citation 1



Je suis jeune, il est vrai; mais aux âmes bien nées - La valeur n'attend pas le nombre des années.
Pierre CorneilleLe Cid (1636), II, 2, Rodrigue de
Pierre Corneille


Références de Pierre Corneille - Biographie de Pierre Corneille

Plus sur cette citation >> Citation de Pierre Corneille (n° 4659)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.56  4.56  4.56  4.56  4.56 - Note moyenne : 4.56/5 (sur 496 votes)



Recherche de citations : valeur attend / attend nombre / nombre années / valeur nombre / valeur années / attend années

Je suis jeune, il est vrai; mais aux âmes bien nées - La valeur [...] - Pierre Corneille...



Le Cid de Corneille

Pierre Corneille, fait dire à Rodrigue, dans Le Cid (1636), II, 2,: « Je suis jeune, il est vrai; mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Il voulait exprimer le fait que le talent et les dons innés n’ont pas besoin d’attendre les années de maturité pour s’exprimer.


SCENE II



DON RODRIGUE
À moi, comte, deux mots.

LE COMTE
Parle.

DON RODRIGUE
ôte-moi d'un doute.
Connais-tu bien don Diègue ?

LE COMTE
Oui.

DON RODRIGUE
Parlons bas ; écoute.
Sais-tu que ce vieillard fut la même vertu,
La vaillance et l'honneur de son temps ? le sais-tu ?

LE COMTE
Peut-être.

DON RODRIGUE
Cette ardeur que dans les yeux je porte,
Sais-tu que c'est son sang ? le sais-tu ?

LE COMTE
Que m'importe ?

DON RODRIGUE
À quatre pas d'ici je te le fais savoir.

LE COMTE

Jeune présomptueux !

DON RODRIGUE
Parle sans t'émouvoir.
Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées
La valeur n'attend point le nombre des années.


LE COMTE

Te mesurer à moi ! qui t'a rendu si vain,
Toi qu'on n'a jamais vu les armes à la main !

DON RODRIGUE
Mes pareils à deux fois ne se font point connaître,
Et pour leurs coups d'essai veulent des coups de maître.

LE COMTE
Sais-tu bien qui je suis ?

DON RODRIGUE
Oui ; tout autre que moi
Au seul bruit de ton nom pourrait trembler d'effroi.
Les palmes dont je vois ta tête si couverte
Semblent porter écrit le destin de ma perte.
J'attaque en téméraire un bras toujours vainqueur,
Mais j'aurai trop de force, ayant assez de coeur.
À qui venge son père il n'est rien d'impossible.
Ton bras est invaincu, mais non pas invincible.

LE COMTE
Ce grand coeur qui paraît aux discours que tu tiens
Par tes yeux, chaque jour, se découvrait aux miens ;
Et croyant voir en toi l'honneur de la Castille,
Mon âme avec plaisir te destinait ma fille.
Je sais ta passion, et suis ravi de voir
Que tous ses mouvements cèdent à ton devoir ;
Qu'ils n'ont point affaibli cette ardeur magnanime ;
Que ta haute vertu répond à mon estime ;
Et que, voulant pour gendre un cavalier parfait,
Je ne me trompais point au choix que j'avais fait.
Mais je sens que pour toi ma pitié s'intéresse ;
J'admire ton courage, et je plains ta jeunesse.
Ne cherche point à faire un coup d'essai fatal ;
Dispense ma valeur d'un combat inégal ;
Trop peu d'honneur pour moi suivrait cette victoire :
À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
On te croirait toujours abattu sans effort ;
Et j'aurais seulement le regret de ta mort.

DON RODRIGUE
D'une indigne pitié ton audace est suivie :
Qui m'ose ôter l'honneur craint de m'ôter la vie !

LE COMTE
Retire-toi d'ici.

DON RODRIGUE
Marchons sans discourir.

LE COMTE
Es-tu si las de vivre ?

DON RODRIGUE
As-tu peur de mourir ?

LE COMTE
Viens, tu fais ton devoir et le fils dégénère
Qui survit un moment à l'honneur de son père

Votre commentaire sur cette citation



Cette phrase de Pierre Corneille contient 22 mots. Il s'agit d'une citation de longueur normale.



Confucius    Victor Hugo   Einstein    Gandhi    Coluche    Oscar Wilde  Friedrich Nietzsche     Jean Paul Sartre   Léonard de Vinci     Voltaire   Mandela    Mère Teresa    Pierre Desproges    Socrate    Jean Jaurès    Napoléon Bonaparte Martin Luther King    Platon Jean Jacques Rousseau   Saint-Exupéry    Jean d'Ormesson    Bouddha    Alphonse de Lamartine   Pierre Dac    Jules Renard     Philippe Geluck     Marc Aurèle     Gainsbourg     Mahomet    Sénèque    Winston Churchill     Abbé Pierre     Coco Chanel     Abd el-Kader     Paul Valéry    Paulo Coelho    Aristote    Sigmund Freud    Charles de Gaulle    William Shakespeare    Albert Camus    Bob Marley    Charlie Chaplin    Jean Gastaldi    Georges Clemenceau    Edgar Allan Poe    Khalil Gibran    Averroès   Molière   Marcel Proust   Honoré de Balzac   Charles Baudelaire   Guy de Maupassant   Jean de la Fontaine   Emile Zola   Pierre Corneille   Alfred de Musset   Jean Racine   Paul Verlaine   Arthur Rimbaud   Gustave Flaubert   Albert Camus   George Sand   Stendhal   Jules Verne   Alexandre Dumas   René Descartes   Jacques Prévert   Denis Diderot   Alphone Daudet   Guillaume Apollinaire   Charles Perrault   Franz Kafka   Madame de La Fayette   Jacques-Bénigne Bossuet   Théophile Gautier   Johann Wolfgang von Goethe   Michel de Montaigne   Fiodor Dostoïevski   Anatole France   Nicolas Boileau   Edgar Allan Poe   Francoise Sagan   Louis Aragon   Prosper Mérimée   Arthur Conan Doyle   Francois Rabelais   Agatha Christie   Boris Vian   Marquis de Sade   Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux    Blaise Pascal   Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais   Samuel Beckett  


Quelques thèmes de citations et de proverbes


 Age   Animal   Amitié   Amour   Art   Avenir   Beauté   Avoir   Bonheur   Conscience   Couple   Confiance   Courage   Culture   Désir   Dieu   Education   Enfant   Espoir   Etre   Faire   Famille   Femme   Guerre   Homme   Humour   Jeunesse   Joie   Justice   Liberté   Mariage   Mére   Monde   Morale   Naissance   Nature   Paix   Passion   Père   Peur   Plaisir   Politique   Raison   Religion   Rêve   Richesse   Sagesse   Savoir   Science   Séduction    Société   Souffrance   Sport   Temps   Tolérance     Travail   Vérité   Vie   Vieillesse    Voyage