citation 1

Il n’est pas croyable comme le peuple, dès lors qu’il est assujetti, tombe si soudain en un tel et si profond oubli de la franchise, qu’il n’est pas possible qu’il se réveille pour la ravoir, servant si franchement et tant volontiers qu’on dirait, à le voir, qu’il a non pas perdu sa liberté, mais gagné sa servitude.
Etienne de La BoétieDiscours de la servitude volontaire (1576) de
Etienne de La Boétie


Références de Etienne de La Boétie - Biographie de Etienne de La Boétie

Plus sur cette citation >> Citation de Etienne de La Boétie (n° 174079)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Recherche de citations : n’est pas / pas croyable / croyable comme / comme peuple / peuple dès / dès lors / lors qu’il / qu’il est / est assujetti / assujetti tombe / n’est croyable

Il n’est pas croyable comme le peuple, dès lors qu’il est [...] - Etienne de La Boétie...

« Le peuple tombe soudain dans un si profond oubli de sa liberté »


Il est incroyable de voir comme le peuple, Il n’est pas croyable comme le peuple dès qu'il est assujetti...
- Discours de la servitude volontaire (1576) - Etienne de LA BOETIE

Mise à jour le lundi 17 janvier 2022 à 06h00

Discours de la servitude « Il est incroyable de voir comme le peuple Il n’est pas croyable comme le peuple dès qu'il est assujetti, tombe soudain dans un si profond oubli de sa liberté qu'il lui est impossible de se réveiller pour la reconquérir : il sert si bien, et si volontiers, qu'on dirait à le voir qu'il n'a pas seulement perdu sa liberté mais bien gagné sa servitude. »


Le Discours de la servitude volontaire ou le Contr'un est un ouvrage rédigé par Étienne de La Boétie. Publié en latin, par fragments en 1574, puis intégralement en français en 1576, il a été écrit par La Boétie probablement à l'âge de 16 ou 18 ans.



Ce texte consiste en un court réquisitoire contre l'absolutisme qui étonne par son érudition et par sa profondeur, alors qu'il a été rédigé par un jeune homme. Ce texte pose la question de la légitimité de toute autorité sur une population et essaie d'analyser les raisons de la soumission de celle-ci (rapport « domination-servitude »).

L’originalité de la thèse soutenue par La Boétie est de nous démontrer que, contrairement à ce que beaucoup s’imaginent quand ils pensent que la servitude est forcée, elle est en vérité toute volontaire. Combien, sous les apparences trompeuses, croient que cette obéissance est obligatoirement imposée. Pourtant, comment concevoir autrement qu’un petit nombre contraint l’ensemble des autres citoyens à obéir aussi servilement ? En fait, tout pouvoir, même quand il s’impose d’abord par la force des armes, ne peut dominer et exploiter durablement une société sans la collaboration, active ou résignée, d’une partie notable de ses membres. Pour La Boétie, « Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres » .

Votre commentaire sur cette citation



Cette phrase de Etienne de La Boétie contient 65 mots. Il s'agit d'une citation très longue.