citation 1

Les premiers dribleurs flamboyants étaient des descendants d'esclaves, des «malandros». Leur corps a longtemps été leur seule propriété. Et déstabiliser l'autre sans commettre de crime, sans user de la force, était pour eux la seule manière de survivre, sur un terrain de foot comme dans la vie. Le malandro, moitié voyou, moitié dandy, ne peut compter que sur sa roublardise. Au-delà du foot, on dit de lui que c'est un dribbleur social.
Olivier GuezEntretien Le Nouvel Observateur par Sébastien Billard le 11 juin 2014 de
Olivier Guez


Références de Olivier Guez - Biographie de Olivier Guez

Plus sur cette citation >> Citation de Olivier Guez (n° 153924)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



Recherche de citations : Les premiers / premiers dribleurs / dribleurs flamboyants / flamboyants étaient / étaient des / des descendants / descendants esclaves / esclaves «malandros» / «malandros» Leur / Leur corps / Les dribleurs

Les premiers dribleurs flamboyants étaient des descendants [...] - Olivier Guez...

Votre commentaire sur cette citation



Cette phrase de Olivier Guez contient 75 mots. Il s'agit d'une citation très longue.