citation 1



Et rien à négliger: le trop de confiance attire le danger; et vous n'ignorez pas qu'avec fort peu de peine un flux de pleine mer jusqu'ici les amène.
Pierre CorneilleLe Cid (1636), II, 6, Don Fernand de
Pierre Corneille


Références de Pierre Corneille - Biographie de Pierre Corneille

Plus sur cette citation >> Citation de Pierre Corneille (n° 66853)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 469 votes)



Recherche de citations : négliger: confiance / confiance attire / attire danger; / danger; ignorez / ignorez pleine / négliger: attire / négliger: danger; / négliger: ignorez / négliger: pleine / confiance danger; / confiance ignorez / confiance pleine / attire ignorez / attire pleine / danger; pleine

Et rien à négliger: le trop de confiance attire le danger; et [...] - Pierre Corneille...




Et rien à négliger. Le trop de confiance attire le danger - Le Cid (1636), II, 6, Don Fernand de Pierre Corneille

Don Fernand
Le comte est donc si vain et si peu raisonnable !
Ose-t-il croire encor son crime pardonnable ?

Don Arias
Je l’ai de votre part longtemps entretenu.
J’ai fait mon pouvoir, sire, et n’ai rien obtenu.

Don Fernand
Justes cieux ! ainsi donc un sujet téméraire
A si peu de respect et de soin de me plaire !
Il offense don Diègue, et méprise son roi !
Au milieu de ma cour il me donne la loi !
Qu’il soit brave guerrier, qu’il soit grand capitaine,
Je saurai bien rabattre une humeur si hautaine ;
Fût-il la valeur même, et le dieu des combats,
Il verra ce que c’est que de n’obéir pas.
Quoi qu’ait pu mériter une telle insolence,
Je l’ai voulu d’abord traiter sans violence ;
Mais puisqu’il en abuse, allez dès aujourd’hui,
Soit qu’il résiste ou non, vous assurer de lui.

Don Sanche
Peut-être un peut de temps le rendrait moins rebelle ;
On l’a pris tout bouillant encor de sa querelle ;
Sire, dans la chaleur d’un premier mouvement,
Un cœur si généreux se rend malaisément.
Il voit bien qu’il a tort, mais une âme si haute
N’est pas sitôt réduite à confesser sa faute.

Don Fernand
Don Sanche, taisez-vous, et soyez averti
Qu’on se rend criminel à prendre son parti.

Don Sanche
J’obéis, et me tais ; mais, de grâce encor, sire,
Deux mots en sa défense.

Don Fernand
Et que pouvez-vous dire ?

Don Sanche
Qu’une âme accoutumée aux grandes actions
Ne se peut abaisser à des soumissions :
Elle n’en conçoit point qui s’expliquent sans honte :
Et c’est à ce mot seul qu’a résisté le comte.
Il trouve en son devoir un peu trop de rigueur,
Et vous obéirait, s’il avait moins de cœur.
Commandez que son bras, nourri dans les alarmes,
Répare cette injure à la pointe des armes ;
Il satisfera, sire ; et vienne qui voudra,
Attendant qu’il l’ait su, voici qui répondra.

Don Fernand
Vous perdez le respect ; mais je pardonne à l’âge,
Et j’excuse l’ardeur en un jeune courage.
Un roi, dont la prudence a de meilleurs objets,
Est meilleur ménager du sang de ses sujets :
Je veille pour les miens, mes soucis les conservent,
Comme le chef a soin des membres qui le servent.
Ainsi votre raison n’est pas raison pour moi :
Vous parlez en soldat, je dois agir en roi ;
Et quoi qu’on veuille dire, et quoi qu’il ose croire,
Le comte à m’obéir ne peut perdre sa gloire.
D’ailleurs l’affront me touche, il a perdu d’honneur
Celui que de mon fils j’ai fait le gouverneur ;
S’attaquer à mon choix, c’est se prendre à moi-même,
Et faire un attentat sur le pouvoir suprême.
N’en parlons plus. Au reste, on a vu dix vaisseaux
De nos vieux ennemis arborer des drapeaux ;
Vers la bouche du fleuve ils ont osé paraître.

