citation 1

J'étais assuré, maintenant, que la merveilleuse musique qui m'avait obsédé si longtemps n'était pas perdue. Qu'elle continuait à voltiger, à travers l'espace et le temps, comme les mouettes de mon rêve, se posant là où il lui plaisait, quand il lui plaisait, dès l'instantelle trouvait quelqu'un pour l'écouter.
Bernard PingaudL'andante inconnu (2003) de
Bernard Pingaud


Références de Bernard Pingaud - Biographie de Bernard Pingaud

Plus sur cette citation >> Citation de Bernard Pingaud (n° 167836)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Recherche de citations : étais assuré / assuré maintenant / maintenant que / que merveilleuse / merveilleuse musique / musique qui / qui avait / avait obsédé / obsédé longtemps / longtemps était / étais maintenant

J'étais assuré, maintenant, que la merveilleuse musique qui [...] - Bernard Pingaud...



Votre commentaire sur cette citation


Cette phrase de Bernard Pingaud contient 54 mots. Il s'agit d'une citation très longue.