Signification de Fournir

Fournir
Nature : v. a.
Prononciation : four-nir
Etymologie : Berry, fornir ; bourguig. forni ; provenç. fornir, et aussi formir, furmir, fromir, remplir, accomplir ; catal. espagn. et portug. fornir ; ital. fornire, et aussi fronire qui est cité et qui est important pour l'étymologie ; bas-lat. furmimentum, dans un texte provençal du XVe siècle, DU CANGE., On a proposé de le tirer de furnus, four (voy. DU CANGE au mot furnire) ; de sorte que fournir serait rendre, donner comme fait le four dont on tire le pain. Il y a deux formes, fornir et le provençal formir, fromir ; dans cet état, il faut admettre ou que l'm s'est changée en n, ou que l'n s'est changée en m. Diez admet la mutation de l'm en n, c'est-à-dire regarde formir, fromir, comme le véritable thème ; et alors la dérivation se fait sans peine du germanique : anc. h. allem. frumjan, achever, procurer ; goth. fruma, avantage ; allem. mod. frommen, profiter. La mutation de l'n en m étant aussi possible que celle de l'm en n, c'est au sens qu'il faut demander un motif pour se décider. Or avec frumjan le sens est direct et naturel ; avec four il est métaphorique ; et, pour accepter une métaphore aussi éloignée, on aurait besoin de rencontrer des exemples de fournir avec le sens où l'idée de four intervient. Ces exemples faisant défaut absolument, l'origine germanique prend un avantage considérable. De plus, comme, dans une étymologie, on doit tenir compte de toutes les formes romanes, on comprend comment un mot germanique sans relation a pu changer son m en n ; mais on ne comprend pas qu'un mot aussi usuel et aussi connu que four ou forn ait perdu son n, pour prendre une m ; on comprend sans peine par la même raison qu'à côté de fromir, forme correcte, se soit formé formir ; mais on ne comprend pas que de forno l'italien ait fait fronire. Ces raisons semblent décisives en faveur de l'étymologie germanique.

Voir les citations du mot Fournir
Signification du mot Fournir





Définition Fournir

Procurer une provision de quelque chose ; en ce sens la chose fournie se joint au verbe par la préposition de. Fournir l'armée de blé.

Garnir. Fournir une maison de meubles. Fournir un étui de mathématiques de toutes ses pièces.

Livrer, faire avoir, avec un nom de personne pour sujet ; en ce sens la chose fournie est régime direct, et celui à qui on fournit est régime indirect avec à. Il a fourni presque tout dans l'entreprise. Fournir de l'argent à quelqu'un. L'ouvrier s'engage à fournir les matériaux.

Terme de jurisprudence. Fournir et faire valoir une dette, une rente, la garantir, et la payer soi-même en cas d'insolvabilité du débiteur.

Terme de pratique et d'administration. Produire, exposer. Fournir ses dépenses, en justifier et en produire les comptes. Il n'a pas fourni toutes ses pièces. Il en fournira la preuve.

Parfaire, achever. Il faut encore soixante francs pour fournir la somme entière.

Terme d'escrime. Fournir à quelqu'un un coup d'épée, lui donner un bon coup d'épée.

Terme de manége. Fournir son air, se dit du cheval qui exécute ses exercices avec toute la mesure et toute la précision possibles.

V. n. Fournir habituellement les provisions. C'est un tel qui fournit dans cette maison.

Subvenir, contribuer. Fournir à la dépense, aux frais.

Suffire.

En termes de jeu de cartes, jouer une carte de la couleur qui est demandée. Si vous avez du trèfle, vous êtes obligé de fournir. Au piquet, on ne peut se dispenser de fournir.

Se fournir, v. réfl. S'approvisionner. Il se fournit chez ce marchand.


Une suggestion ou précision pour la définition de Fournir ? -



Signification Fournir


Que veut dire Fournir ?


Liste des mots et définitions commençant par




Etendez votre recherche :   Citation sur fournirPoèmes fournirProverbes fournir

Quelle est la signification de Fournir présentée par Dicocitations - La définition et la signification du mot Fournir sont données à titre indicatif. Les réponses à votre question sur que veut dire Fournir présentées sur ce site peuvent être complétées par vos commentaires.

Avertissement : Les définitions sont issues du Dictionnaire de la langue française, plus connu comme le Littré, dictionnaire de référence du 19e siècle, du nom de son auteur Émile Littré (aucune définition n'est réactualisée).
Certaines définitions originelles du Littré contestables d'un point de vue idéologique et éthique, n'ont plus cours au 21e siècle et reflètent l'esprit (regrettable parfois) d'une époque, dont des stéréotypes qui imprégnaient la société de la fin du XIXè siècle. Il est légitime de nos jours de protester contre certaines de ses définitions.
Chaque définition comme celle de Fournir est issue du Dictionnaire de la langue française d'Émile Littré dont la rédaction dura de 1847 à 1865. Les définitions et citations issues du Littré ne sont pas les nôtres et ne reflètent aucunement nos opinions. Elles n’émanent pas de Dicocitations et ne sauraient l'engager.