citation 1



Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…
En variant le ton, – par exemple, tenez :
Agressif : « Moi, monsieur, si j’avais un tel nez,
Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! »
Amical : « Mais il doit tremper dans votre tasse
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
Descriptif : « C’est un roc ! … c’est un pic ! … c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ? … C’est une péninsule ! »
Curieux : « De quoi sert cette oblongue capsule ?
D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
Gracieux : « Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »
Truculent : « Ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? »
Prévenant : « Gardez-vous, votre tête entraînée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »
Tendre : « Faites-lui faire un petit parasol
De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »
Pédant : « L’animal seul, monsieur, qu’Aristophane
Appelle Hippocampéléphantocamélos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os ! »
Cavalier : « Quoi, l’ami, ce croc est à la mode ?
Pour pendre son chapeau, c’est vraiment très commode ! »
Emphatique : « Aucun vent ne peut, nez magistral,
T’enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »
Dramatique : « C’est la Mer Rouge quand il saigne ! »
Admiratif : « Pour un parfumeur, quelle enseigne ! »
Lyrique : « Est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »
Naïf : « Ce monument, quand le visite-t-on ? »
Respectueux : « Souffrez, monsieur, qu’on vous salue,
C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »
Campagnard : « Hé, ardé ! C’est-y un nez ? Nanain !
C’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain ! »
Militaire : « Pointez contre cavalerie ! »
Pratique : « Voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »
Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
« Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! »
Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit
Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit
Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,
Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres
Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !
Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut
Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,
me servir toutes ces folles plaisanteries,
Que vous n’en eussiez pas articulé le quart
De la moitié du commencement d’une, car
Je me les sers moi-même, avec assez de verve,
Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve.
Edmond RostandCyrano de Bergerac (1897), I, 4, Cyrano de
Edmond Rostand


Références de Edmond Rostand - Biographie de Edmond Rostand

Plus sur cette citation >> Citation de Edmond Rostand (n° 165201)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 476 votes)



Recherche de citations : pouvait choses / choses somme… / somme… variant / variant exemple / exemple Agressif / Agressif monsieur / monsieur j’avais / j’avais faudrait / faudrait sur-le-champ / sur-le-champ l’amputasse / l’amputasse Amical / Amical tremper / tremper Pour / Pour faites-vous / faites-vous fabriquer / fabriquer Descriptif / Descriptif dis-je / dis-je péninsule / péninsule Curieux / Curieux oblongue / pouvait somme…

Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !  
On pouvait dire… [...] - Edmond Rostand...



Votre commentaire sur cette citation


Cette phrase de Edmond Rostand contient 460 mots. Il s'agit d'une citation très longue.



Confucius    Victor Hugo   Einstein    Gandhi    Coluche    Oscar Wilde  Friedrich Nietzsche     Jean Paul Sartre   Léonard de Vinci     Voltaire   Mandela    Mère Teresa    Pierre Desproges    Socrate    Jean Jaurès    Napoléon Bonaparte Martin Luther King    Platon Jean Jacques Rousseau   Saint-Exupéry    Jean d'Ormesson    Bouddha    Alphonse de Lamartine   Pierre Dac    Jules Renard     Philippe Geluck     Marc Aurèle     Gainsbourg     Mahomet    Sénèque    Winston Churchill     Abbé Pierre     Coco Chanel     Abd el-Kader     Paul Valéry    Paulo Coelho    Aristote    Sigmund Freud    Charles de Gaulle    William Shakespeare    Albert Camus    Bob Marley    Charlie Chaplin    Jean Gastaldi    Georges Clemenceau    Edgar Allan Poe    Khalil Gibran    Averroès   Molière   Marcel Proust   Honoré de Balzac   Charles Baudelaire   Guy de Maupassant   Jean de la Fontaine   Emile Zola   Pierre Corneille   Alfred de Musset   Jean Racine   Paul Verlaine   Arthur Rimbaud   Gustave Flaubert   Albert Camus   George Sand   Stendhal   Jules Verne   Alexandre Dumas   René Descartes   Jacques Prévert   Denis Diderot   Alphone Daudet   Guillaume Apollinaire   Charles Perrault   Franz Kafka   Madame de La Fayette   Jacques-Bénigne Bossuet   Théophile Gautier   Johann Wolfgang von Goethe   Michel de Montaigne   Fiodor Dostoïevski   Anatole France   Nicolas Boileau   Edgar Allan Poe   Francoise Sagan   Louis Aragon   Prosper Mérimée   Arthur Conan Doyle   Francois Rabelais   Agatha Christie   Boris Vian   Marquis de Sade   Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux    Blaise Pascal   Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais   Samuel Beckett  


Quelques thèmes de citations et de proverbes


 Age   Animal   Amitié   Amour   Art   Avenir   Beauté   Avoir   Bonheur   Conscience   Couple   Confiance   Courage   Culture   Désir   Dieu   Education   Enfant   Espoir   Etre   Faire   Famille   Femme   Guerre   Homme   Humour   Jeunesse   Joie   Justice   Liberté   Mariage   Mére   Monde   Morale   Naissance   Nature   Paix   Passion   Père   Peur   Plaisir   Politique   Raison   Religion   Rêve   Richesse   Sagesse   Savoir   Science   Séduction    Société   Souffrance   Sport   Temps   Tolérance     Travail   Vérité   Vie   Vieillesse    Voyage