C'est quoi nature ?


Définition de nature


Définition :
(fr-rég|na.ty?)

  • (ucf|ensemble) des êtres et des choses, univers. Ensemble en tant qu’ordonné et régi par des lois. - Dieu est l’auteur, le maître de la nature. - Pénétrer dans les secrets de la nature. - Les lois de la nature. - Les mystères de la nature. - Les merveilles de la nature. - L’étude de la nature. - Lire dans le grand livre de la nature.

  • (term|Par personnification) (ucf|puissance), force active et créatrice. - La nature ne fait rien en vain. - La nature agit, opère par les voies les plus simples et les plus courtes. - La nature est admirable jusque dans ses moindres ouvrages. - Les jeux, les caprices de la nature.

  • (ucf|campagne) avec ses aspects divers, mer, montagnes, bois, prés, rivières. - Les spectacles de la nature, le sentiment de la nature. - La nature étale ici toute sa magnificence. - Les harmonies de la nature.

  • (part) Productions qui ne sont pas de la main de lhomme.

  • - L’art perfectionne la nature, ajoute à la nature.

  • - Dans ce magnifique jardin, l’art l’emporte sur la nature.

  • (ucf|essence) d’un être ou d’une chose avec les attributs physiques ou moraux qui lui sont propres. - La nature humaine. - La nature de Dieu est d’être bon. - La nature de l’âme est de penser. - La nature de l’aimant est d’attirer le fer.

  • (ucf|complexion), tempérament, disposition, tendance de chaque individu. Par extension, il peut se dire, dans la même acception, des animaux.

  • - Il est de nature bilieuse, lymphatique.

  • - Une nature heureuse.

  • - Une nature indolente, perverse, dépravée.

  • - C’est une belle nature.

  • - Il est triste, il est gai de nature.

  • - Le singe est malin et imitateur de sa nature.

  • - De par sa nature, le chien est ami de l’homme.

  • - Un mot de nature, un mot qui révèle le caractère d’un individu.

  • - Le «sans dot» d’Harpagon est un mot de nature.

  • (fig) Faculté innée qui rend l’homme capable de discerner le bien et le mal.

  • - La nature nous ordonne de ne pas faire à autrui ce que nous ne voudrions pas qui nous fût fait à nous-mêmes.

  • - La nature nous donne les premières notions du juste et de l’injuste.

  • - Il faut se secourir les uns les autres, c’est la loi de la nature.

  • - Cette action, ce sentiment est conforme, est contraire à la nature.

  • - La nature se révolte à ce spectacle.

  • (ucf|élément)s constitutifs, propriété d’un objet matériel. - La nature d’un terrain, du sol. - La nature d’une plante.

  • (ucf|instinct) de chaque être animé, mouvement qui le porte vers les choses nécessaires à sa conservation. - Chaque animal a sa nature particulière. - Chaque animal obéit à sa nature, suit l’instinct de sa nature. - On peut améliorer, corriger sa nature. - Contenter la nature. - Forcer sa nature.

  • (part) (ucf|principe) de vie qui anime et soutient le corps.

  • - Ce médecin a pour système de laisser agir la nature.

  • - Il y a des maladies où il faut abandonner la nature à elle-même.

  • - Les forces de la nature ont un terme.

  • (ucf|état) originel de l’homme, par opposition à (théol) l’état de grâce ou (philo) l’état de l’homme tel qu’on le suppose antérieurement à toute civilisation. - La nature corrompue. - La nature déchue et rétablie par Jésus-Christ. - La nature fragile. - De l’état de nature, le baptême nous fait passer à l’état de grâce. Dans ce sens, la théologie catholique oppose aussi nature à Miracle. - La loi de nature, par opposition à l’ancienne loi et à la Loi de grâce. - Jean-Jacques Rousseau imagine un chimérique état de nature où l’homme aurait été parfaitement heureux et bon.

  • (ucf|modèle), soit physique, soit moral, des arts d’imitation. - Observer la nature. - Prendre la nature pour guide. - Cet auteur, ce peintre, ce comédien s’éloigne, s’écarte de la nature. - étudier la nature.

  • (arts) Ce que l’artiste a sous les yeux pour l’imiter.

  • - Dessiner, peindre, modeler d’après nature.

  • - Un paysage fait d’après nature.

  • - Un tableau de nature morte.

  • - figures plus grandes, plus petites que nature, figures qui ont des proportions plus grandes, plus petites que les proportions naturelles.

  • - figures de demi-nature, figures qui n’ont que la moitié des proportions naturelles.

  • (ucf|sorte), espèce. - On n’a jamais vu d’affaires de cette nature. - La nature d’un événement. - On ne sait que répondre à une demande de cette nature. - On ne peut tolérer une réponse de cette nature. - Une nouvelle de nature inquiétante. - Des affaires de nature suspecte.

  • (vx) (ucf|organe)s sexuels chez les femelles des animaux. nature (inv)

  • (cuis) Non assaisonné. - Bœuf nature, bœuf simplement bouilli. - Riz nature, riz sans sauce.

  • Étymologie - antonyme - synonyme - homonyme - expression

    Expression : grandeur nature payer le tribut à la nature : mourir (prov) l’habitude est une seconde nature plus beau que nature : se dit familièrement d’un événement, d’un acte, d’une parole qui dépasse ce qu’on voit, ce qu’on entend ordinairement.

    Approchant : dénaturer, naturalisation, naturalisé, naturaliser, naturalisme, naturaliste, naturel, naturellement, naturisme, naturiste, naturopathe, naturopathie, surnaturel


    C'est quoi Nature : Une définition simple du mot Nature



    Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions :
    Citation nature   Citation sur nature   Poèmes nature   Proverbes nature   Rime avec nature




    Une précision sur la définition de Nature ?





    La définition de nature est issue du Wiktionaire le dictionnaire libre et gratuit. - Définition proposée sous licence Creative Commons attribution partage à l’identique ; d’autres termes peuvent s’appliquer. Voyez les termes d’utilisation pour plus de détails.