citation 1

Pour un peu d'affection, je partagerais ce que je possède : l'argent de ma pension, mon lit. Je serais si délicat avec la personne qui me témoignerait de l'amitié. Jamais je ne la contrarierais. Tous ses désirs seraient les miens. Comme un chien, je la suivrais partout. Elle n'aurait qu'à dire une plaisanterie, je rirais ; on l'attristerait, je pleurerais.
Emmanuel BoveMes amis (1924) de
Emmanuel Bove


Références de Emmanuel Bove - Biographie de Emmanuel Bove

Plus sur cette citation >> Citation de Emmanuel Bove (n° 161933)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Recherche de citations : Pour peu / peu affection / affection partagerais / partagerais que / que possède / possède argent / argent pension / pension mon / mon lit / lit serais / Pour affection

Pour un peu d'affection, je partagerais ce que je possède : [...] - Emmanuel Bove...

Votre commentaire sur cette citation


Cette phrase de Emmanuel Bove contient 62 mots. Il s'agit d'une citation très longue.