux, les plus grands fleuves, les plus hautes montagnes (Chateaubr., Génie, t. 1, 1803, p. 248).C'est entre les tropiques ou près des régions boréales que les hommes, jusqu'au c?ur du monde moderne, ont conservé à peu près intact l'esprit des plus lointains ancêtres (Faure, Hist. art, 1912, p. 228).
? Tropique du Cancer, tropique du Capricorne. Le tropique du Cancer est dans l'hémisphère nord et le tropique du Capricorne dans l'hémisphère sud (Astron.1980).V. cancer1B ex. de Baudry des Lozières.
? MAR., M?URS ET COUTUMES. Baptême du/des Tropique(s). Fête burlesque analogue au baptême de la ligne à laquelle sont soumis les passagers ou les marins passant pour la première fois les Tropiques. (Dict. xixeet xxes.).
? En appos. avec valeur d'adj. Bonhomme, homme tropique. Matelot déguisé de manière burlesque qui fait subir des brimades aux matelots passant pour la première fois les tropiques, leur faisant ainsi recevoir le baptême de la ligne. Quand on passe la Ligne, il faut se résoudre à recevoir le baptême: même cérémonie sous le Tropique, même cérémonie sur le banc de Terre-Neuve, et quel que soit le lieu, le chef de la mascarade est toujours le bonhomme Tropique. Tropique et hydropique sont synonymes pour les matelots: le bonhomme Tropique a donc une bedaine énorme; il est vêtu, lors même qu'il est sous son tropique, de toutes les peaux de mouton et de toutes les jaquettes fourrées de l'équipage (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 266).
2. P. méton. Le tropique (vx) ou les tropiques. La zone intertropicale, région la plus chaude de la terre. Désormais nous voguions à l'aise vers la ligne, sur cette mer des Tropiques, sur laquelle nous avions plus de trois mille lieues à parcourir (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 522).Heureux les pays du Nord auxquels les saisons composent, l'été, une légende de neige, l'hiver une légende de soleil, tristes tropiques où dans l'étuve rien ne change beaucoup (Saint-Exup., Terre hommes, 1939, p. 201).
? ORNITH. Oiseau du/des tropique(s). Oiseau du genre phaéton. J'avais ouï dire (...) que les oiseaux du tropique annonçaient l'arrivée des vaisseaux d'Europe en les devançant de fort loin et en venant aborder avant eux (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 161).
? PATHOL. Maladie des tropiques. Fièvre jaune. (Dict. xixeet xxes.).
B. ? ASTRON. Tropique céleste. ,,Petit cercle de la sphère céleste correspondant à une latitude de 23 27', positive (tropique du Cancer) ou négative (tropique du Capricorne)`` (Uv.-Chapman 1956).
II. ? Adjectif
A. ? ASTRONOMIE
? Année tropique. Intervalle de temps qui s'écoule entre deux passages successifs du Soleil à l'équinoxe de printemps. Une réunion d'astronomes espagnols, convoqués par Alphonse X de Castille, fixa à 365 jours 5 heures 49 minutes 12 secondes la durée de l'année tropique (Chauve-Bertrand, Question calendrier, 1920, p. 80).
? Révolution tropique (d'une planète, d'un satellite). Intervalle de temps séparant deux passages d'une planète ou d'un satellite à l'un des points d'intersection des plans de l'équateur et de l'orbite de cet astre. La révolution tropique de la lune (...) est (...) l'intervalle de temps nécessaire pour que l'ascension droite de la lune augmente de 24 h. Elle est un peu plus courte que la révolution sidérale, de 7 s environ (Danjon, Cosmogr., 1948, p. 210).
B. ? BOT. Plantes tropiques. Plantes dont les fleurs s'ouvrent le matin et se ferment le soir. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [t? ?pik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Subst. 1. a) 1377 astron. (Oresme, Ciel et monde, éd. A. D. Menut, fo81b: la partie du ciel en laquelle cuerent les planetes entre les .II. tropiques); 1532 (Rabelais, Pantagruel, éd. V.-L. Saulnier, chap. 2, p. 18: entre les deux tropicques de la sphère du Soleil); 1876 tropiques célestes (Lar. 19e); b) ?) 1532 géogr. (A. Fabre, trad. P. Martyr d'Anghiera, Extraict ou Recueil des Isles nouvellement trouvees en la grand mer Oceane, fo125 ro: le tropicque de cancer [...] le tropicque); 1562 (A. Du Pinet, L'Hist. du Monde de C. Pline Second, l. II, chap. 70, t. 1, p. 81: le Tropique du Capricorne); ?) 1546 passer les tropiques (Rabelais, Tiers-livre, éd. M. A. Screech, chap. 51, p. 346: passer les deux Tropicques); 1678 baptême du tropique (Guillet, 3epart.: baptesme du Tropique); 1784 bonhomme tropique (Corresp. litt. secrète, no47, 17 nov., p. 8 ds Fr. mod. t. 37, p. 123: le Bon-homme Tropique); 2. 1765 « région des tropiques » (Encyclop.: habitans du tropique du cancer); 1765 oiseau de tropique (ibid., t. 11, p. 748a, s.v. paille en cul); 1765 oiseau du tropique (ibid., s.v. tropique); 1845 maladie des tropiques (Besch.). B. Adj. 1. 1691 an tropique (Ozanam); 1746 année tropique (Le Monnier, Institutions astronomiques, chap. 29, p. 601); 1776 révolution tropique (du soleil) (Encyclop. Suppl. t. 1, p. 447a); 1904 astrol. signes tropiques (Nouv. Lar. ill.); 2. 1783 bot. fleurs tropiques (Bulliard Bot., p. 84). Empr. au b. lat.tropicus « tropical, de tropique »; subst. « tropique », et celui-ci au gr. ? ? ? ? ? ? ? ? ? « qui concerne le changement (particulièrement, le changement de saison) » ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? (s. ent. ? ? ? ? ? ? ?) « cercle du tropique », dér. de ? ? ? ? ? ? « tour; révolution du soleil (amenant de l'été à l'hiver) ». Fréq. abs. littér.: 298. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 622, b) 563; xxes.: a) 212, b) 306. Bbg. Baldinger (K.). Zum Übergang von der lat. zur frz. Fachterminologie im 14. Jahrht. Z. rom. Philol. 1975, t. 91, p. 489. ? Quem. DDL t. 21 (s.v. révolution tropique).