Don Arias
Les Maures ont appris par force à vous connaître,
Et tant de fois vaincus, ils ont perdu le cœur
De se plus hasarder contre un si grand vainqueur.

Don Fernand
Ils ne verront jamais, sans quelque jalousie,
Mon sceptre, en dépit d’eux, régir l’Andalousie ;
Et ce pays si beau, qu’ils ont trop possédé,
Avec un œil d’envie est toujours regardé.
C’est l’unique raison qui m’a fait dans Séville
Placer depuis dix ans le trône de Castille,
Pour les voir de plus près, et d’un ordre plus prompt
Renverser aussitôt ce qu’ils entreprendront.

Don Arias
Ils savent aux dépens de leurs plus dignes têtes
Combien votre présence assure vos conquêtes :
Vous n’avez rien à craindre.

Don Fernand
Et rien à négliger.
Le trop de confiance attire le danger ;

Et vous n’ignorez pas qu’avec fort peu de peine
Un flux de pleine mer jusqu’ici les amène.
Toutefois j’aurais tort de jeter dans les cœurs,
L’avis étant mal sûr, de paniques terreurs.
L’effroi que produirait cette alarme inutile,
Dans la nuit qui survient troublerait trop la ville :
Faites doubler la garde aux murs et sur le port.
C’est assez pour ce soir.



Votre commentaire sur cette citation


Cette phrase de Pierre Corneille contient 29 mots. Il s'agit d'une citation de longueur normale.



Confucius    Victor Hugo   Einstein    Gandhi    Coluche    Oscar Wilde  Friedrich Nietzsche     Jean Paul Sartre   Léonard de Vinci     Voltaire   Mandela    Mère Teresa    Pierre Desproges    Socrate    Jean Jaurès    Napoléon Bonaparte Martin Luther King    Platon Jean Jacques Rousseau   Saint-Exupéry    Jean d'Ormesson    Bouddha    Alphonse de Lamartine   Pierre Dac    Jules Renard     Philippe Geluck     Marc Aurèle     Gainsbourg     Mahomet    Sénèque    Winston Churchill     Abbé Pierre     Coco Chanel     Abd el-Kader     Paul Valéry    Paulo Coelho    Aristote    Sigmund Freud    Charles de Gaulle    William Shakespeare    Albert Camus    Bob Marley    Charlie Chaplin    Jean Gastaldi    Georges Clemenceau    Edgar Allan Poe    Khalil Gibran    Averroès   Molière   Marcel Proust   Honoré de Balzac   Charles Baudelaire   Guy de Maupassant   Jean de la Fontaine   Emile Zola   Pierre Corneille   Alfred de Musset   Jean Racine   Paul Verlaine   Arthur Rimbaud   Gustave Flaubert   Albert Camus   George Sand   Stendhal   Jules Verne   Alexandre Dumas   René Descartes   Jacques Prévert   Denis Diderot   Alphone Daudet   Guillaume Apollinaire   Charles Perrault   Franz Kafka   Madame de La Fayette   Jacques-Bénigne Bossuet   Théophile Gautier   Johann Wolfgang von Goethe   Michel de Montaigne   Fiodor Dostoïevski   Anatole France   Nicolas Boileau   Edgar Allan Poe   Francoise Sagan   Louis Aragon   Prosper Mérimée   Arthur Conan Doyle   Francois Rabelais   Agatha Christie   Boris Vian   Marquis de Sade   Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux    Blaise Pascal   Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais   Samuel Beckett  


Quelques thèmes de citations et de proverbes


 Age   Animal   Amitié   Amour   Art   Avenir   Beauté   Avoir   Bonheur   Conscience   Couple   Confiance   Courage   Culture   Désir   Dieu   Education   Enfant   Espoir   Etre   Faire   Famille   Femme   Guerre   Homme   Humour   Jeunesse   Joie   Justice   Liberté   Mariage   Mére   Monde   Morale   Naissance   Nature   Paix   Passion   Père   Peur   Plaisir   Politique   Raison   Religion   Rêve   Richesse   Sagesse   Savoir   Science   Séduction    Société   Souffrance   Sport   Temps   Tolérance     Travail   Vérité   Vie   Vieillesse    Voyage