Pour rien au monde nous n'aurions manqué cette fête de l'été. [...] - J. M. G. Le Clézio


citation 1
Pour rien au monde nous n'aurions manqué cette fête de l'été. [...] - J. M. G. Le Clézio...

Pour rien au monde nous n'aurions manqué cette fête de l'été. Parfois les orages d'août y mettaient fin vers le soir. Les champs alentour avaient été fauchés et la chaleur de la paille nous enivrait, nous transportait. Nous courions avec les gosses dans les chaumes piquants, pour faire lever des nuages de moustiques. Les 2 CV des bonnes sœurs roulaient à travers champs. Les groupes d'hommes se réunissaient pour regarder les concours de lutte bretonne, ou les jeux de palets. Il y avait de la musique de fanfare sans haut-parleurs, que perçaient les sons aigres des binious et des bombardes.
J. M. G. Le ClézioChanson bretonne suivi de L'enfant et la guerre (2020) de
J. M. G. Le Clézio


Références de J. M. G. Le Clézio - Biographie de J. M. G. Le Clézio

Plus sur cette citation >> Citation de J. M. G. Le Clézio (n° 167979)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Recherche de citations : Pour rien / rien monde / monde nous / nous aurions / aurions manqué / manqué cette / cette fête / fête été / été Parfois / Parfois les / Pour monde


Votre commentaire sur cette citation


Cette phrase de J. M. G. Le Clézio contient 105 mots. Il s'agit d'une citation très longue.