TROPIQUE2, adj.

LING. Relatif au(x) trope(s). Ces signes sont évidemment du nombre de ceux que les anciens ont appelé hiéroglyphes symboliques, tropiques et énigmatiques (Champollion, Précis du système hiéroglyphique des anciens Égyptiens, 1824, p. 283 ds Quem. DDL t. 13).
Prononc.: [t? ?pik]. Étymol. et Hist. Ca 1375 rhét. « relatif au trope, à la figure de rhétorique » (Raoul de Presles, trad. Cité de Dieu, l. XVI, chap. 21, ms. Paris BN fr. 171 [ca 1380], fo156 vo: loccucion [...] tropique cest adire figuree); rare av. le xviiies. 1742 (Bibl. Britannique, XX, 8 ds Fonds Barbier: la seconde espèce [d'écriture des Égyptiens] étoit la Symbolique, qui étoit aussi de deux sortes [...] tropique [...] allégorique). Empr. au b. lat.tropicus « figuré, métaphorique », et celui-ci au gr. ? ? ? ? ? ? ? ? ? « de la nature des tropes, figuré », dér. de ? ? ? ? ? ? ? (trope*).

TROPIQUE1, subst. masc. et adj.
Étymol. et Hist. A. Subst. 1. a) 1377 astron. (Oresme, Ciel et monde, éd. A. D. Menut, fo81b: la partie du ciel en laquelle cuerent les planetes entre les .II. tropiques); 1532 (Rabelais, Pantagruel, éd. V.-L. Saulnier, chap. 2, p. 18: entre les deux tropicques de la sphère du Soleil); 1876 tropiques célestes (Lar. 19e); b) ?) 1532 géogr. (A. Fabre, trad. P. Martyr d'Anghiera, Extraict ou Recueil des Isles nouvellement trouvees en la grand mer Oceane, fo125 ro: le tropicque de cancer [...] le tropicque); 1562 (A. Du Pinet, L'Hist. du Monde de C. Pline Second, l. II, chap. 70, t. 1, p. 81: le Tropique du Capricorne); ?) 1546 passer les tropiques (Rabelais, Tiers-livre, éd. M. A. Screech, chap. 51, p. 346: passer les deux Tropicques); 1678 baptême du tropique (Guillet, 3epart.: baptesme du Tropique); 1784 bonhomme tropique (Corresp. litt. secrète, no47, 17 nov., p. 8 ds Fr. mod. t. 37, p. 123: le Bon-homme Tropique); 2. 1765 « région des tropiques » (Encyclop.: habitans du tropique du cancer); 1765 oiseau de tropique (ibid., t. 11, p. 748a, s.v. paille en cul); 1765 oiseau du tropique (ibid., s.v. tropique); 1845 maladie des tropiques (Besch.). B. Adj. 1. 1691 an tropique (Ozanam); 1746 année tropique (Le Monnier, Institutions astronomiques, chap. 29, p. 601); 1776 révolution tropique (du soleil) (Encyclop. Suppl. t. 1, p. 447a); 1904 astrol. signes tropiques (Nouv. Lar. ill.); 2. 1783 bot. fleurs tropiques (Bulliard Bot., p. 84). Empr. au b. lat.tropicus « tropical, de tropique »; subst. « tropique », et celui-ci au gr. ? ? ? ? ? ? ? ? ? « qui concerne le changement (particulièrement, le changement de saison) » ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? (s. ent. ? ? ? ? ? ? ?) « cercle du tropique », dér. de ? ? ? ? ? ? « tour; révolution du soleil (amenant de l'été à l'hiver) ».

Une suggestion ou précision pour la définition de Tropique ? -


Mise à jour le samedi 4 février 2023 à 10h56



Mots proches recherchés



Mots du jour






 -  Tabac  -  Tact  -  Talent  -  Tao  -  Tasse  -  Telephone  -  Telephone portable  -  Television  -  Temeraire  -  Temps  -  Tendresse  -  Tension  -  Tentation  -  Terre  -  Terrorisme  -  Theatre  -  Theme  -  Theologien  -  Therapie  -  Timidite  -  Timidité  -  Tissus  -  Titanic  -  Toilette  -  Tolerance  -  Tombe  -  Torture  -  Tourisme  -  Touriste  -  Tout l'amour  -  Tradition  -  Traduction  -  Trahison  -  Train  -  Traite  -  Transcendance  -  Transparence  -  Transport  -  Travail  -  Travailler  -  Trésor  -  Tricher  -  Triste  -  Tristesse  -  Tristesse  -  Tromper  -  Tuer  -  Tutoyer  -  Tyrannie

Liste des mots et définitions commençant par


Etendez votre recherche :   Citation sur tropiquePoèmes tropiqueProverbes tropique

La définition du mot Tropique est issue du Dictionnaire français - La définition et la signification du mot Tropique sont données à titre indicatif. Les réponses à votre question sur la signification Tropique présentées sur ce site peuvent être complétées par vos commentaires.